Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2490 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 oct. 2021

Humour. Et si on connectait les 2 parties du corps ? ! Rappel

Du 7 octobre 2019. A conseiller, me semble-t-il pour maintenir le corps en forme ... Ce sera mon dernier mot ! (Peut-être !)

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Retenu dans les Alertes Google Humour du 25/10/21 :

Humour. Et si on connectait les 2 parties du corps ? ! Éditer

Elles sont presque symétriques. Pense-t-on ou essaie-t-on de favoriser mentalement leur reconnexion, leur réunification mentale ? Cela paraît bien fantaisiste, voire fou ! OK ! Pour quoi faire ? ! Mais !

En préalable, le titre du billet qui suit concerne la respiration alternée. Elle facilite la démarche proposée ici.

Mais on peut aussi s’en passer …

Il avait été Retenu dans les Alertes Google « Humour » du 28/04/18 :


[[[Internet : Humour. L'intérêt de la respiration « alternée » !

Le Club de Mediapart (Blog)

La respiration alternée est un moyen d'enrichir le temps d'attente, ledit « contretemps » (Celui des salles d'attente, des hôpitaux, des séjours contraints, voire des prisons ou lieux de la planète où l'on stagne en tant qu'otage ...) La remarque qui suit peut intéresser aussi bien : -les « exploité(e)s » au ...

Peut-être aussi dans d’autres rubriques …]]].

Cette vision/approche est toute personnelle, repose sur une hypothèse : l’équilibre des cellules est meilleur lorsque les parties symétriques sont reliées le mieux possible.

Ma méthode

J’aspire de l’air pendant 1 ou 2 ou 3 temps (Voir le rythme cardiaque) en pensant par exemple à la partie gauche du corps et à l’hémisphère droit cérébral (Vous savez que l’une est en relation directe avec l’hémisphère symétrique), puis continue à aspirer 1 ou 2 ou 3 temps en pensant au côté droit orienté mentalement avec l’hémisphère gauche.

A ce niveau, je termine par une dernière inspiration centrale (Avec les 2 narines en 1ou 2 ou 3 temps), garde l’air accumulé et, mentalement, j’essaie de relier, de fusionner mentalement les 2 parties. L’air devient aussi le centre, le ker, le foyer, le brûlot des échanges, s’enrichit donc de tas d’ondes indescriptibles, indécelables, inconscientes mais non pas moins existantes !

Virtuellement, il y a une sorte de retrouvaille, de symbiose, de fusion entre les éléments tout le long de la colonne vertébrale.

J’ai aussi envie de faire converger (parallèlement ou/et empruntant les circuits de l’ADN) toutes les ondes détectées ou pas (Voire quantiques) vers cette colonne vertébrale dans une sorte d’harmonie mentale.

Je n’ai plus du tout envie de respirer mais de me concentrer et de me délecter de ce moment de bien-être ou d’harmonie, le thorax étant rempli au maximum. (Cette phase est plus néocorticale qu’émotionnelle.)

Selon …, on garde cet air x temps : 10, 15, 30, 50, 60, etc. avant d’expirer, de relâcher (Et non pas de rejeter un matériau consommé et ayant perdu sa valeur) centralement, lentement, calmement, doucement, dans le bien-être, l'air obtenu étant beaucoup plus riche qu’au départ puisque ayant emmagasiné les multiples communications et ondes entre les cellules du corps et le cosmos, se transformant en produit positif de distribution bénéfique pour autrui !

Il reste, après quelques secondes de latence, les poumons vides, à recommencer en partant du côté opposé !

(Il se fait que j’accumule cet air au niveau du thorax, en position haute, les abdomens contractés au maximum … Peut-être que cela fonctionne aussi en utilisant le ventre ?  I don’t know ! Cela m’étonnerait mais ?

On peut aussi ralentir le rythme cardiaque …)

Cela apporte une sorte de plaisir, de bonheur différent de celui du nirvana plus émotionnel basé sur le relâchement total …

Je voulais exposer ce truc avant d’arrêter de donner mes impressions.

Il me semble avoir abordé toujours plus de sujets.  Que dire de plus sans se répéter, sans confirmer les dégradations et désagrégations aussi logiques que prévisibles ? !

Par ex. la Police sera toujours plus débordée ; l’État t. p. en déficit ; les demandes t. p. importantes ; les transgressions, délinquances, agressions, tueries, massacres, donc l’insécurité, t. p. présent.e.s, partout !

L’État maîtrisera toujours moins, d’autant plus que les chefs seront t. p. des shérifs, aventuriers, des psychopathes, etc. !

Je ne vois plus quoi ajouter pour le moment.

Il restera la transmission de bulles amusantes selon …

Bonne fin d’’ère !  Amen !

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Je pratique cette respiration souvent au réveil pendant une demi-heure

Puis pendant la journée, les siestes, en me promenant sur la plage ou digue, etc. !

Comme dans la revue Altermonde ... , peut-on dire encore comme avant que : « A quelque chose malheur est bon » ? ! 

N'est-ce pas aussi un sujet de philosophie ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.