Humour. Une actualisation d’un terme de 1992 : « RAPTAG » !

La Droite (Le Figaro, v. la fin) réagit à sa manière mais aussi naïvement que tous/tes les autres « humanistes » ! JE PRÉTENDS, ma petite preuve -subjective- à l’appui, qu’au moins depuis 1992, LA FIN DU QUATERNAIRE EST PRÉVISIBLE !

# # # VOIR A LA FIN DEUX EXEMPLES CONSÉQUENTS QUI VIENNENT DE SE PRODUIRE … 

Quand le « SURMOI » ne fait plus le poids tout se transforme et plus !

Notre nouveau Phénix parle d’incivilités ! Il est toujours tout content de lui-même entre deux soirées où lui crie sa

Internet :  « Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” - France Dimanche

Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” Publié le 23 octobre 2018 Dans le huis clos feutré des appartements de l’Élysée, Brigitte Macron a laissé exploser sa colère contre son mari. Elle n’a pas pu retenir ses larmes, le 5 octobre, lors de l’hommage national à Charles Aznavour, décidé par le chef de l’État et célébré aux Invalides à Paris. Élégante, comme ...

https://www.francedimanche.fr/actualites/brigitte-macron-arrete-tes-conneries

NOUS, aveugles et-et sourd.e.s et-et nul.le.s, conditionné.e.s par l’idéologie humaniste,  ne sommes-nous pas les pauvres d’esprit qu’entrevoyait un Autre ? !

*** Depuis 1992, au contact permanent avec des élèves (Documentaliste de collège de l’E. N,), entretenant des bons rapports avec eux/elles, discutant beaucoup et-et ouvertement et-et de manière non formatée, je me suis fait une idée de la fin du quaternaire et-et ai même trouvé un mot synthétisant l’ensemble du phénomène qui détruira tout : LE MOT « RAPTAG » !

*** Quant à son origine, peut-être existe-il depuis avant 1992… mais j’ai cru l’inventer lors d’un article publié dans l’Express du 20/02/92 sous le titre « Signes signaux » :

La copie de l’article

« Ne vous semble-t-il pas que les termes « rap-tag », si jamais la société persistait trop longtemps encore à vouloir garder des œillères, à se boucher les oreilles, pourraient (si ce n’est déjà fait ?), eux, évoluer et se transformer en logo et devise des exclu(e) s de tout bord et toute nationalité : « Rap-tag » : rien à perdre, tout à gagner » ?

PIERRE PAYEN, Dunkerque. »

*** Je l’ai ensuite utilisé fréquemment dans des textes…, par ex. dans un article publié par la revue écolo SILENCE n° 202 Mars 1996.

Ci-joint :

« Génération RAP-TAG

Pourriez-vous honnêtement me signaler un événement récent qui ait été franchement illogique, imprévisible, inconcevable ?

J’aimerais connaître.

 ...    ...     ...

DANS LE FIGARO du 22/07/20, se trouve l’article (V. Internet) ET-et une VIDÉO !

  Témoignage : « À Brest, j'ai vu mon voisin roué de coups de ...

Témoignage : « À Brest, j'ai vu mon voisin roué de coups de barre de fer pour avoir demandé le silence » EXCLUSIF - Laissé pour mort après avoir demandé le calme à deux jeunes qui se ...

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/temoignage-nbsp-a-brest-j-ai-vu-mon-voisin...

 

VOIR UN AUTRE ARTICLE : Montée des violences : « Ce ne sont pas des incivilités, mais le symptôme d’un ensauvagement »

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Pour l’avocat Thibault de Montbrial, la multiplication des agressions est préoccupante : ces violences gratuites dénotent un délitement de la société. Loin d’être de simples « incivilités », elles rendent urgente une véritable restauration de l’autorité républicaine.

Par Paul Sugy

Publié hier à 16:35, mis à jour hier à 16:35

 

Le 20 juillet 2020 avaient lieu les funérailles du chauffeur de bus assassiné à Bayonne, Philippe Monguillot. GAIZKA IROZ/AFP

Thibault de Montbrial est avocat au barreau de Paris, président du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure (CRSI), et membre du conseil scientifique de l’École de guerre.

FIGAROVOX. - Dans son intervention télévisée de mardi soir, le chef de l’État a certes promis une «tolérance zéro» face aux violences mais a qualifié celles-ci d’ «incivilités». Le terme est-il approprié ?

Thibault DE MONTBRIAL. - L’utilisation de ce terme laisse pantois, et anéantit hélas la fermeté recherchée du message présidentiel. Il faut nommer les choses telles qu’elles sont. On ne parle pas d’un mur tagué, mais de personnes qui ont été tuées dans des conditions atroces, et plus globalement d’un contexte généralisé de violences graves.

ETC. ! ! !

# # # # # # # # # L’EXEMPLE LE PLUS CONCRET « ET-ET » (V. Jupiter !) QUI VIENT DE SE PRODUIRE ! CELUI QU’ON N’ATTEND PAS parce que CHEZ LES RICHES # # # # # # # # # 

La soprano Monique Borelli est décédée, poignardée par son fils

Le 23/07/2020 à 16:01 par Sylvie Bullo Modifié le 23/07/2020 à 16:11

Une chanteuse lyrique, Monique Borelli, 59 ans, est morte dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille. Elle avait été frappée lundi soir de plusieurs coups de couteau reçus lors d'une dispute familiale.

Monique Borelli et son époux soupçonnent leur fils (18 ans) de leur voler de l'argent. Tout à coup, ce dernier s'emporte et se saisit d'un couteau. Il blesse son père avec l'arme blanche et s'acharne sur lui en lui assénant de nombreux coups de poing et pied. L'homme est à terre mais vivant. Il s'en prend ensuite à sa mère. Cette dernière, âgée de 59 ans, reçoit ainsi de multiples coups de couteau dans la région du cœur. Monique Borelli est alors transportée à l'hôpital où elle est opérée, mais elle ne revient pas à la vie.

 

Bien sûr, le commentaire qui suit ne correspond peut-être pas au vrai scénario ! Mais, il pourrait être celui d’autres mises à mort presque involontaires, irréfléchies … !

*** LES JEUNES,

-ayant perdu tous leurs repères ;

-ne pouvant plus se fier à qui que ce soit ;

-dans un manque total, absolu, de références ;

-ne pouvant plus comprendre consciemment l’intérêt de vivre dans un MONDE POURRI où les plus corrompus, les plus dingues, les plus fous sévissent « TOUJOURS PLUS » ;

-sont plus que fragiles !

L’adolescent de 18 ans vivait dans un milieu riche, intellectuel, où il entendait parler à longueur de journée des comportements de l’Establishment aussi riche que corrompu !

Si ses parents ne l’étaient pas, il voyait, entendait, comprenait, parce que « non pauvre d’esprit », (Non naïf !) QUE TOUT ÉTAIT FRELATÉ ! ! Qu’il suffisait aussi d’être en haut de l’échelle sociale pour arriver à détourner les lois, échapper à ladite Justice ! (Ses parents lui ayant expliqué comment fonctionne, preuves à l’appui, la Justice et-et son rôle réel : faire peur aux riens, démuni.e.s, faibles, esclaves !

V. a les répressions des manifestations des Gilets jaunes ! Alors que le HÉROS VERTICAL se pâme sur les pistes de ski de la Mongie le jours de la 18ième! ! ! L’info. TV devant être retransmise partout sur la planète par les soins de sa Mimi (Pour celles et ceux qui savent !)

Ce n’est pas ne nouveau Garde des Sceaux, l’ex-avocat aux centaines d’acquittements, qui pourra jurer que le talent de l’avocat n’est pas primordial ! Ne « change rien aux affaires » !

Que le/la pauvre a autant de chances que le/la riche d’être acquitté.e ou condamné.e !

DONC, DANS LES ANNÉES A VENIR, DANS LA FOULÉE, LE « SURMOI » N’AYANT PAS ÉTÉ CONSTRUIT INCONSCIEMMENT mais s’étant étiolé au fil du vécu et années, ne faut-il pas « toujours plus » s’attendre à ce que, soudainement, les pulsions prennent de dessus comme s’il n’y avait plus rien à perdre mais tout à gagner en s’exprimant sans plus aucune retenue ? !

A vous de voir !

Un autre exemple de surmoi effiloché ! (A cause du mode de fonctionnement …   …   … de la société !)

La Poste : drame dans un bureau du Havre…

Personne n’est sans savoir que depuis lundi 20 juillet le port du masque est désormais obligatoire dans les espaces publics clos. Cependant certains Français se montrent récalcitrants au risque de se voir infliger une amende de 135 euros. C’est le cas d’une cliente à la Poste du Havre, qui, excédée par les remarques du personnel, s’en est pris violemment à la directrice de l’établissement.

Elle refuse de mettre son masque

Mardi 21 juillet, une jeune femme de 23 ans s’est rendue dans un bureau de Poste du Havre pour retirer une carte bancaire. Jusque-là rien d’anormal. Mais depuis ce lundi, tout le monde est dans l’obligation de porter un masque dans les lieux publics clos. Cette règle s’applique aussi aux bureaux de Poste qui accueillent en permanence du public dans un espace fermé. Or, la jeune femme, en se présentant au bureau de Poste aux alentours de 15 heures ne portait aucune protection.

Les agents présents sur place lui ont demandé à plusieurs reprises de mettre un masque, auquel cas ils se verraient obligés de la mettre à la porte. Dans un premier temps la femme âgée d’une vingtaine d’années refuse d’obéir. Après que les agents aient réitéré leur demande, elle prend la porte excédée tout en criant « Je m’en fous de l’avoir et de le donner à tout le monde ».

Un déchaînement de violence inouï

Quelques minutes plus tard, elle revient dans le bureau de poste… avec le masque autour du cou. Les employés lui rappellent une nouvelle fois que le port du masque est obligatoire et l’invitent à le mettre correctement. Ils sont appuyés par les clients présents qui lui demandent eux aussi de mettre le masque. Mais au lieu d’obtempérer, la jeune femme insulte l’employée qui s’adresse à elle et a une réaction inattendue. Alors que la directrice de l’agence est sortie de son bureau pour régler le problème elle saute par-dessus le guichet et la frappe violemment.

La femme de 23 ans empoigne la directrice et lui donne un coup de poing au visage avec la main dans laquelle elle tenait son téléphone portable. Elle la tire violemment par les cheveux avant de lui asséner deux coups de pieds au ventre. Plusieurs collègues de la victime se sont interposés et ont tenté de maîtriser l’assaillante en attendant l’arrivée de la police. Une fois sur place, les agents de police ont constaté la présence de gouttes de sang ainsi que de cheveux au sol.

Placée en garde à vue et auditionnée au Havre, la jeune femme a reconnu les faits. Elle avoue avoir été « énervée ». Selon une source policière, sa garde à vue devrait être prolongée. La victime âgée de 57 ans présentait des hématomes au niveau du bras droit et de la lèvre. Elle avait également des traces de griffures au visage. Un médecin doit l’examiner afin de fixer le nombre de jours d’ITT dont elle bénéficiera.

A lire aussi: Masques obligatoires : cette grande annonce qui vient d’être faite et qui surprend beaucoup !

Source : RTL Publié par Elodie le 23 Juil 2020

 

N. B. Plus philosophiquement et logiquement, dès le triomphe momentané du Mouvement de MAI 68 (Que j’ai très bien vécu à 23 ans à Lille dans le calme …), je me suis dit que cette date était celle du début de la fin de la Société obsolète, sclérosée, archaïque …, vide, n’ayant plus rien à donner de positif ! D’autres, voire la plupart, pensent toujours que cette révolte n’était que celle de jeunes bourgeois nantis, bobos …

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.