Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2670 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

Humour. N’est-ce pas l’hôpital² qui se fout de la charité² ? !

En 2022, Le bilan du Covid ! Des homo sapiens viennent de réaliser que les poissons rouges étaient eux aussi malheureux dans leur aquarium/bol/confinement !

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

[[[Signification Quelqu'un qui se fout d'un défaut d'un individu, qu'il a lui-même. Origine Ici, le mot "hôpital" désigne un établissement médical depuis le XVIIe siècle.

https://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/5515]]]

  1. A) L’AQUARIUM ROND, C’EST FINI Il ne coûte pas cher, demande assez peu d’entretien et fait plaisir aux enfants… Le poisson rouge est souvent le premier animal de compagnie et sa place est quasiment toujours dans un petit bocal rond, auquel on ajoute un peu de fausse végétation et quelques cailloux colorés. Mais aussi soigné soit-il, l’aquarium boule est loin d’être un habitat heureux pour les poissons rouges. C’est pour cette raison qu’AgroBiothers, numéro un des produits d’aquariophilie en France, a annoncé vendredi dans Le Parisien qu’il allait cesser de commercialiser ce type d’aquariums.

« Nous allons supprimer une vingtaine de références. Dorénavant, tous nos aquariums auront une contenance de 15 litres minimum et nous ne vendrons plus ces boules que tout le monde a eu un jour, mais qui ne respectent pas la bientraitance animale », explique Matthieu Lambeaux, le PDG. Les aquariums boules empêchent ces poissons de grandir, de s’orienter et écourtent drastiquement leur durée de vie.

« Ces aquariums sont trop petits et, en étant sphériques, ils rendent les poissons complètement fous. C’est comme enfermer quelqu’un dans une pièce de 10 m² sans aération, assure Matthieu Lambeaux. On va perdre un million d’euros du jour au lendemain en arrêtant la commercialisation de ce produit. Mais nous voulons être une entreprise pionnière. »

B) INUTILE DE REVENIR SUR LE MODE DE CROISSANCE/EXPLOITATION DES HOMO SAPIENS ENTRE EUX DURANT LES SIÈCLES ET-ET MILLÉNAIRES PASSÉS (V., entre autres, l’esclavage, la coercition, l’enfermement, par de multiples moyensPUISQUE L’ON SAIT DEPUIS 2005 QUE NOTRE ESPÈCE EST FRACTALE (répétitive, non évolutive, bloquée et-et fixée mentalement, donc caduque !)

En 2005, lorsqu’on a appris que notre génome se différenciait de celui du chimpanzé d’environ 1 %, n’avons-nous pas illico enterré ce résultat trop iconoclaste qui contredisait et-et la parabole biblique (Ancien Testament. Genèse. … . Ch. 9.6 L’homme a été créé à l’image de Dieu) et-et son prolongement symétrique rationaliste (L’homme est un dieu en devenir !)

La précision qui suit s’adresse aux gans cultivés qui n’auraient pas lu ou qui auraient passé sous silence le phénomène de l’esclavage au Moyen-âge ! Au nom de la « méritocratie ! ! ! »

V. le billet de mon blog : Humour. Ce que les gens cultivés cachaient, cachent ! 

6 avr. 2019 Par Monkeyman Blog : https://blogs.mediapart.fr/monkeyman/blog

Ou la démystification complète, par Sandrine Victor, de notre société en un livre ! Cette chercheuse, maître de conférences en Histoire médiévale, spécialiste de l’histoire économique et sociale du bas Moyen Âge, vient de publier « Les fils de Canaan. L’esclavage au Moyen âge » Ed Vendémiaire (Fév. 2019)

On y apprend que lesdits Hommes ont pratiqué l’esclavage sous différentes formes jusqu’au Moyen Âge ! *** Et-et en se référant à la Bible !

P. 42. Pour Augustin, la condition d’esclave est déplorable … mais au fond, ce n’est qu’une conséquence du péché originel.

Dieu crée les hommes libres et égaux, mais ce ne peut être assumé dans un monde marqué par la faute.

« Ce n’est pas la nature qui a fait les esclaves, c’est la Faute, écrivait sous Louis le Pieux, l’abbé Smaragde de Saint-Mihiel

Etc. Des tas d’arguments du même type foisonnent !

SYMÉTRIQUEMENT ENCORE, c'est notre SOCIÉTÉ vivant sous L’ADDICTION « TOUJOURS PLUS » (T. P.), au nom de la recherche du paradis terrestre ! ! !

Ne devons-nous pas foncer t. p. ? ! Les dominants capitalistes ne rentabilisent pas t. p. ? ! (En supprimant t. p. les personnels et-et en les remplaçant par des robots et des logiciels)

La contradiction qui vient de s’amplifier avec la pandémie n’est-elle pas le sur-enrichissement des riches et l’appauvrissement des pauvres ? !

Pendant la pandémie, l’indécent enrichissement des ...

Pendant la pandémie, l’indécent enrichissement des milliardaires français Dans une note commune, Attac France et Oxfam France ont analysé dans le détail le classement des milliardaires français dévoilé début avril par le magazine Forbes.

https://www.oxfamfrance.org/rapports/lindecent-enrichissement-des-milliardaires...

Avec la crise sociale/sociétale qui suivra la pandémie (Ne faudra-t-il pas rembourser d’un côté les banques et autres organismes et-et emprunter t. p. pour réparer/prévenir les catastrophes dues au réchauffement climatique qui ne font que commencer ? ! Sans évoquer le surgissement t. p. important des virus libérés par la fonte t. p. déstabilisatrice du pergélisol ! ! !

L’agriculture ne sera-t-elle pas t. p. bouleversée ? ! Les productions moindres et-et t. p. chères ? !

Les matières premières utilisées dans l’industrie moderne/informatique, de même ? ! ! !

Et-et les migrant.e.s ? ! Arrivera-t-on à les renvoyer chez eux en utilisant des charters Z ? ! (Comme le prévoit ce Z en se référant à ses bouquins d’Histoire d’avant-guerre et-et en induisant que « rien ne change » quand on est fractal ? ! ! !)

DANS CE CONTEXTE, RIEN NE SE LÉZARDE-T-IL PAS ? !

1) Les tentatives de suicide des adolescent.e.s n’est-il pas et-et ne sera-t-il pas t. p. préoccupant ? !

2) Aux USA et et-et aussi en France, ne manque-t-on pas actuellement, dans certaines branches professionnelles, de main-d’œuvre ? ! Les gens n’ayant plus envie de « se crever au boulot » ? ! D’êtres esclaves ? !

3) Comme, la crise « tous azimuts » (générale/généralisée) n’en est qu’à son tout début, ne pourra que t. p. s’étendre, qu’il ne sera pas possible d’augmenter les salaires, que la vision du « NO FUTUR » s’imprégnera t. p. dans nos petits esprits, que, d’après-vous, arriver-t-il ? !

4) Si vous étiez « pauvres d’esprit, » vous feriez partie des « bienheureux » : Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux ». De toutes les façons, que vous soyez x ou y ou z, d’après Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font » puisque le même héros explique que, à part vous mes disciples qui m’avez compris, je leur parle en paraboles :

[[[Jésus et les paraboles (Matthieu 13.10-17)

V. Internet : Pourquoi Jésus a-t-il laissé la plus grande partie de son public sans explications sur le sens de ses paraboles ?

Sa première parabole est celle du semeur. Avant de l’expliquer à ses disciples, Jésus s’est retiré loin de la foule avec eux.

Quand ils lui ont demandé : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ?

Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné, à vous, de connaître les mystères du royaume des cieux, mais qu’à eux cela n’a pas été donné.

En effet, on donnera à celui qui a et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a.

C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient pas et qu’en entendant ils n’entendent pas et ne comprennent pas.

Pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas, vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.

En effet, le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse.

Mais heureux sont vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent ! Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. » (Matthieu 13.10-17)

Mais Jésus, ensuite, corrige ou affine !

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

Riches : Év. s. st. Luc ch. 6.24 « Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde ! » ;

Luc ch. 6.25 « Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim !  Malheur à vous qui maintenant riez, parce que vous serez réduits aux pleurs et aux larmes ! » ;

Luc ch. 18.25 « Il est plus aisé qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille qu’il ne l’est qu’un riche entre dans le royaume de Dieu » ? ? ?

Et-et aussi : Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »]]]

5) Mon extrapolation à partir des « superpositions quantiques » ne plait pas beaucoup ! Dans tous les cas, elle n’est reprise nulle part ! Peut-être suis-je l'un.e des seul.e.s originaux/ales à déborder des sciences dans ce créneau ? !

Pourtant, quand Jésus dit au ch. 13.13 St. Matt : … parce qu’en voyant ils ne voient pas et qu’en entendant ils n’entendent pas et ne comprennent pas., ne laisse-t-il pas entrevoir la banalité de ce phénomène quantique ? !

C) JUSQUE MAINTENANT, PARCE QUE FRACTAL.E.S, NOUS N’IMAGINONS AUCUNE ÉVOLUTION POSSIBLE !

Ce midi, sur France culture, un représentant du MEDEF, est tout content ! ! ! « Tout va très bien Madame la Marquise » !

*** Pour lui, le problème de l’aquarium n’existe pas ! Ne peut pas exister (V. Descartes) !

Il affirme désirer du personnel t. p. instruit, t. p. d’ingénieur.e.s ! Mais il prend le soin de ne pas évoquer la baisse de l’enseignement des maths, la fin des universités gratuites ! ! !

Of course : seules les progénitures de sa caste pourront bénéficier du matériel éducatif ad hoc (Les maths) et se payer des écoles de qualité !

Si les autres doivent devenir smicard.e.s et-et se contenter de récolter les productions des futurs robots programmés par ladite Élite, pourquoi prolonger des études ? !

Les divers homo sapiens engagés en politique, puisque « humanistes », sont bien obligés de jouer le jeu, de jurer que rien n’est perdu/foutu !

Je me suis astreint, depuis le début de mes billets, ayant pris la précaution de choisir pour pseudo « Monkeyman », de laisser envisager le FUTUR au milieu du NO FUTUR !

Si aujourd’hui des adolescent.e.s préfèrent se suicider en silence, demain, les jeunes n’auront-ils/elles pas envie de se suicider mais en se vengeant t. p. ? ! En sabotant, en désorganisant tout ? ! En faisant payer à 1000 % les exploitations/mensonges des collaborateurs/trices et-et patrons de ce SYSTÈME T. P. « INHUMAIN » ? ! Donc en dérivant t. p. dans la monstruosité et-et le délitement généralisé.e.s ? !

UN RACCORD/SYNCHRONISATION SCIENCES/RELIGIONS, QUE LES CHRÉTIEN.NE.S SE GARDENT DE PLACER EN EXERGUE, N’EXISTE-T-IL/ELLE PAS ? ? ? ! ! !

Et-et ne confirme-t-il/elle pas le réalisme du ch. 13.13 s. St. Matt ? !

Eh oui, jusqu’au bout, nos soi-disant humanistes tenteront de t. p. rendre la vie t. p. inhumaine via le machinisme t. p. informatisé et-et les robots sans avoir la moindre conscience de leurs identifications t. p. proches des superpositions quantiques vivantes ! ! !

LE COMBLE DU COMBLE N’EST-IL PAS QUE LES CAPITALISTES/DOMINANTS SONT LES POISSONS DE L’AQUARIUM ? !

QUE LES HUMANISTES, QUE LES PHILOSOPHES, QUE LES HOMO SAPIENS « NORMAUX », SONT AUSSI D’AUTRES POISSONS DE L’AQUARIUM ? !

Non ! c’est la caractéristique de l’état « fractal » ! Ou de celui du « ~ 1% + » !

Pour ne pas les peiner, ils pourront se raccrocher à la branche tendue par Einstein :

La folie, c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé.

Nous aurons le destin que nous aurons mérité.

Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu'il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau.

Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé.

Et puis ajouter encore, pour clouer le bec au 1ier degré et-et parce que « Plus on est de fous et-et plus on rit » : Si les dinosaures étaient encore là, nous ne serions pas ici ! Point barre. Dégagez, y’a rien à voir ! Le temps ne change rien à l’affaire !

Quant au second degré présidentiel, cela ne pourrait-il pas être : « Casse-toi, pauv' con ! » ? !

Ou : A bas le mot « pénibilité » ! Il faut le supprimer ! Qui pourrait croire/accepter qu’un travail puisse être pénible ? !

  Emmanuel Macron, le travail et la pénibilité

Les déclarations d’Emmanuel Macron. Devant le MEDEF, lieu privilégié s’il en est, il a donc déclaré au sujet du « compte pénibilité » qu’il « n’aime pas le terme », et entend le supprimer car il « induit que le travail est une douleur « [1].

https://www.les-crises.fr/emmanuel-macron-le-travail-et-la-penibilite

Amen !

Cette sorte de pataquès qui se réduit à une histoire de poisson rouge dans un aquarium rond ne ressemble-t-il pas à celui de la boîte à écureuil cylindrique et mobile où l’animal chercherait inconsciemment à se suicider par overdose en essayant de faire tourner t. p. vite la cage (A moins qu’elle n’explose avant !) ? !

Pierre Payen (Dunkerque)

Tweet + 2h :

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis