Humour. Presse étrangère : Les détenus se cotisent pour un surveillant !

C'EST LA FRANCE DE MACRON ! DE JUPITER ! DU PRÉSIDENT DES RICHES ! DU SKIEUR DU SAMEDI PENDANT LES MANIFESTATIONS ! ! !

Un brouillon : LA HONTE ! MACRON et son ÉQUIPE sont en dessous de tout !

Ils traitent les gens comme des CHIENS, des RIENS !

Les pauvres sont souvent obligés de manger de la nourriture pour chiens !

Pire que le scandale ! C’EST L’INDIGNITÉ DE CES « GENS-LÀ » ! DE CES NANTIS !

MÊME LES SURVEILLANT.E.S DE PRISON SONT DANS LA DÈCHE LA PLUS TOTALE !

********* Montpellier : Les détenus se cotisent pour un surveillant après le décès de sa femme **********

SOLIDARITÉ La direction de l’établissement a donné son accord pour cette initiative exceptionnelle

Jérôme Diesnis

  • [[[Twitter Publié le 22/03/19 à 09h43 — Mis à jour le 22/03/19 à 12h44]]]

La prison de Villeneuve-lès-Maguelone. — N. Bonzom / Maxele Presse

Les détenus de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, dans la métropole de Montpellier, se sont cotisés afin de soutenir un surveillant de prison, révèle France Info. L’homme, surveillant dans cette prison depuis une trentaine d’années, a perdu brutalement sa femme, mère de quatre enfants.

C’est en assistant aux obsèques que Grégory Jalade, secrétaire interrégional du syndicat Force Ouvrière, a appris l’existence de cette cagnotte. Il a décidé de rendre cette initiative publique. « On a coutume de dénoncer – à juste titre – les agressions que subissent les personnels pénitentiaires, mais nous nous devons aussi de souligner les comportements positifs des personnes détenues, explique-t-il à la radio d’informations. En 24 ans d’ancienneté, c’est la première fois que je suis confronté à ce type d’opération émanant de détenus. »

Cette initiative, rare voire totalement inédite, a reçu l’accord de la direction de l’établissement dans lequel sont incarcérés environ 800 détenus.

LA MAXIME DE JUPITER :

« On dépense un pognon de dingue » pour rien ! C. à d.  pour des RIENS !

« La politique sociale, regardez : on met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres.

On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Par l'éducation... ", poursuit-il

IL FAUT QU’ILS LE MÉRITENT ! QU’ILS SOIENT ÉDUQUÉS, DRESSÉS !

Qu’est-ce que ces morveux ? !

Qu’ils apprennent à traverser la rue !

Qu’ils passent leur bac et après ils pourront parler, demander !

Pierre Payen (Dunkerque)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.