Humour²². Personne ne comprend les lanceurs/euses d’alerte : bizarre ? ? ? !

Eva Joly signalait en 2019 la pointe de l’iceberg qui cachait tout le reste ! Elle vient de recommencer en 2020 toujours plus en vain !

 2019 Internet : "DANS LE SORT DE JULIAN ASSANGE SE JOUE LE FUTUR DE NOS DÉMOCRATIES"

https://www.humanite.fr/

Thu, 18 Apr 2019 13:12:58 +0200

La députée européenne Eva Joly revient sur l'enjeu du soutien au fondateur de Wikileaks menacé d'expulsion vers les Etats-Unis, et sur la protection des lanceurs d'alerte en Europe. Entretien.

&&& A vous de consulter Internet pour en savoir plus !

Dans le cadre chrétien : : … ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre 

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

Qu’ils/elles soient x, y ou z, cela ne change rien à l’affaire !

QUAND ON EST HOMO SAPIENS, on ne veut même pas accepter les apports scientifiques (V. la Bilan de 2005 concernant notre génome ! ! !)

QUAND ON EST HOMO SAPIENS, on se tait quand un candidat à la présidentielle, en 2007, annonce à M. Michel Onfray, quelques semaines avant le face-à-face : « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (V. sur Internet  Michel Onfray : Dans la peau de Nicolas Sarkozy ) (En fait, le mot exact  employé était « con »)

QUAND ON EST HOMO SAPIENS, on réagit comme le ministre Michel SAPIN

la-traque-des-lanceurs-dalerte

"Michel Sapin gère sa carrière, moi je gère ma survie" Mardi 26 avril 2016 http://www.altermonde-sans-frontiere.com/

Ancienne employée de la banque suisse UBS, Stéphanie Gibaud a mis au jour un vaste système d’évasion fiscale internationale. Licenciée en 2012, elle n’a pas retrouvé de travail depuis et touche le RSA. Grâce à son alerte, l’État français, qui l’a complètement oubliée, pourrait récupérer au bas mot une douzaine de milliards d’euros.

Quelle est votre situation matérielle aujourd’hui ?

Stéphanie Gibaud : Je suis en urgence vitale. Je vis avec 400 euros par mois depuis juillet 2014. La banque refuse mes chèques, et je vais devoir quitter mon appartement si je ne veux pas que mes biens soient saisis. Il y a une pétition en ma faveur qui circule et une cagnotte sur un site de crowdfunding. Je suis touchée, mais c’est une humiliation terrible. Je suis obligée de mettre en avant des aspects très personnels de ma vie, comme dans un reality show, alors que c’est à l’inverse de mon éducation.

Vous avez participé à l’émission « Cash Investigation » sur les « Panama Papers » sur France 2. Vous étiez face au ministre des Finances, Michel Sapin. Cette rencontre a-t-elle changé votre situation ?

Stéphanie Gibaud : Non. Il dit qu’il ne peut rien pour moi. On a un ministre qui dit se battre contre l’évasion fiscale, qui reconnait que j’ai aidé à renflouer les caisses de l’État, mais qui se cache derrière le fait qu’il n’y a pas encore de loi pour protéger les lanceurs d’alerte. Je lui ai écrit trois fois. Il ne répond pas. J’ai écrit à Jean-Jacques Urvoas et à François Hollande, sans succès. Qu’Est-ce que ça signifie ? Il serait donc impossible de me trouver une fonction où je serais utile ? Quand les gens sont en état de survie, on ne peut rien faire ? On ne peut pas mettre une ligne budgétaire pour sauver quelqu’un qui a rapporté 12 milliards d’euros ? Au bout d’un moment, vous avez des envies de vous supprimer, parce que ce n’est plus possible. Michel Sapin gère sa carrière, moi je gère ma survie.

Propos recueillis par Élodie Emery  Marianne N° 993 du 22 avril 2016

        

EN 2018 : Stéphanie Gibaud réagit au maintien du mandat d’arrêt contre Assange et dénonce les pleins pouvoirs de l’oligarchie

dans Economie — par Emilie Defresne — 7 février 2018

La lanceuse d’alerte française, Stéphanie Gibaud, commente le maintien du mandat d’arrêt contre Julian Assange par le Royaume-uni. Elle déplore que seuls les escrocs réussissent et cumulent les bonnes places et que l’honnêteté soit un handicap dans nos prétendues démocraties où les oligarques [les gens qui cumulent richesse et pouvoir] se serrent les coudes. Stéphanie Gibaud avait refusé d’être complice du trafic d’évasion fiscale de la banque UBS où elle travaillait et qui, en dénonçant ce trafic a fait rentrer entre 13 et 19 milliards dans les caisses de l’État et a ainsi fait stopper les évasions fiscales qui auraient du se poursuivre depuis. Son témoignage lui a valu de perdre son emploi et de ne jamais plus en retrouver depuis.

L’évasion fiscale est un privilège de riches

L’évasion fiscale est un privilège que seuls les très riches peuvent se payer, ce qui augmente d’autant leur richesse. Les pauvres, eux, sont traqués par le fisc et subissent des contrôles fiscaux d’une dureté incroyable. Qui sait qu’un petit ou moyen entrepreneur [souvent déclaré en nom propre] qui subit un contrôle fiscal est tenu de recevoir et d’installer confortablement durant 3 mois un contrôleur dans ses locaux, souvent à la vue des clients, lui fournissant au fur et à mesure tous les documents qu’il réclame, tout en essayant de continuer à faire fonctionner son entreprise durant ce temps-là. Il suffit de dénonciations anonymes pour qu’un petit ou moyen entrepreneur (commerçant, artisan, prestataire de services etc.) soit soumis à cela. Les dénonciations étant souvent le fait de concurrents jaloux.

Si un redressement fiscal est décidé à l’issue du contrôle fiscal, le petit entrepreneur doit immédiatement s’acquitter des sommes réclamées, même quand l’erreur est reconnue de bonne foi et même si elle est due à l’expert comptable. Il faut savoir qu’il y a une myriade de lois toujours plus complexes auxquelles sont soumises les entreprises, il n’y a donc rien d’étonnant que les chefs d’entreprise ne les maitrisent pas toujours toutes. Si celui-ci ne s’acquitte pas immédiatement des sommes auxquelles le redressement fiscal l’a condamné, son entreprise et tous ses biens sont mis immédiatement en liquidation [s’ils est déclaré en nom propre]. Si l’entreprise est une société, l’entreprise est liquidée. Si le fisc, par pure bonté d’âme, accorde un tout petit délai pour le paiement, alors il y aura des intérêts en plus de la condamnation et une pénalité. Ces contrôles fiscaux sont la cause de nombreuses fermetures d’entreprises en France, qui n’impactent pas seulement les chefs d’entreprise et leurs familles, mais aussi leurs employés qui se retrouvent au chômage. Comme ils sont généralement moins de 10 employés dans ces petites entreprises, leur sort n’intéresse personne.

La dictature fiscale n’est pas une vue de l’esprit 

Par contre lorsque l’administration fiscale est dans son tort, ce qui est fréquent, et qu’elle doit rendre des sommes indument prélevées pour n’avoir pas tenu compte des lois, elle a plusieurs mois pour donner sa réponse et très souvent, comme l’entreprise a fait la preuve que le fisc était dans son tort, il préfère garder le silence et ne pas répondre en toute illégalité en ne remboursant rien. L’entrepreneur n’a alors plus que la solution de porter plainte au tribunal et il lui faudra des années pour rentrer dans ses fonds, avec tous les frais de justice à assumer par-dessus le marcher. Si au bout de la procédure judiciaire le fisc est enfin condamné à verser les sommes qu’il doit depuis tout ce temps, il n’est alors tenu qu’à verser un intérêt légal sur les sommes dues, sans aucune pénalité en dépit du tort qu’il aura ainsi occasionné à l’entreprise et à ses employés. Souvent, entre-temps, ladite entreprise aura fermé pour cause de banqueroute ou pour éviter la banqueroute, faute d’avoir pu faire fructifier les sommes confisquées indument par le fisc. Loin d’en être impactée, dans le cas d’une entreprise qui aura du fermer avant d’avoir le résultat du procès, l’administration fiscale sera entièrement bénéficiaire parce qu’elle gardera toutes les sommes qu’elle lui devait. La dictature fiscale n’est pas une vue de l’esprit en France, d’autant plus qu’elle condamne sans passer par la case Justice.

Contrairement à Stéphanie Gibaud qui s’est attaqué à des oligarques des banques et de l’évasion fiscale et qui ne trouve plus de travail de ce fait, Les enquêteurs fiscaux, eux, sont intéressés aux sommes qu’ils font rentrer dans les caisses de l’État, ils ont donc intérêt à faire le plus de  redressements fiscaux qu’ils peuvent. Mais ils n’opèrent que sur le territoire national, et donc pas dans les paradis fiscaux où les gros capitalistes envoient leurs capitaux pour échapper au fisc. La banque USB dans laquelle travaillait Stéphanie Gibaud, organisait les évasions fiscales des gros capitalistes, il est fort probable qu’elle continue puisqu’elle a conservé ses employés véreux…

Voir également:

 Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Haut du formulaire

                    

2020 : NOTRE SISYPHE SE FICHE, comme bien d’autres, d'ASSANGE ! Of course !

# # # # # # Il s’agit de ne pas contrarier M. TRUMP qui veut enfermer à perpétuité le traitre ASSANGE !

# # # # # # D'où le nouveau cri, cette semaine, D’EVA JOLY :  Julian Assange se meurt en prison pour avoir rendu publics ces crimes de guerre ! V. Internet !

 

C’est formidable ! Ces homo sapiens préparent « toujours plus » la FIN DE NOTRE ÈRE RELIGIO-RATIONALISTE-CAPITALISTE !

Plus vite cela se produira, mieux ce sera pour les Moutures qui nous succéderont puisqu’elles auront moins d’efforts à fournir pour remettre en état la planète (Ne serait-ce pas ce que devraient comprendre les écologistes planétaristes, c. à d. qui font la différence entre ledit homme et le vrai homo sapiens !)

N. B. 1) Il serait intéressant de se souvenir que ce sont des changements d’ère qui ont permis de passer des « dinosaures » aux « oiseaux » !

Les homo sapiens dotés d’un génome différent de celui du chimpanzé d’environ 1 %,

-n’étant donc que des sortes de chimpanzés « boostés »,  

-vivant sous l’addiction enfantine « Toujours plus » (Et plus vite, et-et tout et-et ! ! !),

ne sont-ils pas incapables « structurellement » de continuer à faire évoluer « positivement » la planète ? !

Symétriquement, pour que la Terre ne devienne pas prématurément une « MARS 2 », une autre espèce plus néocorticale, plus intelligente, ne doit-elle pas prendre la relève AU PLUS VITE ? !

Pierre Payen (Dunkerque)

Un rajout + 3 h

N. B. 2) Des homo sapiens en action et qui doivent se régaler en se disant qu’ils ont trouvé le moyen d’abréger leur boulot ! 

Attention ! Faut-il les condamner an tant que saboteurs ?

Oui, si vous le désiriez !

Mais encore !

A vous de voir, de décider … ! (Mais peut-être que Peu importe Pi ? ! A vous de jouer !)

https://www.facebook.com/guillaumecanet/videos/2510331359205140/

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.