Humour²²² Est-ce une confirmation « philosophique » du statut d’homo sapiens ? !

Si l’aboutissement de la recherche concernant la comparaison entre notre génome et celui du chimpanzé avait lieu en 2021, son enterrement ne serait-il pas identique ? ! Un article d'un philosophe à la mode, Charles Pépin, retenu dans les Alertes Google Philosophie du 18/02/2,

philosophie-et-mort-papin
papin-philosophie-mort
Vos questions

“La philosophie peut-elle nous aider à avoir moins peur de la mort ?”

— Question de Louis Michaud

Oui, lorsqu’elle nous propose de conduire notre vie pour obtenir avant de mourir une reconnaissance objective de notre valeur. Car si nous allons mourir, notre valeur, elle, ne mourra pas. C’est ce que propose notamment la philosophie hégélienne.

Oui, lorsqu’elle nous aide à saisir ce qu’il y a d’éternel dans la valeur de nos valeurs (amour, justice, liberté…). Nous ne sommes peut-être pas immortels, mais nous pouvons ainsi « toucher » l’éternité. C’est ce à quoi nous invite la philosophie platonicienne.

Oui, lorsqu’elle permet de comprendre également la valeur éternelle de certains instants : rien ne pourra jamais faire qu’ils n’aient pas été. Le simple fait qu’ils aient été a une valeur éternelle. Certaines pages de Camus rendent cette évidence sensible.

Oui, lorsque, telle la pensée d’Épicure ou de Lucrèce, elle nous montre que, plus encore que de devoir mourir un jour, nous aurions surtout pu ne jamais naître. Si l’existence est en elle-même un miracle, la mort est moins scandaleuse…

Oui encore, lorsque, telle la philosophie stoïcienne, elle nous propose de fréquenter le plus possible l’idée de la mort pour en avoir moins peur : au lieu de refouler la pensée de la mort – ce qui a pour effet de la rendre encore plus angoissante –, essayons de lui faire face et de nous y habituer.

Il s’agit toutefois d’en avoir « moins » peur ou d’en avoir peur autrement, mais surtout pas d’éradiquer cette peur ni de la vaincre. Nous ne savons pas ce qu’est la mort : il serait absurde de n’en avoir aucune peur. Cette dernière a même pour effet de rendre notre vie plus intense et plus intéressante. L’essentiel est que nous n’ayons pas peur de la vie et saisissions toutes les occasions qu’elle nous donne pour nous ouvrir davantage aux autres, au monde et à nous-mêmes. On pourrait même penser un cercle vertueux de la peur de la mort et d’une vie intense et exigeante. Si la peur de la mort peut tenir lieu de moteur pour une vie d’exigence, l’expression de la vitalité vient en retour atténuer cette peur. Probablement faut-il sur ce sujet adopter un point de vue nietzschéen, c’est-à-dire quantitatif : trop peu de peur de la mort empêche de vivre, trop de peur également. À chacun de trouver son seuil, la dose qui lui convient.

“En quoi le juste milieu peut-il être un sommet pour les Grecs ?”

— Question de Benoît Fruchaud

Le juste milieu pourrait nous sembler un simple centre ou une moyenne… Bref, quelque chose d’assez peu excitant. Mais pour les Grecs, Aristote le premier, l’équilibre, incarné par exemple par Apollon, est la valeur suprême. La modération devient alors un art, et les qualités ou vertus des justes milieux entre deux excès. Pour être courageux, précise Aristote, il ne s’agit pas alors de viser l’absolu ou l’idée du courage (ce qui serait une méthode platonicienne), mais de se tenir aussi éloigné de ces deux excès que sont la lâcheté et la témérité.

M. Charles Papin aurait-il argumenté de cette manière s’il avait retenu quelque chose du Bilan de 2005 (Génome) ? !

Secondairement, évidemment, en dimension 3, il n’a pas pu saisir la portée du message contenant la mise en évidence des moyens nécessaires pour qu’une machine hypercomplexe fonctionne correctement dans la « durabilité » (V. le néocortex, la société) !

UNE PHOTO NE RÉSUME-T-ELLE PAS LE CONTEXTE ACTUEL DE LA PLANÈTE TERRE ? ! Et notamment le STATUT des FEMMES ? !

N'est-elle pas belle la vie ? !

la-vie-est-belle-en-images

C. q. f. d.(Oui / Non ? !) Cet angle de vue n’est qu’un aperçu !

*** En Occident, la boîte de Pandore recouvrant la sexualité ne commence-t-elle pas seulement à s’ouvrir ? !  M. Zemmour ne va-t-il pas devoir bientôt réactualiser énormément son discours ? !

Amen.

Pierre Payen (Dunkerque)

 

 N. B. C’est le rapprochement entre le sous-entendu de l’article et-et celui de la photo qui m’a incité à rejouter encore ce billet !

1) Le biologiste, M. Henri Laborit m’ayant aidé à comprendre le sens de la vie ; 2) Me. Katia Ould Lamara m’ayant permis de saisir la puissance des conditionnements ; 3) 2 médiumes rencontrées m’ayant démontré l’existence d’autres dimensions ; 4) 1 personne communiquant avec les morts m’ayant obligé à me poser question sur l’inimaginable ; 5) M. Didier Van Cauwelaert ayant décrit dans le livre » Le nouveau Dictionnaire de l’impossible »  l’existence d’une personne réincarnée  ; 6) l’expérimentation improvisée, sur moi-même, de l’efficacité de la méthode des briseurs/euses de feu pour faire disparaître la douleur occasionnée par une brûlure ; 7) la logique quantique et-et biologique et-et plus n’ayant rien à voir avec la logique traditionnelle de dimension 3 ; 8) J’ai eu la « chance » (A posteriori)  d’être soulevé en vélo par une voiture d’un automobiliste ne m’ayant pas aperçu, : 8 jours de coma, 9 mois de convalescence où j’ai pu méditer, m’écarter de la peur de la mort, effectuer 3 sauts en élastique  puis 3 sauts en parachute <2 à ouverture automatique de 1200 m, 1 en tandem de 4000m> pour voir ! 9) je trouve « logique » de ne plus pouvoir me contenter des diverses histoires racontées par les homo sapiens, souvent cartésiennes et de niveau collège.

Aucune critique, ni jugement. Il faut laisser le temps au temps …

Ce qui est certain, c’est que l’évolution de la planète ne s’arrêtera pas au stade de créatures dont le génome se différencie de celui des chimpanzés d’environ 1 % !

Et, subjectivement (Pour ne pas m’opposer inutilement à quiconque), j’attends patiemment, en position zen, l’accès au cycle suivant !

Un supplément inspiré par l’expression « Ce n’est qu’un troussage de domestique » ! » de M. J.-F. Kahn  

Jean-François Kahn : DSK, un ''troussage de domestique''

Ce n'est pas parce que DSK se trouve dans les hautes sphères du pouvoir qu'il doit être traité différemment du citoyen lambda. Et oui, le terme troussage de domestique me donne envie de vomir ...

https://www.madmoizelle.com/jean-francois-kahn-dsk-un-troussage-de-domestique-42672

Ne va-t-on pas s’apercevoir que les approches, voire les passages à cet acte, n’ont pas changé ? !

Et-et M. Kahn, « à l’insu de son plein gré » ne va-t-il pas revenir au top avec son autre expression « Tout change parce que rien ne change »

Non pas « Quel bel homme !» mais QUELLE BELLE INTUITION ! ! !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.