Humour. En France, par le petit bout de la lorgnette, des éléments de la « LOGIQUE » de nos gouvernements depuis 2002 ? !

En 2002 Madame Taubira a occasionné la défaite de M. Jospin !

Si elle ne s’était pas présentée, la Gauche aurait gagné l’élection présidentielle et aurait gouverné !

En 2007, on peut affirmer sans aucun risque que LA GAUCHE NE VOULAIT PAS ARRIVER AU POUVOIR !

Si Me Royal ou la Bécassine du Poitou, la nouvelle Marianne, puis Jeanne d’Arc,  puis hippie new look, puis chanteuse de « Nous sommes tous frères et sœurs » et Alléluia, puis prêtresse du donnant-donnant, etc., n’avait pas joué le rôle d’épouvantail, la Gauche aurait été élue !

En plus, le candidat, M. Sarkozy, avait pris, à l’insu de son plein gré,  un énorme risque, en direct, quelques jours avant le face à face, lors d’un entretien avec un philosophe : il avait décidé d’assassiner une seconde fois Socrate devant Michel Onfray !

Il lui avait déclaré abruptement : « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (V. Internet !) [Entretien Onfray-Sarkozy : Pouvoir et Psychopathie pouvoiretpsychopathie.hautetfort.com/.../entretien-onfray-sarkozy.html‎ 24 avr. 2007 - En pièce jointe le compte-rendu de l'entretien entre le philosophe Michel Onfray et le candidat Nicolas Sarkozy. Texte_Onfray_sur_Sarkozy.pdf ...]

La traduction en clair n’était-elle pas : c’est DIEU qui guide les humains. Il suffit donc d’écouter ses messages, c. à d. de suivre son instinct et ses intuitions ? !

Personne ne l’interpella, ne lui demanda : « Affirmez-vous que le meilleur moyen d’utiliser un nouvel appareil hyper sophistiqué est d’improviser et de ne pas disposer du mode d’emploi » ! ! ! Ni l’intéressée, ni un(e) autre responsable de la dite Gauche ! ! !

Faute de buzz, peu de gens furent prévenus ...

Dommage ! Les Français(es) n’auraient absolument pas accepté cette « histoire de bon Dieu » ou « de Père Noël » ! Et donc ne l’auraient pas sélectionné !

Si on ne se répandit pas plus, ensuite, sur ce pataquès, M. Sarkozy conduisit le pays, honnête avec lui-même, selon son instinct et ses intuitions, sauf que le dialogue avec son Dieu fut constamment perturbé par des interférences multiples (Voir, pour commencer, l’affaire du Fouquet’s, ses exhibitions bling-bling, sa soi-disant méconnaissance de la crise de 2008 des subprimes alors que tous les économistes l’attendaient à partir de l’été 2007, etc. !)

En 2012, si M. Strauss-Kahn n’avait pas été descendu en vol par une sorte de Scud, jamais M. Hollande n’aurait été choisi par le PS !

Et si notre Monsieur « Normal 1er » (Ou « François 0 ») n’avait pas bénéficié d’un excès de provocations outrancières de la part de Zorro de Neuilly pendant les dernières semaines précédant la date du scrutin (Par ex. son sketch à la Canteloup sur un plateau TV pour tenter de démystifier l’erreur du Fouquet’s, sa proclamation subite : « Je suis le président de tous les Français » signifiant : « même des faibles et petits », etc.), il n’aurait pas réuni la majorité des votes !

Ses dits amis, Me Aubry, M. Fabius (V. M. Flou, Fraise des bois ou Tagada, etc.) l’avaient parfaitement décrit. Voir « Pourquoi ils détestent Hollande  JDD |  30 avril 2011  |  « Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé, il ne fout rien », « Sa méthode, c’était à la va-comme-je-t’embrouille », etc. ! ! !

Depuis son arrivée, tout, (Entre autres, « Le changement, c’est maintenant », la « boîte à outils » magique) n’a-t-il pas dérivé naturellement, comme un bateau ou pédalo sans capitaine ? !

 Le logo n’est-il pas maintenant : « La patience, c’est maintenant » ? !

Ne flotte-t-on pas ou plutôt ne surnage-t-on pas  d’affaire en affaire ? !

Voir par ex.  l’affaire Cahuzac, l’affaire Taubira (La menteuse, les preuves agitées à la main !), l’affaire Morelle (Le petit marquis se faisant cirer les chaussures à l’Elysée !), peut-être l’affaire du successeur, un joint à la main (D’après des médias !), l’affaire Ségolène (La menteuse, les preuves vidéo en caméra cachée à l’appui http://s.7s7.be/1864259 !), ETC. ! ! !

L’élection des municipales qui aurait dû réveiller notre Pépère a-t-il changé quelque chose ? ! (À part l’arrivée de M. Valls ligoté, prisonnier, entouré de partout et surveillé ! ! !)

L’élection européenne ne pourrait-elle pas, sinon se transformer en référendum, en abstention record ? !

*** Si jamais on demeurait circonspect(e), sur l’expectative, qu’on se pose une question supplémentaire !

Alors que l’affaire Snowden était d’actualité, pour quel(s) motif(s) une directrice-adjointe du cabinet du 1er ministre a-t-elle pu, subitement, sous l’état de panique totale, « péter les plombs » et défier les conventions internationales les plus évidentes, interdire le survol de la France par l’avion du président de la Bolivie (M. Morales) ? !

Ne serait-ce  pas parce que ce M. « Normal 1er » est incompréhensible, impénétrable, glacial, parfois odieux, capable de tout ? ! (Ne s’est-elle pas vue « virée » du jour au lendemain si si si ... telle était sa volonté de Roi de la République ? ? ?)

***Depuis, ses réactions envers Me Valérie Trierweiler n’ont-elles pas permis de confirmer le profil du personnage conduisant la France et la ridiculisant : les journalistes étrangers ne se  gaussent-ils pas en permanence via des photos et ses « petites blagues » déplacées ? !

Un dernier détail ! Si DSK n’avait pas été éliminé en mai 2011, l’UMP l’aurait détruit 3 mois avant mai 2012 en livrant que sur la place publique l’affaire du Carlton de Lille ! Et Sarkozy règnerait en ce moment ! ! ! (L’UMP n’avait pas du tout été enchantée le 14 mai 2011 ! Tous ses plans étaient tombés à l’eau ! Et elle ne s’en est pas remise !)

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. 1) UN MYSTÈRE ! Alors que les organisateurs des parties fines de DSK étaient de la région lilloise et faisaient partie de la sphère du PS, que certains étaient policiers, Me Aubry, maire de Lille,  n’aurait pas du tout été renseignée ? ! Tiens donc ! Ou alors ? ! ! !

N. B. 2) Je n’avais rien trouvé de nouveau sur la personne qui croit descendre des cuisses de Jupiter, M. SAPIN !

 Je viens d’apprendre qu’il se lance dans les prestidigitations tous azimuts !

Il vient d’inventer : Les « additions statiques » et les « additions dynamiques » de M. SAPIN ! ! !      

                                               --------FORMIDABLE, FORMIDABLE, comme dirait un autre artiste ! ---------

 C’est aussi le Monsieur qui a décidé de créer son propre groupe : celui des « chaussettes roses », qui plastronne en laissant apparaître un sourire hautain et condescendant, qui apostrophe les chômeurs/euses sur un plateau TV un dimanche midien les narguant : « Vous connaissez ce fameux proverbe chinois ? "Quand le sage montre les étoiles, le sot regarde le doigt." Moi je regarde les étoiles." » (Traduction : Ne soyez pas pressé(e)s, attendez sagement, patiemment, l’étoile 2017 ! Because : Après la pluie, le soleil se manifestera forcément ! Et plus il pleuvra encore longtemps et plus la valeur de la prédiction de l’arrivée du soleil « croîtra » !)

Je viens de lire un article du Figaro : Michel Sapin, créateur de concepts ! ! !Paul-Henri Du Limbert Opinions Le Figaro 26/04/14

 Le ministre des Finances et des Comptes publics est un homme affable, courtois, et chacun s’accorde à reconnaître qu’il est aussi étonnamment subtil.

Il voit des choses que le commun des mortels ne voit pas et il est capable de les décrire avec force détails devant son public incrédule.

Ainsi de « l’inversion de la courbe du chômage ».

Du temps où il était ministre de l’Emploi, Michel Sapin a puisé dans les trésors de la rhétorique pour nous expliquer que la fameuse inversion était acquise alors que les chiffres prouvaient malheureusement le contraire. Schémas et courbes à l’appui, il tentait de convaincre les sceptiques en parlant de « hausse baissière », de « baisse de la hausse » et autres concepts légèrement biaisés qui se voulaient convaincants. Et il faut bien avouer que quelques lecteurs du Figaro, à force d’écouter les époustouflantes circonlocutions du ministre, étaient à l’époque tentés de le croire. Certains reprochaient même au Figaro d’être trop hermétique aux arguments de Michel Sapin. Nous n’avions pas tort puisque le ministre a dû reconnaître son échec avant de faire ses bagages et de s’installer à Bercy. François Rebsamen, qui le remplace, se veut plus prudent que son prédécesseur. Il explique prosaïquement que le chômage « pourrait baisser certains mois » en 2014. Nous verrons bien.

À peine arrivé à Bercy, Michel Sapin s’est lancé à corps perdu dans la chasse aux nouveaux concepts. (Ces gens là, c’est : « Toujours plus » !)

Et il en a trouvé deux. Les « additions statiques » et les « additions dynamiques ».

Qu’est-ce à dire ?

En matière de croissance, 2 + 2 ne font pas 4, mais 5, en quelque sorte.

La croissance appelle la croissance, qui fait boule de neige et l’on entre dans le cercle vertueux. La corne d’abondance est à portée de main.

Mais encore faut-il qu’il y ait de la croissance, ou qu’elle ne soit pas chétive.

« On ne peut pas lui reprocher de prêcher l’optimisme et bien sûr que son analyse est mathématiquement juste. Mais on espère pour lui que les chiffres ne vont pas encore se venger, comme lorsqu’il était ministre de l’Emploi », observe un lecteur de Touraine.

Un internaute parisien, François M., s’amuse de ces « additions dynamiques qui résument bien le bilan des socialistes depuis 2012 :

 addition dynamique des impôts,

addition dynamique du chômage,

addition dynamique de la dette,

addition dynamique de l’impopularité, qui se sont traduites par

une addition très dynamique aux municipales pour le PS… ».

C’est bien le problème de Michel Sapin depuis qu’il a été nommé ministre en 2012.

Son discours est intellectuellement séduisant mais ne correspond jamais à la réalité, petit détail qui n’est pas sans importance lorsqu’on est aux affaires.

« Le plus grand illusionniste depuis 2012, ce n’est pas Hollande, c’est Sapin », assure François Lemerre, un lecteur parisien.

« Il a beaucoup plus de brio pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il me fait penser à ces jongleurs qui font tourner les assiettes. »

Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) a aussi quelques doutes. Il a jugé cette semaine que les prévisions du gouvernement en matière de croissance, et donc d’emplois, et donc de déficit, sont « optimistes ». Le programme de stabilité 2014-2017, qui fait si peur aux socialistes, ferait donc la part trop belle aux « additions dynamiques » du ministre des Finances.

Il est possible que Bruxelles s’en rende compte. La Commission dira-t-elle dans quelques jours à Michel Sapin qu’il a manié la machine à calculer avec un peu trop d’enthousiasme ? Ce n’est pas certain. Il est plus probable qu’elle lui accorde (encore) le bénéfice du doute, que les mois passent, et que vers la fin 2015, une nouvelle fois rappelé à l’ordre par Bruxelles, le ministre des Finances concède un excès d’optimisme dans ses prévisions. Ce qui lui laisse beaucoup de temps pour trouver (encore) un nouveau concept susceptible de rassurer les instances européennes.

Le danger, évidemment, c’est que l’Europe se lasse de la France, de ses revers et de ses atermoiements. De plus en plus nombreux, les lecteurs du Figaro s’alarment du décrochage du pays. « Je voyage régulièrement dans tous les pays européens, nous écrit un lecteur alsacien. On me demande tout le temps si la France va s’en sortir, si les Français ont conscience des profondes mutations que la mondialisation impose au Vieux Continent, s’ils sont prêts à tout changer. Je tente de rassurer mes interlocuteurs mais je vois qu’ils ne le sont pas. Je suis frappé par le nombre d’Allemands qui me disent leurs doutes sur l’avenir de la France. »

Comment n’en auraient-ils pas ? Tandis que Michel Sapin fait des « additions dynamiques » pour tenter de réduire le déficit - au grand dam de ses amis socialistes - tandis que le chômage progresse encore en France, les Allemands ont appris cette semaine que leurs comptes publics avaient dégagé un excédent en 2013. Vous avez dit « dynamik » ?

N. B. 3) Prenons cet incident avec humour ! L’Allemagne, affaiblie par les succès économiques de la France,  ne sait plus quoi inventer pour tenter de l’affaiblir !

Selon un magazine allemand,  La France aurait versé 18 millions de dollars pour la libération des journalistes otages en Syrie ! ! !

VOIR LE RAMASSIS DE MENSONGES !

Le HuffPost avec AFP  |  Publication: 26/04/2014 14h26 CEST  |  Mis à jour: 26/04/2014 14h49 CEST

INTERNATIONAL - Selon le sérieux hebdomadaire allemand Focus, la France a versé 18 millions de dollars (environ 13 millions d'euros) pour la libération des quatre journalistes français enlevés en juin 2013 en Syrie et relâchés la semaine dernière. Paris a toujours nié verser des rançons pour récupérer ses ressortissants pris en otages. Elle nie une nouvelle fois.

Les fonds, convoyés vers Ankara par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, ont été versés aux ravisseurs par l'intermédiaire des services secrets turcs, écrit Focus, citant des sources proches de l'Otan à Bruxelles.

M. Hollande  et ses spécialistes : Me Taubira, Me Royal, M. Fabius, etc.,  sur les conseils du gourou aux chaussettes roses leur ayant délivré son message de sagesse :   "Quand le sage montre les étoiles, le sot regarde le doigt." Moi je regarde les étoiles." auraient décidé de calmer le jeu et de réagir avant 2017 ...

***  N. B. 4) Si jamais nous étions des imbéciles, des naïfs/ves, des idiot(e)s, ne nous laisserions-nous  pas abuser au point de croire, pourquoi pas, que la France paie toujours une rançon pour obtenir la libération, voire que « le changement, c’est maintenant » ? !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.