Humour. Notre Bravitude veut sans doute se faire aussi (re)crucifier !

Elle n’a rien trouvé de mieux (Alors que son statut d’ambassadrice des Pôles lui convient à merveille) que d’accuser M. Sarkozy de lui avoir volé sa victoire présidentielle ! ! !   OH LE MÉCHANT PERSONNAGE !

       1) MONSIEUR SARKOZY, EN TANT QU’AVOCAT ET POLITICIEN, ayant brillamment tenté de démystifier ou mystifier son AFFAIRE sur TF1 hier soir 22/03/18, cette fois, « preuves à l’appui »,  AURAIT BEAU JEU DE DÉTRUIRE L’ARGUMENTATION « ROYALE » et de la tourner en ridicule  (Si jamais il n’était pas trop occupé à défendre LA FRANCE) EN UNE SEULE PHRASE se résumant à :  « C’EST ELLE QUI, SEULE, A DÉCIDÉ DE PERDRE L’ÉLECTION » (Précisément parce que catholique « non rationnelle », exactement comme moi) !

DEVANT UNE COUR, en tant qu’AVOCAT PLAIDANT POUR SON 1er CLIENT (Ici, lui-même) :

A) Il rappellerait que, quelques semaines avant la date du scrutin et celle du face-à-face avec Me Royal, il avait déclaré lors d’un entretien avec M. Onfray (Philosophe à la mode) : « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même ». (Le terme réellement employé était plus trivial, plus sarkozyen ! V. M. Onfray !)

[[[Internet : Je viens de vérifier sur Internet : Cette phrase est dans :

« Soyons Lucides ! — Michel Onfray : Dans la peau de Nicolas Sarkozy 

www.soyons-lucides.fr/michel-onfray-dans-la-peau-de-nicolas-sarkozy/ 2 juin 2009 - Que se passe-t-il quand un philosophe antilibéral et libertaire rencontre un ministre de l'Intérieur ouvertement de droite qui rêve au rétablissement de l'autorité ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de « Philosophie magazine »* en proposant à Nicolas Sarkozy et à Michel Onfray de débattre à quelques ... »]]]

 (Je présume qu’elle figure dans les autres articles sur ce sujet présentés sur la page d’écran ...)

 B) Il ajouterait benoîtement : « J’ai joué mon va-tout en étant persuadé que Me. Royal ne m’interpellerait pas sur ce point, ne remettrait pas Dieu en cause, ne me demanderait pas:              « Affirmez-vous que le meilleur moyen d’utiliser un appareil hyper sophistiqué est d’improviser et de ne pas disposer du mode d’emploi ? »  

EH OUI ! N’EST-CE PAS DOMMAGE Madame ROYAL D’AVOIR ÉTÉ RÉDUITE AU SILENCE  

Sinon, n’aurais-je pas été obligé d’expliquer que c’est DIEU qui guide les humains (Masculin neutre chez les religieux !), qu’il suffit donc de suivre son instinct et ses intuitions ? !

Les Français(es) auraient-ils/elles accepté mon « histoire de bon Dieu » ou « de Père Noël » ? !

M’auraient-ils/elles élu ? ! NON ! OF COURSE !

ET DE CONCLURE, EUPHORIQUE : Mesdames et Messieurs, VOYEZ ! ENCORE UNE FOIS ! JE SUIS ACCUSÉ DE TOUT ! NE M’EN VEUT-ON PAS  À MORT ! ET POURQUOI ?

QU’AI-JE FAIT À LA FRANCE, MOI QUI VEUX TOUJOURS PLUS LA SAUVER ! SUIS-JE MAUDIT ?

       2) LE MÊME, RETOURNANT SA TOGE, SANS LA MOINDRE GÊNE ou EMBARRAS, DÉONTOLOGIQUEMENT, PLAIDANT POUR SA GENTILLE EX-ADVERSAIRE, IL LA DÉCHARGERAIT ILLICO EN PRENANT UN TON BIEN PLUS INCISIF !

Mesdames et Messieurs, vous devriez savoir que pendant la semaine entre mon intervention et le face à face, ni Fraise des bois (V. le nom attribué par M. Fabius à M. Hollande), ni Besancenot, ni Mélenchon, ni les journalistes, ne l’encouragèrent à transgresser la parole de Dieu !

Ni avant, ni après l’élection, ils/elles ne  créèrent un buzz sur ce thème ! Ce fut le silence total !

 On aurait pu supposer que, devant la menace de tomber dans les sables mouvants présentés par notre « Gagnante/Gagnante », les journalistes, pour raison supérieure d’Etat, eussent décidé de pratiquer la realpolitik ! Mais non ! Nenni ! ! ! Ils/elles demeurèrent avant et après tous/toutes sous l’emprise de Dieu !

Mesdames et Messieurs, insisterait-il en empruntant à la Bible, « vous savez que Jésus, par l’intermédiaire de Saint-Matthieu, dans le chapitre 13.13, a déclaré : « C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre »

Eh bien, rien n’a changé ! Il faudrait que vous reteniez cette réalité ! Elle caractérise la mentalité de notre Société ! Elle est « FRACTALE », telle que la décrite Jésus ! »

Effectivement, à part Marianne, qui sans placer en exergue cette phrase, attaqua sans fin M. Sarkozy, je ne connais pas, une fois l’élection terminée, de journalistes, d’intellectuel(le)s, surtout de dit(e)s philosophes, ayant eu envie de revenir sur ce PROBLÈME FONDAMENTAL.

IL ME SEMBLAIT QUE n’importe quelle personne du 21ième siècle (À part M. Sarkozy et les croyants intégristes) avait conscience que, quand on ne se connaissait pas, on réagissait au grès de son Inconscient, notamment via l’imprégnation de l’environnement et de ses « manques » d’enfance ! J’AVAIS TOUT FAUX !

Au bout de ~ 5 ans, un peu écœuré, je me suis adressé à M. Edwy Plenel sur ce sujet ...

Voici sa réponse

[[[J’ai écrit plusieurs fois  à M. Plenel avant d’adresser une lettre ouverte …et celui-ci a consenti à me répondre : 05/01/2012, 08:53 par Edwy Plenel

Cher Pierre Payen, je défère volontiers à votre interpellation ;-).

En 2007, Mediapart n'existait pas et, pour ma part, je n'avais comme tribune qu'une chronique dans le quotidienne bruxellois Le Soir, chroniques évoquées dans mon dernier livre Le président de trop (Don Quichotte, 2011).

Reste qu'à l'époque comme aujourd'hui, ce n'a jamais été la personne Nicolas Sarkozy – et encore moins son insconscient au bord des lèvres, comme en témoigne cette déclaration fort bavarde – qui m'a préoccupé. Non pas que les individus, leur talent ou leur folie, leur compétence ou leur démesure, etc., n'aient pas d'importance. Mais, par conviction républicaine, c'est-à-dire profondément anti-bonapartiste, non-césariste et a-présidentialiste, ce sont les politiques qu'ils mènent qui m'importent plus. Ce qu'ils font, ce qu'ils promettent, comment ils agissent, leur pratique, leurs actions, etc. …]]]

 

Pour conclure, entre autres, cela permet de saisir à 200 % les causes de l’enterrement du Bilan de 2005 concernant notre génome ;  du refoulement vers les années 2011 des découvertes sur le bon fonctionnement du néocortex (dans la durabilité) dans la « redondance » (C. à d. accompagné d’environ 80 % de substance blanche apparemment passive, d’environ 90 % d’ADN non-codant d’abord appelé « poubelle » !)

Amen ! Pierre Payen (Dunkerque) Bonne fin d’ère ! Tout est programmé !

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.