Humour. Notre Phénix, agissez pour eux/elles ! Et gagnez sur tous les tableaux !

1) Vos enterrements des bilans de 2005, de 2011-12, suffisent à vous identifier sans le moindre risque d’erreur ! Vous êtes un pur « humaniste » comme d’autres sont islamistes ! MAIS CE N’ÉTAIT QUE LE DÉBUT ! Chaque chose en son temps !Il faut laisser le temps au temps ! OK !

On connaît les mutilations des Gilets jaunes, votre formidable descente abrégée en ski à La Mongie, vos « riens » pour qui il ne faut surtout pas dépenser un pognon de dingue, vos homériques Le Gendre, Sibeth, Attal q i n’a pas encore eu le temps de se faire un nom, le type aux homards, ceux pour la tauromachie, la picaresque-inversée Belloubet, la J’ose-tout Pénicaud, etc. !

MAIS CELA NE SUFFISAIT PAS POUR ASSEOIR VOTRE AUTORITÉ SUR CES GAULOIS RÉFRACTAIRES AU CHANGEMENT !

2) Vous avez décidé de montrer à l’ensemble des Français.e.s, en publiant dans le Paris-Match du 23/07/20 (Le média à votre botte, qui gère toute votre communication, avec l’aide de votre célèbre MIMI, papesse de la presse people) votre « biture au pastis » avec le ministre néerlandais « RUTTE » que vous étiez un ADULTE « JEUNE » qui savait dignement, comme UN GRAND, se bourrer la gueule au pastis !

detail-agrandi-macron-pastis

C’est vrai que vivre constamment sous la férule d’une Mère symbolique, LA BRIGITTE, 67 ans, qui, tous les soirs, vous engueule : Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” - France Dimanche

Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” Publié le 23 octobre 2018 Dans le huis clos feutré des appartements de l’Élysée, Brigitte Macron a laissé exploser sa colère contre son mari. Elle n’a pas pu retenir ses larmes, le 5 octobre, lors de l’hommage national à Charles Aznavour, décidé par le chef de l’État et célébré aux Invalides à Paris. Élégante, comme ...

https://www.francedimanche.fr/actualites/brigitte-macron-arrete-tes-conneries

, A FORCE, « ÇA DOIT FAIRE CHIER » !

3) UNE NOUVELLE OCCASION VIENT (Comme par hasard, comme si tout réussissait aux chanceux élus de Dieu), si vous saviez surfer, DE VOUS PERMETTRE D’ASSEOIR ENCORE PLUS, voire définitivement, VOTRE EMPRISE SUR LA RÉALITÉ,

Vous n’êtes pas sans savoir que les arrivées des virus (Venant du froid) se conjugueront avec celle des « raptags » : Les homo sapiens n’ayant plus Rien A perdre mais Tout A Gagner…en tentant tout et n’importe quoi (En montant des coups les plus hasardeux, en tuant en se vengeant, en sabotant des usines et autres structures industrielles, en mettant le feu, etc. !)

Ce jeune Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années, n’avait pas obtenu le prolongement de son visa, était dans la mal-être complet !

Comme un « innocent », il a cherché à exprimer son mécontentement !

C'EST LE PREMIER RAPTAG qui fait du « STREET ART» ! CE NE SERA PAS LE DERNIER ! AU CONTRAIRE !

IL N'A FAIT QU'OUVRIR UNE NOUVELLE VOIE !

D’autres artistes, peignent des tableaux déstructurés annonçant « toujours plus » la fin de cette ère quaternaire !

Par ex. Fontana s’était spécialisé dans les « Fentes » (Sexuelles) !

A chaque fois qu’il avait besoin de « pognon » il créait quelques fentes d’une autre couleur qui se vendaient des millions !

 

retrospesctive-fontana
des-fentes-de-fontana

[[[Internet : Fontana est une valeur sûre. Historique. Pas une vente à Londres et à New York - plus rarement à Paris -, sans l'une de ses fameuses fentes, icônes tant prisées, car immédiatement identifiables au mur. Épilogues de sa carrière, elles semblent toutes pareilles et sont pourtant toutes différentes. Leurs estimations sont toujours dépassées : plus du double, avec une vente à 2,3 millions d'euros, pour l'une d'elles, 60 par 60 cm, en février dernier chez Christie's. « La demande est internationale et reste supérieure à l’offre », observe Stefano Moreni, directeur du département art contemporain de Sotheby's France.]]]

Banksi a aussi innové dernièrement. Une fois vendue, l’œuvre disparaissait, victime d’un échafaud ! !

banksy-la-petite-fille-au-ballon-et-les-tortures-des-enants-en-afrique

 Soyez sûr que les nouvelles générations de RAPTAGS exprimeront « toujours plus » leur ART BRUT MORTEL ET-ET EXPLOSIF !

4) SI DANS CE CONTEXTE, SI JAMAIS VOUS DEVANCIEZ ET-ET ÉLARGISSIEZ LE PROJET DES PAYS-BAS, NE GAGNERIEZ-VOUS PAS non pas à 100 ni à 200 mais à 1 000 % ? !

*** Il vous suffirait de revenir à la limite de l’âge légal du droit de vote (18 ans), voire 21 !

*** De permettre les départs sur simple demande, après quelques conversations avec un.e psy.e formé.e pour voir, entendre et-et comprendre, sous anesthésie générale !

*** VOUS N’AURIEZ PLUS QU’A VOUS OCCUPER DES « CONTENT.E.S DE VIVRE en votre compagnie » !

L’EXEMPLE

« Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans »

Publié le : 22/07/2020 Auteur / Source : C. du Bus (Institut Européen de Bioéthique)

Le Parlement néerlandais se penchera prochainement sur une proposition de loi visant à autoriser l'aide au suicide pour "vie accomplie" à partir de 75 ans, en dehors de toute condition médicale. Le texte, déposé par la députée Pia Dijkstra du parti D66 (gauche libérale), représente un pas de plus vers la consécration d'un “droit à mourir”, dans un pays où déjà 4,2 % (en 2019) de la population meurt par euthanasie.

 L'exposé des motifs de la proposition pose comme principe de départ que la décision du suicide est strictement personnelle et que “personne ne pourra jamais dire d'un autre que sa vie est accomplie”. Pourtant, le texte légal prévoit qu'un accompagnateur de fin de vie devra vérifier le respect de plusieurs conditions, de forme mais aussi de fond : il devra discuter avec la personne âgée de l'opportunité d'impliquer ses proches dans la discussion, avoir la conviction que la demande de mourir est “libre, réfléchie et persistante”, s'entretenir avec la personne au moins deux fois sur une période de minimum deux mois, et surtout, avoir la conviction qu'il n'existe pas d'autre aide souhaitable pour cette personne, pour lui redonner goût à la vie. Il doit enfin s'assurer que la personne est capable d'un discernement raisonnable sur ses intérêts en jeu. Ajoutons que pour obtenir l'aide au suicide, il faut avoir la nationalité néerlandaise ou résider aux Pays-Bas depuis au moins deux ans.

L'accompagnateur de fin de vie aura suivi une formation spécifique pour l'aide au suicide, et devra en plus détenir un diplôme d'infirmier, de médecin, de psychologue de la santé ou de psychothérapeute. Il devra aussi demander l'avis (non contraignant) d'un second accompagnateur de fin de vie sur chaque cas. C'est donc à lui que reviendrait in fine la décision d'autoriser ou non le suicide de la personne âgée. S'il ne respecte pas les conditions précitées, il sera passible de sanctions disciplinaires et/ou pénales. Chaque cas fera l'objet d'un contrôle a posteriori par une commission régionale, créée à l'image des commissions régionales chargées de contrôler les euthanasies.

Il convient de souligner deux aspects de cette proposition de loi. Premièrement, on ne peut que constater le paradoxe entre la volonté de l'auteur de libéraliser totalement le suicide des personnes âgées, et le rôle prépondérant de l'accompagnateur de fin de vie, de qui dépend finalement l'autorisation du suicide. A cet égard, la proposition de loi se calque sur le cadre légal en matière d'euthanasie (rôle prépondérant du médecin), avec la particularité que la souffrance en question est d'ordre psychologique et non somatique. Deuxièmement, cette proposition de loi pose la question de la place des personnes âgées dans nos sociétés, et plus particulièrement dans une société occidentale aisée où le PIB par habitant est parmi les plus élevés du monde (15ème place pour les Pays-Bas). Quel signal donne-t-elle aux personnes âgées ? Et pourquoi le suicide deviendrait-il justifié à partir de 75 ans d'âge ? “Nous avons choisi cette limite d'âge parce que les personnes qui l'ont atteinte ont déjà une vie relativement longue derrière eux”, explique Pia Dijkstra, auteur de la proposition de loi...

Rappelons qu'une étude a récemment été menée par des chercheurs néerlandais, centrée spécifiquement le groupe de personnes de plus de 55 ans et désirant mourir, sans qu'elles ne souffrent de maladie grave. Les chercheurs ont noté que le désir de mort n'était pas lié à l'âge avancé, mais surtout, qu'il était souvent complexe et changeant : il ne se développe pas de façon linéaire, n'est pas irréversible et est renforcé par des facteurs tels que l'inquiétude (de scénarios futures ou hypothétiques), les problèmes financiers, les soucis de santé, la solitude, la dépendance et le sentiment d'être une charge pour les autres. Ce qui mène les chercheurs à conclure que le terme de « vie accomplie » ne se prête pas à ces situations, qui connaissent leur lot de souffrances et quelque part, d'insuffisance. (Voir Bulletin de l'IEB)

Il revient désormais au Conseil d'Etat de se prononcer sur la proposition de loi endéans les 3 mois. Les prochaines élections aux Pays-Bas étant prévues pour mars 2021, il est peu probable que le texte soit voté d'ici la fin de cette législature.

 Dossier : Euthanasie et " vie accomplie " aux Pays-Bas

Dossier : Fatigue de vivre et euthanasie : où en est la réflexion en Belgique ?

OUAIS ! OUF ! DINGUE ! LE NÉO-PARADIS SUR TERRE « MACRONIEN » ! ! !

LA RÉUSSITE TOTALE !

Pierre Payen (Dunkerque)

N.B. Sauf que, si tous/toutes ou la plupart des exploité.e.s décidaient de partir, les capitalistes se retrouveraient TOUT NUS !

Notre civilisation ne s'est-elle pas construite sur la prééminence du cerveau reptilien ? ! Sur l'instinct de survie ? !  Sur la peur de la mort ? ! Sur l'acceptation de la mise en esclavage ? !

Ne pourrait-elle pas disparaître pour la raison symétrique « néocorticale » ? !

Retenu dans les Alertes Google humour du 27/07/20 :

notre-phenix-agissez-et-gagnez-sur-tous-les-tableaux

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.