Humour. La suite du billet M. Macron, refermez la boucle ...!

Ce billet étant retenu dans les Alertes google Humour du 27/02/20, des précisions ! *** L'importance d'un Inconscient en souffrance sur le destin personnel et-et planétaire ! ***

refermez-la-boucle-m-macron
Adolescent, vers 14-15 ans, tombant amoureux de sa prof, il en a fait une montagne à gravir puis un Everest !

Une fois parvenu à ses fins, il s’est identifié à un Dieu, le plus puissant. Il a choisi Jupiter !

Son fantasme ne date donc pas d’hier !

COMME DANS TOUTE HISTOIRE PATHÉTIQUE, UNE FAILLE INEXORABLE, IRRÉFUTABLE, EXISTE !

Il sait qu’il n’est pas celui qu’il se souhaiterait ! Qu’il n’est pas sans tache !

Et surtout, que sa Déesse ne peut le voir comme le Dieu qu’il rêverait personnifier !

Eh oui, un personnage qui a trébuché 3 fois devant des concours d’entrée (2 à Normale-sup, 1 -la première fois- à l’ENA) ne peut pas être « TOUT PUISSANT » ! « LE MEILLEUR » !

Alors, comment tenter de colmater ces échecs ? ! De se refaire ? ! De (se) dépasser ces crevasses ? !

Il a tout basé sur la « MÉRITOCRATIE » En tant que « PREMIER DE CORDÉE » !

Il a commencé par rentrer chez les Rothschild.

Il a tout de suite compris que le Patapouf de Tulle pouvait être manipulé ! Et à sa guise ! (Oui, il a fait preuve d’une grande intelligence et-et intuition !)

TOUT RASSÉRÉNÉ et-et BLUFFÉ PAR SA SECONDE RÉUSSITE (Alors qu’élu par seulement 24,1 % des électeurs/trices et-et monté au pinacle par son STAFF se croyant béni par la France !), IL A TOUT DE SUITE, PRESSÉ, ENTREPRIS DE PARFAIRE CETTE PREMIÈRE PARTIE DE VICTOIRE EN SE LÂCHANT !

JE SUIS JUPITER ! QU’ON SE LE DISE ! JE SUIS LE VERTICAL ! RIEN NE ME RÉSISTERA ! (Voir la mise en scène théâtrale près du Louvre, dans le noir, à pas ralentis, avec l’Ode à la joie de Beethoven, pour impressionner sa Déesse ! ! ! Alors que les vieilles personnes n’ont vu que ridicule remake de Belphégor (Le Fantôme du Louvre, une série TV de 1965, joué par Juliette Gréco ! ! ! Femme ! ! !)

*** SON SEUL OBJECTIF, dorénavant, EST DE PROUVER A SA DÉESSE QU’IL SERA BIENTÔT LE PRÉSIDENT ou Roi DE L’EUROPE (UE) ! ! !

LE NAPOLÉON 4 ! ! ! !

(Il est vrai qu’il est encouragé par les éléments de son écurie qui sont toutes et tous à sa botte, sachant que l’après 2022 pourrait devenir le passage du Capitole à la roche Tarpéienne ! Tout est déjà en train de s’effondrer ! Les recrues ont fait long feu ! Se révèlent tout aussi nulles qu’avant, voire en plus prétentieuses et déconnectées ! Ce matin, ce Le Gendre, sur France inter, en a rajouté une couche ! De quoi ? De suffisance et-et prétention !)

# # # Sociologiquement, psychologiquement, ce qui est intéressant, n’est-ce pas la vérification que la frustration, le complexe d’infériorité, peuvent avoir des conséquences « dingues » (V. Sisyphe qui n'a pas dit son denier mot !) concernant la planète !

On connaissait l’épopée mondiale du peintre en panne !

Il avait réussi à inventer les « bons aryens » !

NOTRE HÉROS actuel, imprégné par un INCONSCIENT EN SOUFFRANCE, SE LIVRE TOTALEMENT quand il sort -nuance- : Vous êtes un « BON A RIEN » ! » Un RIEN ! UN FAINÉANT ! Une ILLETTRÉE !

Pas la peine de « dépenser un pognon de dingue » pour rien, pour du rien !

QUEL EST DONC LE SOUS-ENTENDU ? !

QUE VEUT-IL EN FAIRE ? !

Il ne dit pas où ils doivent aller « crever » !

&&&&&&&&& Que les médias reviennent donc sur ce point !

M. JUPITER, vous qui avez condamné Sisyphe à la vie éternelle dans la souffrance,

COMMENT ENVISAGERIEZ-VOUS DE VOUS DÉBARRASSER DES ou DU RIEN.S si vous disposiez des moyens nécessaires e-et suffisants ? !

 That is the question !  MERCI !

Pierre Payen (Dunkerque)

On pourrait relever les mêmes pathologies chez les autres politiciens !  Trump ! Johnson ! Poutine ! Kim Jong Un, etc. !

N.B. Son préfet, M. LALLEMENT, il est allé le chercher derrière les fagots ! A la vue de ses prestigieux résultats à Bordeaux ! (V. internet !)

Il déclare partout qu’il ne veut pas être aimé (V. Internet !)

Je ne l’ai pas encore vu en bottes et avec son chien policier … !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.