Humour. M. Macron est aussi le produit de ses parents !

Dans une première partie, la présentation de Ms. Sarkozy, Hollande, Baroin, Moscovici, Mes. Touraine, Royal, Ms. Montebourg, Copé, M et Me Le Pen, M. Bayrou.

A) POLITIQUE INFLUENCE PARENTS PSY NICE MATIN

La personnalité des politiques éclairée par celle de leur père

www.nicematin.com/.../la-personnalite-des-politiques-eclairee-par-celle-d...

11 janv. 2015 - Même les politiques ont un père (1) place la politique au cœur .... La politique était le moyen pour Marine Le Pen d'être avec le seul parent qu'il lui restait. ... Propos recueillis par Thierry Prudhon (tprudhon@nicematin.fr).

La personnalité des politiques éclairée par celle de leur père

PAR Propos recueillis par Thierry Prudhon Mis à jour le 11/01/2015

Emilie Lanez raconte, dans un livre, les hommes et femmes politiques à travers leur relation au père. Une plongée dans l’enfance et ses traumatismes pour mieux décrypter les caractères.

"Nul ne guérit de son enfance", chantait si bien Ferrat. Les hommes politiques moins encore que les autres, peut-être. Comme si l'ambition exacerbée n'était au fond qu'une revanche sur l'enfance, le moyen d'éblouir un père absent ou trop distant.

Sur cette thématique, Emilie Lanez, journaliste au Point, spécialiste des questions de société, politique et psychologie, brosse quelques émouvantes histoires de rencontres, la plupart du temps ratées mais fondatrices, entre pères et fils. Même les politiques ont un père (1) place la politique au cœur d'une lecture psychologique qui se nourrit de blessures narcissiques.

« Un père a deux vies, la sienne et celle de son fils », écrivait Jules Renard dans son Journal. La formule résume le travail entrepris par Emilie Lanez.

Qu'est-ce qui vous a incitée à écrire ce livre ?
Je me suis intéressée à la place du père dans la construction des hommes dans notre société, suite aux réflexions du pédiatre Aldo Naouri sur les questions de la parentalité et de la transmission. J'ai voulu voir comment cela s'était passé pour quelques-uns de nos hommes politiques. Ils m'ont raconté des histoires et en les écoutant, je me suis aperçue à quel point elles éclairaient leur parcours, elles constituaient une grille de lecture de ce qu'ils sont devenus, à commencer par Sarkozy et Hollande.

Justement, le livre démarre en trombe avec Pal Sarkozy, ce père qui semble si fort détester ce fils-là ! On peut presque parler de haine...
Je ne sais pas si l'on peut parler de haine. Mais il y a de l'indifférence, du mépris, de la jalousie. Cet orgueil à vif de Nicolas Sarkozy vient en tout cas de là, de cette blessure, de cette carence en reconnaissance et en amour. Pire, il est le seul des cinq enfants de Pal à être dénigré, raturé. D'où cette voracité narcissique insatiable qui ne cesse de l'habiter, bien qu'il ait par ailleurs été très aimé par sa mère et son grand-père.

Le cas de Hollande est un peu différent. Vous expliquez en gros qu'il est devenu ''Monsieur petites blagues'' et si jovial pour dérider son père...
Le docteur Georges Hollande est un homme très sombre, pour qui tout va toujours mal, tout est foutu. Joyeux, le petit François ressemble au contraire à sa mère. Il fait des blagues pour détendre l'atmosphère. Et il n'est jamais aussi heureux que lorsqu'il réussit à faire rire son père... L'un de ses meilleurs souvenirs d'enfance est d'avoir vu son père éclater de rire devant Louis de Funès à la télé. François Hollande est le petit garçon qui voulait voir son père rire. Son optimisme obstiné est une réaction à la noirceur paternelle.

Il y a aussi, chez certains, l'empreinte de pères disparus, comme pour François Baroin ?
François Baroin perd son père à 21 ans, dans un accident d'avion. Et il le dit : « Lui vivant, je n'aurais pas fait de politique. » Il a hérité d'une stature à faire vivre, d'un père qui avait du charisme, à tu et à toi avec Jacques Chirac et Michel Rocard, qui était un possible Premier ministre de cohabitation. Il s'est trouvé investi d'une sorte de devoir de poursuite.

Autre genre, ces pères présents mais qui font peser une chape d'exigence sur leurs enfants...
C'est le cas de Pierre Moscovici ou Marisol Touraine. Moscovici n'a pas toujours fait ce qu'il aimait, il a sacrifié aux souhaits de son père. Quand il était ministre de l'Economie, malgré un agenda dément, il passait encore voir son papa (aujourd'hui décédé) chaque dimanche et trois ou quatre fois par semaine. Le vécu est un peu différent pour Marisol Touraine. Son père décide énormément de choses à sa place, mais elle accepte cela volontiers. Il faut qu'elle passe l'agrégation parce que son père l'a passée, qu'elle aille à Harvard parce que son père y est allé... Elle fait tout ce que son père lui dit, tout en sachant qu'elle n'arrivera pas à réussir ce qu'on attend d'elle, tant les exigences sont dingues.

Ségolène Royal, c'est un peu le même registre que Sarkozy ?
Elle a hérité des forces et des raideurs de son père militaire. Des huit enfants Royal, elle est celle qui ressemble le plus à son père. Tout en s'étant rebellée contre lui, elle partage son goût de l'ordre, de la patrie. Elle a son caractère bravache. Elle est donc empêtrée dans cette histoire, tout ça n'est pas commode et pas tranché. Elle l'a attaqué en justice, parfois elle reconnaît l'avoir fait, parfois dit le contraire, même là-dessus elle n'arrive pas à tenir une position claire. Elle ressemble à un homme auquel elle voudrait ne pas ressembler. La grande différence avec Sarkozy, c'est que Jacques Royal a toujours beaucoup aimé sa dernière fille, il l'admirait, la jugeait intelligente.

Dans un autre registre, il y a ces enfants-rois, choyés, qui ne doutent de rien. Vous évoquez Montebourg et surtout Copé, c'est assez frappant...
Oui, chez les Copé régnait une relation familiale très forte, très unie. On s'aime, on rigole, avec cette chose rare que le père admire le fils et pas le contraire. Son père déclare lui-même : « Jean-François est parfait. » Du coup, celui-ci ne doute plus de rien, on comprend mieux sa façon de faire parfois.

Jean-Marie et Marine Le Pen ?
Marine est venue sur le terrain de la politique pour que son père, trop occupé, la regarde, pour réussir à être avec lui. Il lui échappe tout le temps, il n'est jamais là. Or, à un moment, elle vit seule avec lui, sa mère et ses sœurs sont parties. Alors quand il lui propose de l'accompagner une semaine pour suivre une campagne municipale, elle est ébahie, non par la politique, elle n'en a rien à faire, ses copains de jeunesse en témoignent, mais elle est ébahie parce qu'elle passe une semaine avec son père. Elle le dit carrément : « Mon père ne venait pas sur notre terrain, je suis allée sur le sien. » La politique était le moyen pour Marine Le Pen d'être avec le seul parent qu'il lui restait. C'est ainsi qu'elle va se rapprocher de son père pour accomplir le parcours qu'on lui connaît.

Cette explication de la politique par le rapport au père, quelle limite lui donnez-vous ?
En voyant ces hommes et ces femmes, je me suis simplement demandé pourquoi ils avaient cette boulimie de politique, qui est à la fois un métier très narcissique et très rude, où il faut constamment se soumettre au suffrage. Ils ont besoin de réparer quelque chose. Si le père n'influence pas le vote des lois, aujourd'hui le caractère et la personne sont devenus des choses importantes, peut-être trop, car tout le monde est à peu près d'accord sur ce qu'il faut faire. Et en l'occurrence, le caractère et l'appétit sont un héritage de la relation au père.

Un homme politique équilibré ?
Équilibré ? Je formulerais la chose autrement. Parmi ceux qui ont réfléchi à leur héritage, ont fait de l'introspection, ont mesuré leurs forces et leurs faiblesses, parmi ceux qui ont accompli ce travail de maturation, il y en a un qui est beaucoup plus avancé que les autres, c'est François Bayrou. Or, il a une carrière sinueuse, il n'est pas projeté dans cette fuite en avant éperdue. François Bayrou n'a pas le même appétit que les autres. Et je crois qu'il n'a pas besoin d'avoir le même appétit, justement parce qu'il a mené un travail plus élaboré sur lui-même.

B) *** L'AMBIGU MONSIEUR MACRON - Marc Endeweld  https://youtu.be/61FPs4A8SMA 25 mn
Le Média
Diffusé en direct le 7 févr. 2018

Aujourd'hui Aude Lancelin reçoit Marc Endeweld, journaliste, écrivain, doctorant en sociologie à l'EHESS et grand reporter à Marianne qui suis Macron depuis 2014, il nous explique qui est cet "Ambiguë Monsieur Macron", titre de son dernier livre réédité chez Points.

Macron n’a aucune empathie, loyauté, ne cherche que des opportunités …, ne veut pas attendre l’âge de 60 ans pour …

Un des grands patrons rencontrés lui explique que Macron n’a aucune sensibilité sociale envers les inégalités, …, a un rapport aristocratique …, se base sur les diplômes …, valorise la figure du Roi ! (Ne sont-ce pas des éléments de la psychopathie ? !)

*** Macron est un psychopathe  https://youtu.be/FzmoWVj4eQU   10 mn

Philippe Boehler  Ajoutée le 9 juil. 2018

Macron analysé par le prof. Segatori LE 1 er Mai 2017. VIDEO Philippe Boehler

*** Ce qui suit est consultable sur Internet à l’adresse indiquée !

emmanuel-macron-lanalyse-de-sa-peronnalite-reveile-une-enorme-faille-planet-fr

 

 

 

 

C) D’autres personnalités, notamment se voulant chrétiennes, pratiquantes, offrent des profils plus que pittoresques

Voir Me Boutin ou Me 9 500 €, La « Bombe atomique du 21içme siècle » de début 2012 qui déclare à la TV qu’elle pourrait anéantir l’UMP si elle n’obtenait pas satisfaction (C. à d, sous-entendu, si elle balançait … !), la Cheffe de l’Inquisition insultant à la TV Me Chantal Sébire atteinte d’une maladie envahissante et désirant mourir dans la dignité !

Voir M. Fillon vivant comme un chatelain, se rendant à la messe chaque dimanche, prenant l’avion pour se rendre chez lui le week-end, employant fictivement sa famille (Ils viennent d’être convoqués par la Justice :

[[[Internet : l’ancien candidat de la droite à la présidentielle de 2017 est renvoyé pour "détournement de fonds publics", "recel de détournement de fonds publics", "abus de biens sociaux" et "manquement aux obligations déclaratives de la haute autorité pour la transparence de la vie publique".]]]

D) JEAN-PAUL SARTRE (V. « L’Être et le néant ») LES ACCUSERAIT, via la mauvaise foi, d’être des lâches et des salauds !

IL N’EN RESTERAIT PAS MOINS VRAI QU’IL SE TROMPERAIT TOTALEMENT !

M. Macron est chrétien lui aussi ! Il a demandé à se faire baptiser à l’âge de 12 ans contre l’avis de ses parents !

S’il ne s’agit pas du tout d’encenser la Bible, il faut tout de même reconnaître, croyant.e ou pas, que lue et décryptée correctement, elle résout l’équivalent du problème de la quadrature du cercle ! Elle offre non pas une solution littéraire ou émotionnelle mais L’EXACTE SOLUTION DE L’ÉNIGME 

Telle la découverte du commissaire Bourrel dans « Les 5 dernières minutes » (Série TV (1958-1973) et plus …

« Bon dieu…. mais c’est bien sûr … ! »

St-Matt Ch. 13.13 : « C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre »

Jésus ne s’adresse pas à quelques exceptions handicapées mentales mais à l’ensemble !

Cela signifie que nous sommes nul.le.s ou/et limitées : Eh oui, nous raisonnons de manière cartésienne (En décomposant, réduisant, schématisant, dénaturant) en dimension 3 !

Il nous est impossible de prévoir en dimension 4 (Le temps, l’avenir !)

Et quand on essaie, on se trompe souvent ! Voir par ex. l’incendie de Notre-Dame ! L’effondrement du pont de Gênes ! Les explosions des centrales nucléaires, Celle de Challenger le 28/01/1986, etc.

Nous sommes tous et toutes des pauvres d’esprit !

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

Ms. Macron, Hollande, Bismuth, etc., ne savent pas ce qu’ils font ! Sinon, ils ne le feraient pas ! ! !

« Au commencement était le verbe » Ch. 1.1 st. Jean, p. 1379

 « Au commencement était la Parole » Traduction Segond (1910

Ne passons-nous pas notre temps à discuter, discutailler, à baratiner, à projeter, à promettre, et finalement dire n’importe quoi avant d’échouer toujours aussi lamentablement ? !

Év. s. st. Luc ch. 6.24 « Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde ! » ;

Luc ch. 6.25 « Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim !  Malheur à vous qui maintenant riez, parce que vous serez réduits aux pleurs et aux larmes ! » ;

Luc ch. 18.25 « Il est plus aisé qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille qu’il ne l’est qu’un riche entre dans le royaume de Dieu » ? ? ?

Quels sont les chrétiens qui tiennent compte de ces paraboles ? !

À commencer par les papes ? !

À chaque fois qu’il rencontre un riche, se presse-t-il de lui dire qu’il ira en enfer ? ! ! ! ! ! !

EH NON ! PUISQUE TOUS LES PAUVRES D’ESPRIT, LES « CONS », LES ESCROCS, NE SACHANT OUVERTEMENT PAS CE QU’ILS FONT (Sinon, ils n’agiraient pas ainsi), IRONT AU PARADIS DIRECTEMENT !

# # # Rigolez ! Moquez-vous ! Criez au fou ! VOUS NE COMPRENEZ RIEN ! ET C’EST ENCORE DIEU QUI VOUS L’A RÉPÉTÉ EN 2005, EN FAISANT D’UNE PIERRE DEUX COUPS, EN VOUS MÉDUSANT ! ! ! ! ! !

  • Par le canal des sciences, il vous a appris que notre génome se différencie de celui du chimpanzé d’environ 1 % !

Que la phrase « L’homme a été créé à l’image de Dieu n’est qu’une parabole » ! (L’équivalent de l’Histoire du Père Noël raconté aux bambins par les parents) !

  • Comme vous n’avez pas retenu cette « vérité », « à l’insu de votre plein gré », vous avez confirmé que vous êtes des chimpanzés « boostés » et FRACTALS (Répétitifs, non évolutifs, donc d’une espèce caduque, devant laisser la place à d’autres plus intelligentes ! Via un changement d’ère !

Cette destinée est bien sûr annoncée au Chapitre 24 mais encore une fois sous la forme de paraboles destinées à faire peur aux enfants immatures que nous sommes !

1,2, …, 7. Car on verra se soulever peuple contre peuple et royaume contre royaume ; il y aura des pestes, des famines et des tremblements de terre en divers lieux.

  1. Et toutes ces choses ne seront que le commencement des douleurs.

...   ....

Apocalypse Jour dernier apocalypse

La Bible nous dit en effet que loin de subir sans raison une catastrophe (ou à cause de la propre fin du soleil), l’humanité provoquera elle-même sa disparition.

Dieu nous avertit que le mal augmentera dans nos sociétés, à un point tel qu’il sera obligé d’y mettre un terme.

Gangrenés par la corruption, les crimes et l’immoralité sous toutes ses formes, les peuples subiront le châtiment de Dieu pour ne pas avoir cherché le respect, l’honnêteté, la justice et l’amour.

La Bible nous prévient que le mal sur Terre est comme la moisissure dans un cageot de fruit ; il finira par contaminer toute la planète, au point que rares seront les personnes faisant le bien : « Le mal se répandra à tel point que l’amour d’un grand nombre de personnes se refroidira » (Évangile de Matthieu ch.24 v.12)

En tant que conclusion, permettez-moi une remarque qui me semble ad hoc !

« Que celui d'entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle »

(Le masculin a souvent été privilégie puisque ce sont toujours les mâles qui dominent !

Et Un constat : On arrive au même résultat avec Darwin, avec la logique quantique !

Dans la très prochaine ère, il n’y aura plus besoin de mâles pour assurer la reproduction ; v. l’expérience :

[[[Internet : Chine : naissance de souris ayant des parents de même sexe

https://www.futura-sciences.com/.../vie-chine-naissance-souris-ayant-parents-meme-se...

 16 oct. 2018 - Naissance d'une souris ayant pour parents deux femelles ... Ce mode de reproduction (appelé parthénogenèse) est cependant retrouvé dans ...]]]

Amen

Pierre Payen (Dunkerque) Cette fois, j’espère vraiment décrocher … ! Mais ? ! ! !.....

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.