Humour. Tout pourrait aller mieux dans ce Monde !

C’est le billet de trop, la énième répétition (Seulement déclinée différemment) qui agacera, aura le mérite d’être non lu, voire rejeté, tout en refermant la boucle ! Tout en me permettant d’invoquer ma non-indifférence au sort du prochain ! D’avoir fait mon petit possible, d'avoir joué un instant au faux colibris (Celui de Pierre Rabhi) !

Fantasmons !

* Demain, le salaire de base ou SMIC serait fixé de manière que chaque personne ou famille puisse se payer une voiture.

Le problème à résoudre : Comment rouler, se déplacer, sur des routes et dans des rues trop encombrées ? ! Et aussi où se garer si on ne disposait pas de tours-parking de x étages un peu partout en ville ? !

L’élargissement des axes routiers ne résolvant rien au niveau des points d’arrivée ou villes, de gigantesques parkings seraient installés en périphérie mais encore faudrait-il ajouter partout des métros souterrains ou aériens, voire inventer les drones véhiculaires personnels ou/et collectifs prenant  la relève  mais se heurtant à d’autres ou s’évitant sans fin, en retardant aussi « toujours plus » l’heure d’arrivée prévue !

Faux ! Plus besoin de se déplacer ! Il suffirait de demander à son ordinateur pour obtenir, sinon réellement, virtuellement, les hologrammes de ses désirs !

En un clic, on pourrait se sentir près d’une mer du sud (Avec odeurs et bruits), d’un massif montagneux resplendissant de neige et soleil, etc. ! Mais quant au surf sur des vraies vagues, aux ascensions dangereuses ? ! « No space » ! « Too much people » ! « Crowded » !

** Demain, tout le monde vivrait à la française, ceci impliquerait la construction de 2 autres planètes. (3 à l’américaine !)

[[[Internet : « Si toute l'humanité avait le mode de vie des français, le jour du dépassement serait en avril »  https://www.actu-environnement.com/

Alors que l'humanité est en déficit écologique depuis le 2 août, Actu-Environnement s'interroge sur la fiabilité de cette méthodologie de calcul. Réponses avec Aurélien Boutaud et Natacha Gondran, auteurs de L'empreinte écologique.

Interview  |  Risques  |  03 août 2017  |  Marie Jo Sader]]]

Cela ne supposerait-il pas aussi que demain, des robots fussent capables de tout entreprendre et réaliser à notre place (Et ces tours et ces 2 planètes, et la nourriture, et la régulation de la température, et l’élimination des polluants, etc. !) ? !

OK ! Sauf que !

Ces robots ne seraient pas aussi intelligents que les homo sapiens mais beaucoup plus néocorticaux ! D’une autre dimension !

Leurs logiciels et processeurs seraient incomparablement plus sophistiqués que ceux imaginés actuellement par les transhumanistes qui, eux, se sont contentés d’adopter comme référentiel « L’Homo sapiens » en tant que « chef-d’œuvre basique » de l’Univers, donc de juste le bricoler, l’améliorer, lui ajouter quelques puces pour qu’il puisse tout  résoudre, établir le « paradis terrestre » !

Ils sont comme les rationalistes du 18ième siècle qui ont cru génial de contourner la parabole chrétienne en lui faisant subir un effet de symétrie, en déclarant que « L’homme est un dieu en devenir » (Le D étant réduit à la minuscule d, etc. !)

Au 18ième siècle, il était impossible de déplorer la « naïveté » de  ces enfants du rationalisme.

Au 21ième siècle, n’est-il pas indispensable d’encourager (Selon la méthode de la « positivité » lors de tout traitement thérapeutique neurologique) ces transhumanistes en leur signalant qu’aux pauvres d’esprit, les cieux sont tout ouverts ? !

Et de souligner qu’étant donné que leur génome se différencie de celui du chimpanzé de 0,6 %, la première décision de ces robots serait de se débarrasser du matériel rudimentaire répertorié en bref : « 0,6%+ »

Quel que soit le scénario envisageable, ne faut-il pas absolument que les « 0,6%+ » laissent la place, disparaissent, pour que la planète survive ?  !

Ce ne sont pas des « 0,6%+ » qui demain émigreront sur une autre planète comme le laisse entendre Stephen Hawking en se forçant ... !

*** D’après l'astrophysicien Stephen Hawking, les jours de l'humanité sont comptés. À moins que l'exploration spatiale ne nous permette d’emménager sur une nouvelle planète.  https://www.lesechos.fr/  (***Un article de 2016***)

Une des quelques 4.000 exoplanètes déjà découvertes est-elle habitable ? Il n'y a plus qu'à l'espérer. Lors d'une conférence à l'Oxford Union cette semaine, l'astrophysicien britannique Stephen Hawking a mis en garde contre une possible extinction de notre espèce dans mille ans.

 « Nous devons continuer à explorer l'espace pour le futur de l'humanité », a conseillé le physicien, qui s'exprime par l'intermédiaire d'un ordinateur, en raison de la maladie de Charcot qui l'a laissé paralysé. « Je ne pense pas que nous survivrons encore 1000 ans sans s'échapper de notre fragile planète ».

À LIRE AUSSI

Au cours de son discours d'environ une heure, le physicien a expliqué que la fin cataclysmique de la Terre sera sans doute provoquée par l'homme, qui dévore les ressources de la planète à un rythme insoutenable, rapporte le Washington Post .

La fin de l'humanité en raison d'une intelligence artificielle ?

Maintenant âgé de 74 ans, le scientifique a plusieurs fois alerté sur les menaces planant sur l'humanité, se montrant particulièrement méfiant envers les progrès de la technologie. « Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à l'humanité », avait-il déclaré en 2014 dans un entretien à la BBC . « Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés ».

À LIRE AUSSI

Le scientifique s'inquiétait alors également des risques liés au réchauffement climatique, d'une possible guerre nucléaire ou que des virus génétiquement modifiés finissent par détruire notre espèce. « Bien que la probabilité qu'un désastre survienne sur la planète Terre durant une année donnée soit assez faible, elle s'accroît avec le temps, et devient presque une certitude dans les mille ou dix mille prochaines années », prévient Hawking, considéré comme l'un des plus brillants scientifiques vivants.

Quitter la Terre, le meilleur espoir de survie

Seul espoir de survie pour l'humanité : trouver une autre planète habitable. D'ici à dans mille ans, « il faudrait que nous nous soyons déjà propagés dans l'espace, vers d'autres étoiles, de sorte qu'un désastre sur la Terre ne signifierait pas la fin de la race humaine ». La clé, a-t-il noté, étant de survivre au siècle à venir, particulièrement incertain.

L'homme doit avant tout se remettre en cause lui-même, lutter contre sa part d'agressivité et d'égoïsme, avait-il souligné dans une tribune au Guardian à la suite du Brexit. « Nous devrons nous adapter, repenser, changer certaines de nos hypothèses fondamentales sur ce que nous entendons par richesse, par possession (...) Tout comme des enfants, nous devrons apprendre à partager », concluait-il, tout en réitérant sa confiance en l'être humain « infiniment ingénieux, optimiste et adaptable ».

C'est également avec une note positive que Stephen Hawking a conclu cette nouvelle conférence à l'Oxford Union. Bien que les défis à venir soient immenses, c'est une « époque magnifique pour être en vie et de faire des recherches sur la physique théorique », a assuré le scientifique, qui a consacré l'essentiel de ses travaux aux trous noirs. « Souvenez-vous de toujours regardez en haut vers les étoiles et pas en bas vers vos pieds », a-t-il encouragé, reprenant une formule qu’il avait utilisé lors de son 70e anniversaire .

MAIS LES SCIENTIFIQUES ÉVOLUENT ! Presque comme les prédictions sur les conséquences du réchauffement climatique ! ! !

ENTRE 2016 ET 2017, EN 1 AN, IL EST PASSÉ DE 1 000 À 100 ANS ! ! !

Et ce n’est qu’un début !

**** [[[Internet 2017 : Selon Stephen Hawking, les humains devront quitter la ...

Dans le cadre d'un documentaire diffusé par la BBC, le célèbre physicien Stephen Hawking a estimé que les humains devront quitter la Terre d'ici 100 ans et ...

www.maxisciences.com/terre/selon-stephen-hawking-les-humains...]]]

Dans le cadre d'un documentaire diffusé par la BBC, le célèbre physicien Stephen Hawking a estimé que les humains devront quitter la Terre d'ici 100 ans et coloniser une autre planète s'ils veulent survivre. L'avenir de l'homme est-il condamné sur la Terre ? Alors que la situation de la planète inquiète de plus en plus à travers le monde, certains scientifiques émettent des prédictions pour le moins pessimistes, voire radicales. C'est le cas de Stephen Hawking. Selon le célèbre astrophysicien britannique, les humais devront quitter la Terre pour pouvoir survivre et ce, d'ici à peine 100 ans. Cette prédiction choc est extraite d'un documentaire diffusé l'été prochain par la BBC et intitulé "Stephen Hawking: Expedition New Earth". Dans ce programme, l'astrophysicien britannique explore les dernières avancées en matière d'astronomie, de biologie et de technologie des fusées qui pourraient un jour permettre aux humains de vivre sur Mars. "Ce voyage montre que l'ambition du professeur Hawking n'est pas aussi fantastique qu'elle ne parait - la science est plus proche de la science fiction que nous n'avons jamais pensé", a expliqué la BBC dans un communiqué. S'échapper de "notre fragile planète" Âgé de 75 ans, Stephen Hawking est un habitué des déclarations choc destinées à sensibiliser le public sur la situation de la planète. En novembre 2016, l'astrophysicien avait déjà mis en garde quant au futur de l'espèce humaine : "Je ne pense pas que nous survivrons encore 1.000 ans sans nous échapper de notre fragile planète", avait-il expliqué lors d'une conférence. Aujourd'hui, Hawking semble avoir raccourci son calendrier puisqu'il ne parle plus d'un millénaire mais d'un siècle. Mais quelle sera l'objet de notre perte ? Pour le physicien qui étudie la question depuis longtemps, les possibilités sont multiples : une guerre nucléaire, le changement climatique, une épidémie virale ou l'intelligence artificielle seraient autant de menaces. Si les chances d'une catastrophe sur Terre pour une année donnée sont relativement faibles, estimait en 2016 l'astrophysicien, cela pourrait devenir avec le temps une quasi certitude d'ici un millier ou une dizaine de milliers d'années. Dans tous les cas, l'humanité sera la seule responsable de sa perte, à moins donc qu'elle ne trouve une autre planète à coloniser. "Je pense que l’humanité n'a pas d'avenir si elle ne va pas dans l’espace", a affirmé le scientifique lors de la conférence à l'Oxford Union. Vers la colonisation d'une autre planète ? Comme expliqué précédemment, Hawking n'en est pas à son coup d'essai en matière d'annonce choc. Or, si les menaces évoquées sont bien réelles, on est encore loin de pouvoir coloniser une planète. Dans une interview pour la BBC, l'astrophysicien avait d'ailleurs lui-même reconnu "que nous n'établirons pas de colonies durables dans l'espace avant au moins une centaine d'années". Les agences spatiales rêvent de pouvoir envoyer d'ici peu une mission humaine vers la planète Mars. Mais il reste un long chemin à parcourir avant d'y parvenir et de nombreuses questions restent en suspend sur les technologies nécessaires comme sur la sécurité des futurs "marsonautes". De même, si la recherche de planètes similaires à la Terre bat son plein, on est encore loin d'avoir trouvé une réelle jumelle de la planète bleue. Grâce aux missions menées, les astronomes ont découvert plusieurs exoplanètes situées dans la zone habitable de leur étoile mais toutes n'ont dévoilé qu'une infime partie de leurs secrets. Au risque de décevoir ceux qui rêvent un jour d'aller vivre sur une autre planète, il faudra sans doute attendre bien plus tard que 2100 avant qu'une éventuelle colonisation ne soit envisageable. Une bonne raison, s'il en fallait une, de tenter d'assurer la survie de l'humanité sur notre belle planète plutôt que de trouver un refuge ailleurs. Publié par Émeline Ferard, le 10 mai 2017

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/terre/selon-stephen-hawking-les-humains-devront-quitter-la-terre-d-039-ici-100-ans-pour-survivre_art39556.html
Copyright © Gentside Découverte

**** À noter que Stephen Hawking refuse de faire appel à Darwin, au changement d’ère ! Et plus simplement : À la « fin de l’ère religieuse » par des massacres tout azimut (cyber-attaques, virus, nucléaire, etc.) POURQUOI ? ! THAT IS THE QUESTION !

Pourtant, n’est-ce pas élémentaire, mon cher Stephen ? !

Les radios, médias, ne viennent-ils pas aussi d’annoncer que tous les calculs s’orientent sur 10 milliards d’homo sapiens en 2050 ? ! Et 11 milliards en fin de siècle ? !

[[[Internet : Comment nourrir 10 milliards d'habitants - lesechos.fr

D'ici à 2050, nous serons près de 10 milliards sur Terre. Comment la planète peut-elle faire face à une telle croissance démographique, alors que...

https://www.lesechos.fr/29/05/2017/LesEchos/22454-045-ECH_comment...

La population de l’Afrique devrait doubler d’ici 2050

D’après l’étude biennale de l’Ined, l’humanité devrait en outre augmenter d’un tiers d’ici 2050, passant de 7,5 milliards actuellement à 10 milliards.

www.lemonde.fr/demographie/article/2017/09/20/la-population-de-l...

La Terre comptera 10 milliards d’habitants en 2050, dont ...

Selon les projections d’une nouvelle étude, la population mondiale pourrait atteindre les 11 milliards d’ici la fin du siècle. La population mondiale continue ...

https://www.intellinews.org/france/lexpress/2017/09/20/la-terre...]]]

 

*****  Les matheux, « humblement », uniquement avec une « petite » étude de statistique utilisant les fractales, ont émis en l’année 2000 une autre hypothèse (Au cas où nous serions « fractal(e)s ! Ce qu’on ne pouvait pas savoir exactement à l’époque !) : L’hypothèse maximale 2080, donc pouvant être nettement plus proche !

L’enterrement du bilan de 2005 concernant notre génome a confirmé cette caractéristique fractale, répétitive, non évolutive, fixée, bloquée, induisant la caducité de l’espèce !

Les curieux/euses pourront consulter :

 L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ... blogs.mediapart.fr/.../lhypothese-2080-dans-les-arbres-de-l-evolution-l-n...‎

Ou/et ; Les arbres de l'évolution - Des commentaires - Le Monde descommentaires.blog.lemonde.fr/.../les-arbres-de-levolutio...

Amen

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Pas besoin d’être savant(e) pour arriver à cette prévision ! Seulement de ne pas être conditionné(e) et idéologisé(e) »humaniste » ou « Islamiste » !

Symétriquement, selon des tempo(s) opposés, les uns à petit feu (V. le saccage environnemental via la fuite t. p. en avant rationaliste), les autres sur le champ au nom d’Allah, ne s’accordent-ils pas, à l’insu de leur plein gré, sur la fin d’ère en se suicidant ? !

Et puis, nos vedettes Trump, Poutine, Rocket-man, Bachar Al-Assad, Benyamin Netanyahou, Erdogan, etc. via le Brexit, la CETA, etc.; avant les Sarkozy, Hollande, maintenant Jupiter;  ne sont-elles pas toutes des vrai(e)s  « 0,6%+ » comme moi et vous ? ! Des conditionné(e)s qui pédalent t. p. dans la choucroute ou le couscous ... ? !Ou des « algorithmes vivants » (Terme moderne plus positif ...) écrits, programmés,  à la va vite et avec t. p. de failles ? !

erreur-dappreciatiion-dun-chasseur

 D'Altermonde-sans-frontières

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.