Humour. Un jeu-plaisanterie initié par notre Génie, bientôt à la mode ? !

Il pourrait devenir à la mode ! Il est intelligent !

 Retenu dans les Alertes Google Humour du 28/11/20 :

le-jeu-plaisanterie-initie-par-notre-genie

Je viens d’apprendre que notre président vit constamment au second degré !

Qu’il a mis, entre autres, au point une manière de désarmer ses contradicteurs/trices !

Et-et qu’il essaie d’initier ses sbires !

Bravo ! Je ne me sens pas de taille !

Faute de rentrer dans le Cercle des génies macronien.ne.s, je ne peux que transmettre son procédé !

A chacun.e de jouer mais je crois qu’il faut être doté.e d’une intelligente +

…   …   …

LA  MEILLEURE MÉTHODE DE DÉPART SI ... !

Si vous désiriez d‘entrée de jeu signaler implicitement la hauteur de votre entretien, pourquoi ne pas commencer votre discussion consensuelle et-et décontractée, par une question-plaisanterie du type :

Dis-moi, peux-tu me donner un « mot » que tu « n’aimes pas » et l’enchaîner avec une « brève explication » ? !

Et de prolonger en donnant un exemple concret : Tu vois, M. Macron a réussi à « clouer le bec » à un contradicteur pendant le débat de Rodez qui voulait l’entraîner sur le sujet de la « pénibilité » en lui assénant une absurdité magnifiée ou au carré (²) : « J’aime pas le mot « pénibilité » car cela voudrait dire que le travail est pénible »  

Son paysan a été totalement désarçonné et n’a pu rien répondre, tel un pauvre « rien » …

[Vidéo] Macron “n'adore pas le mot pénibilité” : la petite ...

Macron a dit à Rodez « J’aime pas le mot « pénibilité » car cela voudrait dire que le travail est pénible » Je t’invite à monter 200 portières de bagnoles chaque jour pendant 43ans en 4x8 chez PSA...

https://www.lesinrocks.com/2019/10/04/actualite/politique/video-macron-nadore-pas-le...

A) Il expliquerait à ses ministres qu’il suffit de placer en exergue un truc tellement énorme qu'il stupéfie, pétrifie, l’autre sur le moment et-et donc, dans un grand silence, permet de passer à autre chose !

Par ex., il aimerait expérimenter dans un grand sourire en lançant : Vous voyez : « Je n’aime pas le mot « con » parce que tous les soirs, ma Brigitte me dit « Arrête tes conneries ! »

En effet, qui pourrait croire cela !

Et chacun.e de tourner la page de la connerie !

B) Il est vrai que son apprenti Darmanin n’a pas encore eu le temps de tout assimiler !

*** l aurait pu déclarer à la TV : Je n’aime pas le mot « raciste » parce que cela pourrait laisser croire que la police est raciste ! Eh ben non ! IL N’A PAS OSÉ !

IL n’a peut-être pas l’ENVERGURE SUFFISANTE !

Venant de Tourcoing, il s’est contenté de reprendre des termes familiers tel « S’il déconne, … »

Mais non, c’est petit, c’est plouc ! Ça rappelle le doigt d’honneur de Castex !

C) Il est vrai aussi qu’on ne peut pas devenir intelligent.e sur commande ! Demandez aussi à Brigitte ! ! !

 Posez-lui la question : Alors, tu aimes aller te bourrer la gueule au pastis avec un bon vivant ? ! Quel programme ! Pourquoi ne m’invites-tu pas ? !

Vous lui clouerez le bec !

D) Je vous invite à vous lâcher et-et à inventer de nouvelles questions toujours plus amusantes et sidérantes !

*** Pendant le confinement de Noël, pourquoi ne pas en profiter pour organiser un nouveau jeu de logique macronienne de société ? !

Chaque participant.e dispose de 5 minutes pour trouver, noter sur papier, des mots ad hoc et-et une argumentation.

Ensuite chacun.e présente sa production et-et le groupe discute pour choisir à la majorité républicaine l’expression la plus originale, amusante, conne, etc. !

~~~~~~ Ce ne serait plus « Quel bel homme !» mais « Quelles belles conneries

Quel distrayant changement en attendant celui de l’ère !

Nouvel exploit du second degré de M. Macron ! Mais il n’a pas osé associer celui qui n’est pas du même camp que … ! Devinez !

Dommage, cela aurait constitué une brochette exceptionnelle …

Homme tabassé à Paris : Macron dénonce des images qui « nous font honte » et demande « une police exemplaire »

Eh oui, pour lui, c’est la 1ière foi! Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer ...

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le président de la République « demande au gouvernement de faire rapidement des propositions pour réaffirmer le lien de confiance » entre forces de l'ordre et citoyens. AFP

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Déconner, niquer, camp, etc. sot trop connus ! Ne sont plus des mots porteurs !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.