Humour. De l’importance des conditionnements, un exemple vécu !

*** La suite du billet  « Contestables (Ou pas) ces assertions ? ! telle est la question ! » *** retenu dans les Alertes Google Humour du 25/10/20 ***

EN BREF, il y avait :

A)  1)L’état à la naissance ; 2) L’enfant sur le plan émotionnel ; 3) Le commencement de l’intervention du « néocortex » auprès du « réseau émotionnel ».

B) 4) La procréation ou survie de l’espèce ; 5). La vie sociale et l’amitié, ledit amour en relation avec l’émotionnel ; 6) La vie sociale et l’amitié, ledit amour mais cette fois en relation avec le néocortex.

C) 7) Les Macron, Trump, Poutine, Johnson, etc.,

…   …   …   …   …   …  

La psychanalyse, le paranormal, n’échappent-ils/elles pas à la logique cartésienne ? ! N’empruntent-ils/elles pas notamment aux « superpositions quantiques »

Et d’ailleurs, tous nos comportements évalués « anormaux », bizarres, imprévus, ne sont-ils pas des manifestations de superpositions quantiques ? ! ! !

Ne sommes-nous pas des sortes d’algorithmes quantiques, inconscient.e.s et non pas cartésien.ne.s ? ! ! !

Mes parents, à l’insu de leur plein gré, m’ont apporté ce « PLUS » ! Ils ne l’ont jamais su. Sauf qu’ils me trouvaient un peu non moutonnier …

Ils étaient très ouverts, donc m’ont laissé me débrouiller sans jamais m’engueuler …

Vers l’âge de 6/7 ans, arpentant chaque matin la rue de la petite ville conduisant à l’école, je me suis aperçu un jour que les mères et-et femmes qui étaient traditionnellement à leur porte en train de converser, d’évoquer les nouvelles radio/journal du matin, rigolaient en me voyant marcher …

J’ai compris que ces sourires étaient provoqués par ma marche « en canard » …

A partir de cette prise de conscience, tout mon horizon mental s’est transformé !

J’ai trouvé que la vie était « dégueulasse » !

Comme mon père marchait déjà un peu en canard, j’en ai déduit de suite que je n’aurais jamais d’enfant ! Que je ne plairais pas aux femmes ! Etc.

Bien sûr, je m’appesantis à marcher en essayant de remettre les pieds parallèles !

On ne se moqua jamais de moi … Mais, moi, j’avais décidé de me démarquer, de raisonner à partir de cette réalité incontournable : la vie est « dégueulasse » ! Il n’y a que des victimes ! Et des « cons » qui se prennent comme des « supérieurs » libres ! ! !

Ce qui aurait pu devenir un handicap dans les temps passés se révéla comme un atout exceptionnel dans mon cas ! Et « toujours plus » depuis Mai 68 (Pour moi : la date du début de la fin de la société classique, sclérosée, obsolète, devant laisser la place à d’autres …)

Mes parents étant petits commerçants (Prêt à porter), ayant pu me payer des études, je suis devenu prof. de math (Par défaut !)

Par défaut parce que tout ce purent me raconter mes maîtres puis profs (De Français, d’Histoire) glissa sur moi sans me toucher, en tant que belles histoires fausses, conventionnelles, « baratin »,

Pour moi, la vie était injuste, « ABSURDE » ! Restait à agir au mieux avec !

Je ne fus bon en français qu’en 3ième, au niveau des dissertations.

J’eu la meilleure note de français au brevet des collèges en commentant un film vu … (Je choisis « Le Journal d’Anne Frank » ! je dus ne pas me gêner pour maudire, stigmatiser !)

 

Je suis devenu prof de math parce que seul le 1+1=2 me semblait « juste », « LOGIQUE » !

Une fois prof, donc ayant réussi à me débrouiller dans la vie sociale, je n’ai pas pour autant changé d’avis sur l’ABSURDIT DE CE MONDE !

J’ai beaucoup investi dans le sport non compétitif, le yoga (Entretien « logique » du corps basé sur le fait que tout matériel non entretenu rouille, se dégrade bien plus rapidement que …), le footing, le vélo, la natation, etc., surtout avec des femmes « profes de gym. » !

Un peu avant (de 18 à 20 ans), profitant de la chance d’avoir un voisin un peu plus vieux, intelligent puisque ayant réussi à se faire embaucher par un Organisme de tourisme-vacances (Le CET) comme animateur, j’avais eu l’occasion de me faire aussi engager et donc, pendant 3 vacances d’été, de fréquenter des jeunes femmes passant leurs vacances en Autriche, au Tyrol, à Kufstein … (Dans de très bons rapports amicaux mais, de ma part, sans aucune envie sexuelle !)

En 1977, un automobiliste qui, peut-être aveuglé par le soleil, n’ayant pas vu le vélo, ma faucha, m’offrit une semaine de coma, puis une convalescence de 9 mois !

Cette médiation involontaire me permit de reconsidérer totalement ma vision de la vie !

*** Ce sont les homo sapiens qui sont « ABSURDES », qui se conduisent comme des animaux, qui RAISONNENT COMME DES ENFANTS

A partir de là, profitant d’une autre occasion (Dans l’Ed. Nat., les CDI <Centres de documentations et d’informations>, étaient créés … Elle recherchait des volontaires pour les animer …), je suis devenu prof-documentaliste. (Une sorte de commerçant accueillant des client.e.s intéressé.er.s, en recherche, chaque matin ; donc en dialoguant et-et essayant de les aider …)

Côté sexualité, ce fut directement « l’amour du prochain » : on ne choisit pas d’être x ou Y ou Z !

Dans ce registre, les CONDITIONNEMENTS RELIGIEUX ont été largement évoqués dans le BILLET PROPOSÉ en liaison directe avec ce « ~ 1 % + » faisant de nous des sortes de chimpanzés « boostés »

« TOUT VA TRÈS BIEN MADAME LA MARQUSE » !

Un oubli.

Concernant ma sexualité, je me suis fait dépuceler techniquement mais sans plaisir par une prostituée (Très bien, compatissante)

Le conditionnement presque originel (A l’âge de 6/7 ans) me conduisit à ne pas avoir d’envie de pénétration mais à la recherche de périodes d’harmonie, de chemins parallèles dans l’amitié, la résonance (Ou ‘résonnance’ pour les dits cultivés conservateurs et-et moisis et-et plus … !)

Un jour, sur le versant de la montagne, l’été, sous le soleil et le ciel bleu, en descendant vers Chamonix, en compagnie improvisée d’une jeune femme (C. B.) briançonnaise, une sorte de situation d’un jardin d’Eden, près d’un torrent et de « l’eau vive », a été totalement vécu …

J’ai aussi prêté un jour mon corps, ma bouche, mes mains à une collègue prof de gym en manque, en poste loin de sa région natale …, mais sans prendre le moindre plaisir et sans pénétration …

A noter enfin que le « subspace » via la rétention de l’air inspiré apporte une excitation du même type et sans la phase creuse qui suit l’éjaculation banale ! (Comme retrouve-t-on les pendus ?! Ne sont-ils pas en érection ? !)

UNE/MA CONCLUSION

Si le destin l’avait voulu, sans ce défaut génétique, en étant imprégné par le logo habituel « LA VIE EST BELLE », (v. a. le billet précédent) j’aurais pu vivre sous le conditionnement humaniste, islamiste, etc. ! ÊTRE UN « XYZ » NORMAL !

OUAH ! OUF ! 

N. B. Une émission TV de C8 « Enquêtes paranormales » a repris un fait figurant dans les bouquins du romancier Didier Van Cauwelaert (Dictionnaire de l’impossible, Le nouveau dictionnaire de l’impossible, etc.): L’histoire d’un enfant racontant, dessinant des trucs évoquant des avions, la guerre …

V. SUR INTERNET : L'HISTOIRE INCROYABLE D'UN ENFANT JAMES LEININGER QUI EST ...

 INTRODUCTION James Leininger est-il vraiment la réincarnation d’un pilote américain abattu par les Japonais en 1945 ? C’est ce que semble indiquer l’impressionnante accumulation de preuves rassemblées sur son cas. James n’est pas encore âgé de 2 ans...

lechemindel-un.over-blog.com/2015/02/l-histoire-incroyable-d-un-enfant-james-leininger...

C8 a expliqué que ce James avait pu converser, après des tas de recherches, par téléphone avec la sœur de ce pilote abattu (Encore en vie) et lui fournir des renseignements exacts sur sa sœur d’alors que, seule, elle connaissait …

En tant que scientifique, je voulus expérimenter, constater …

Lors de l’essai de communiquer avec les mort.e.s,, il fallut apporter des photos.

J’amenas 4 photos : 2 de personnes fréquentées, 2 autres de personnes aimées mais non entrevues. Le plus intéressant, pour moi, concerna les deux dernières : ce fut le silence complet : le vide !

 Il y eut, quoi qu’on dise, un « truc paranormal ». Cette personne ne tricha pas !

(Les deux 1ières photos permirent la communication !)

Dans ce domaine aussi, cette fois sans préparation (Aucune !), je fus plus qu’étonné de constater, alors que préparant un bol de café à l’ancienne, qu’ayant répandu de l’eau bouillante d’une casserole sur la main suite à une mauvaise manœuvre, en pratiquant la technique des coupeurs/euses de feu, en x secondes, voire minutes (?), la douleur se mit à disparaître progressivement et définitivement … !

 

Dans cette optique, j’espère ne pas être obligé de me réincarner, croyant avoir suffisamment deviné les « règles du Jeu de la vie »

V. sur Internet :  Humour. Si la vie était un hyper-jeu peu compréhensible ...

https://blogs.mediapart.fr/monkeyman/blog/160918/humour-si-la-vie...

04/05/2020 · Le texte d’alors : Si la vie était un « hyper-jeu » peu compréhensible, les bons/bonnes joueurs/euses y seraient indispensables ! 15 juillet 2017, par PIERRE PAYEN (C’est aussi la recopie ...

 

Bonnes réincarnations ! ! !

Pierre Payen (Dunkerque)

Il est vrai que je me livre peut-être trop mais !

D’un côté, « Je me fiche des réactions … » ; de l’autre, cela pourrait aider certaines victimes handicapées génétiquement à positiver …

# # # J’ai pris conscience tout récemment, avec l’arrivée du virus, que j’étais devenu un « raptag » aisé !

Un « Rien A Perdre mais Tout A Gagner », symétrique de ceux qui sont dans la misère et donc sont tenté.e.s d’organiser des coups délictueux en agressant, volant, etc.

Je n’ai plus rien à espérer de positif !

Mourir de suite, à 75 ans, sans souffrance, sous anesthésie générale, « sereinement », ce serait l’accès direct au cycle suivant positif !

LA FÉLICITÉ !

Ce serait éviter d’être attaqué dans la rue, voire plus ; être torturé pour x ou y raisons ; mourir dans les flammes dans un incendie provoqué, etc. !

Et puis, ce serait l’échappement aux horreurs, monstruosités, quotidiennes qui ne pourront qu’empirer ! Aux têtes de clowns (Pour ne pas dire autre chose !) toujours plus pathétiques !

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.