Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2492 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 déc. 2017

Humour. Et Sophie Pétronin, otage oubliée du Mali ?

Libération se pose cette question ce jeudi 20/12/17 Jupiter s’apprête-t-il à annoncer encore une bonne nouvelle juste avant Noël ou seulement lors de ses vœux 2018 ? ! That is the question !

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mediapart  du 2 juillet 2017 : Une première "trace de vie" de la Française Sophie Pétronin

par Agence Reuters

 Emmanuel Macron s'est félicité dimanche d'une première "trace de vie" de Sophie Pétronin, la Française enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du Mali, tout en soulignant que ses ravisseurs n'étaient "rien" et qu'ils seraient "éradiqués"

V. a. : Al-Qaïda au Mali: une vidéo montre l’otage française Sophie Pétronin

 + 2 juillet 2017 par la rédaction de mediapart

 Une vidéo diffusée par un groupe djihadiste au Mali met en scène six otages au Sahel, dont la Française Sophie Pétronin. Une vidéo publiée à quelques heures de la participation d’Emmanuel Macron au sommet du G5 Sahel.

La branche d’Al-Qaïda au Mali a publié, dans la nuit de samedi à dimanche, une vidéo d’une quinzaine de minutes de six otages, dont la Française Sophie Pétronin, enlevée le 24 décembre à Gao, au Mali.

Selon le SITE, le centre américain spécialisé dans la surveillance en ligne de la mouvance djihadiste, cette vidéo a été postée sur la messagerie Internet Telegram par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, une organisation djihadiste qui a déjà revendiqué l’attaque de l’Ecolodge, à Bamako, au mois de juin, qui avait fait cinq morts. 

Dans cette vidéo, les otages sont présentés séparément par un homme qui affirme qu’il n’y a pas eu jusqu’à présent de négociations pour leur libération. On retrouve le Sud-Africain Stephen McGown, enlevé par Al-Qaïda dans le nord du Mali en novembre 2011, le Roumain Iulian Ghergut, enlevé en avril 2015 au Burkina Faso, la missionnaire suisse Béatrice Stockly, kidnappée en janvier 2016 par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mais aussi la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée en février 2017 au Mali. On peut aussi voir le chirurgien Arthur Kenneth Elliott, qui avait été enlevé avec sa femme au Burkina Faso en janvier 2015. Sa femme avait été libérée en février 2016.

Lire la suite dans Le Parisien 

Voir aussi une présentation plus complète de Sophie Pétronin sur Internet ...

 Pierre Payen (Dunkerque)

Un peu d'humour supplémentaire d'Altermonde-sans-frontières

(Cette dernière bulle, je présume, sera stigmatisée par les Réseaux sociaux en tant que raciste : pourquoi s'arrêter au cancer touchant des petit(e)s Blanc(he)s ?

D'autres enfant(e)s, innocent(e)s,  de part cet Enfer terrestre, ne demandent-ils/elles pas la même chose ? !

Erreur élémentaire mon cher Watson ! Ils/elles ne fêtent pas  Noël ! 

Faux ! En Afrique et ailleurs, , certain(e)s, dont les parents ont été colonisé(e)s puis conditionné(e)s, sont chrétien(ne)s ! 

Amen ! 

Ou encore, de l'autre côté, sous d'autres conditionnements, AAAEEEGGGGGGG Explosions Nouvelle ère !

UNE BRIBE D'EXPLICATION  !

Voilà un aperçu des pouvoirs de NOTRE JUPITER  au 21ième siècle

Alors ! Ne sommes-nous pas en pleine séance de GUIGNOL ? !

Et quel est le chef qui fanfaronne : « JE FAIS CE QU JE DIS » ? !

 «Je suis intouchable !» : un dealer fait valoir son immunité diplomatique pour narguer la police de Villejuif

Faits divers

https://www.ladepeche.fr/   Publié le 20/12/2017 à 14:12, Mis à jour le 20/12/2017 à 14:46

La police ne sait plus quoi faire avec ce dealer impertinent./Photo d'illustration AFP

Ce délinquant fait grincer les dents aux policiers de Villejuif (Val-de-Marne), mais ils ne peuvent rien y faire. Comme le raconte Le Parisien, un dealer joue de son immunité diplomatique pour narguer les forces de l'ordre en toute impunité. Une situation ubuesque à laquelle les agents ne peuvent pas trouver de solution...

Son père fait partie de la diplomatie camerounaise 

« Hey bande de fils de p… ! Baissez les yeux ! Baissez les yeux p… ! Vous êtes chez moi ici, vous ne pouvez rien contre moi ! Je suis intouchable bande de p… » Ce sont le genre d'insultes et de quolibets que les policiers de la brigade anti-criminalité du Kremlin-Bicêtre ont entendu vendredi lorsqu'ils se sont rendus à la cité Duclos de Villejuif. Et pour cause : l'auteur des provocations sait qu'ils ne peuvent rien contre lui. Le jeune dealer âgé de 20 ans profite d'être le fils d'un membre du personnel administratif de la diplomatie camerounaise pour n'en faire qu'à sa tête.

Deux heures de garde à vue en vain

« A chaque fois qu’on intervient cité Duclos, on tombe sur lui », se plaint un policier. « Il gère le petit point de deal du quartier. Quand il est tout seul, c’est lui qui baisse les yeux. Mais quand il est avec ses copains, il est insupportable. Même quand on ne vient pas pour lui, il la ramène. Il nous filme, prend des photos, met ça en ligne… Bref on est un peu blasés avec lui ». Excédés, les membres des forces de l'ordre ont tenté de mettre le voyou en garde à vue mais en vain : il a été relâché deux heures plus tard sur ordre du ministère des Affaires étrangères et l'argent de la drogue trouvé dans sa chambre lui a même été restitué.

ladepeche.fr

(En passant : Les maires ne devraient-ils/elles  pas, au lieu d’installer une crèche,  installer plutôt un petit cadre symbolisant des scènes quotidiennes périodiquement renouvelables ayant leurs places dans un spectacle de GUIGNOL)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et le collectif Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch