Humour. Un avant-goût de ce qui attend notre Espèce, donc le Monde vivant actuel !

A) UN RAPPEL ou préliminaire.

Depuis 2011, on sait que le néocortex travaille dans « LA REDONDANCE »

(V. sur Internet les rôles régulateurs indispensables des 80 % de matière blanche d’abord considéré secondaire, voire inutile : des 90 % d’ADN non-codant appelés avant 2011 « ADN poubelle » !)

B) UN CONSTAT.

Notre Société « TOUJOURS PLUS » (Le nom de son addiction remplaçant avantageusement d’un point de vue « rapidité » l’ancienne appellation « Société de consommation » du 20ième siècle) tourne t. p. à flux t. p. tendu dans un but économique à court terme, de manière à tenter de minimiser t. p. les dépenses allant de pair avec les recherches scientifiques et technologiques, sachant t. p. que les déficits et dettes s’amplifient aussi t. p. !

En bref, elle ne baigne pas mais plonge t. p. profondément dans l’overdose ou suicide !

(Elle n’a pas l’air de se rendre compte que le liquide ou flouze, l’air ou l’oxygène, forment un ensemble intervenant et même déterminant la durée  de la plongée en  apnée !

Ou plutôt, nos sommités scientifiques, intellectuelles, philosophes, n’ont pas daigné, jugé bon,  se fiant peut-être trop aveuglement à leurs algorithmes de croissance t. p., de réagir ! De lancer une alerte !)

C) LE DERNIER EXEMPLE PLUS QUE CONCRET !

Une sorte de réplique du Bilan de 2005 concernant notre génome ! Presque enterré de la même façon ! Et pour des causes similaires !

Un exemple de fonctionnement d’un algorithme conduisant à la catastrophe ! (En réalité les dysfonctionnements, plus que nombreux,   aboutissent rarement au désastre mais ...)

« L'hôtel est détruit »: Un client de l'hôtel italien touché par l'avalanche avait lancé l'alerte

ITALIE Juste après la destruction de l’hôtel de Farindola (Italie) par une avalanche le 18 janvier, un client rescapé avait appelé les secours. Mais il n’a pas été pris au sérieux…

Marie Lombard  Mis à jour le 27.01.2017 à 16:07  http://www.20minutes.fr/

un-pompier-devant-les-ruines-de-l-hotel-enseveli

italie-deblayage-de-l-hotel-enseveli

Il a donné l’alarme mais personne ne l’a cru. Le 18 janvier, alors qu’une avalanche détruisait l’hôtel Rigopiano de Farindola, dans les Abruzzes (centre de l’Italie), un cuisinier en vacances et client de l’hôtel se trouvait sur le parking. Interrogé par Il Tempo, Giampiero Parete a raconté que sa femme, souffrant d’un mal de tête, « lui avait demandé d’aller chercher des médicaments dans la voiture », ce qui explique son absence de l’établissement.

C’est lui qui a donné l’alarme en premier lieu, téléphonant au numéro d’urgence 118 aux alentours de 17 heures. Dans l’enregistrement de l’appel, rendu public il y a quelques jours, on l’entend répéter qu'« il n’y a plus rien », que « l’hôtel est détruit », et qu'« il y a des disparus » à une hôtesse irritée par la mauvaise qualité de la communication. La panique fait trembler la voix de Giampiero Parete et pour cause, parmi les disparus se trouvent sa femme et ses deux enfants.

>> A lire aussi : Avalanche en Italie: 23 personnes encore portées disparues dans l'hôtel

L’appel considéré comme une « fausse alerte »

Toutefois, il apparaît au vu des informations recueillies par La Stampa que son appel n’a pas donné lieu à une opération des secours. En effet, le centre d’appel des secours de Pescara a commencé par appeler le directeur de l’hôtel, Bruno Di Tommaso, qui n’était pas dans l’établissement et a involontairement « détourné » l’attention des secouristes. Selon La Stampa, il aurait ainsi affirmé avoir « bavardé avec [l’équipe de] l’hôtel » par téléphone dans l’après-midi et conclu « qu’il ne se passait rien de grave ». Seulement voilà, il a effectué son appel avant que l’avalanche n’ensevelisse l’hôtel. Après cette déclaration du directeur, le centre d’appel des secours a considéré que l’appel de Giampiero Parete était une « fausse alerte », une mauvaise blague en somme.

Les secours arrivent deux heures après l’avalanche

Il a donc fallu attendre que l’employeur du cuisinier, domicilié dans une autre ville des Abruzzes et alerté par Giampiero Parete, donne l’alerte à son tour, harcelant quasiment le centre d’appel des secours. Vers 19 heures, après deux heures de battement, les secouristes ont enfin été envoyés sur les lieux de l’avalanche.

Les recherches dans les ruines de l’hôtel se sont terminées jeudi, avec un bilan définitif de 11 survivants, parmi lesquels la famille du cuisinier, et 29 morts.

Une information judiciaire a été ouverte pour homicides involontaires, afin de déterminer si les dysfonctionnements des secours ont coûté la vie à certaines des victimes.

D) On peut déduire qu’ici, le 18 janvier 2017, le t. p. d’informations a tué l’information !

Il n’en a pas été exactement de même lors de l’explosion du Challenger en janvier 1986 !

Les spécialistes savaient que des « joints » étaient parfois défectueux mais leur algorithme intégrant divers paramètres les avait conduits à parier que tout se déroulerait « normalement » !

Ni lors des défaillances surgissant soudainement à la centrale russe de Tchernobyl en avril 1986 !

Ni dans la centrale de Fukushima au Japon en mars 2011 !

E) QUEL PEUT ÊTRE L’AVENIR DE L’ESPÈCE DES HOMO SAPIENS, DU MONDE VIVANT ACTUEL ? !

N’est-il pas t. p. évident qu’un jour, suite à un phénomène imprévisible, donc invraisemblable, inimaginable par nos petits néocortex (Dits rationnels, cartésiens, binaires), comme lorsqu’une bombe non désamorcée ou/et neutralisée à temps explose, l’absence de réactions adéquates dans un laps de temps minime, faute d’instruments de régulation suffisants (V. les 80 % et 90 % !), déclenchera une catastrophe d’envergure planétaire ? ! Qu’elle soit nucléaire ou biologique (Des tas de virus et autres organismes hyper-toxiques sont développés et contrôlés dans des centres ad hoc !)

F) Dans l’échelle de la géologie, du temps de la Terre, tout ne s’intègrerait-il  pas parfaitement ? ! Et ne serait-ce pas en accord avec les lois de complexification de Darwin ? !

*** N’avons-nous pas  la chance exceptionnelle de vivre en direct un changement d’ère ? ! Et de découvrir le processus de la fin prochaine des homo sapiens ou/et « 1%+ » ? !

Amen ou AAEEEGGGGExplosions Nouvelle ère ? !

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. 1) Actuellement les faits divers se focalisent en partie sur le « Penelope Gate » !

Selon l’algorithme commercial en place !

Mais, là encore, dans quelques semaines, une autre Affaire, révélée par Mediapart (Non encore communiquée, gardée sous le coude par les autres médias) plus globalisante, ne se transformera-t-elle pas en véritable tsunami ? !

Révélations sur les millions d’euros siphonnés par des sénateurs UMP

24 janvier 2017 Par Mathilde Mathieu  MEDIAPART

Confrontée depuis deux ans à une affaire de détournements de fonds publics, la droite sénatoriale serre les dents, espérant la circonscrire à une poignée de cas individuels. En réalité, le scandale est systémique et des millions d'euros ont été détournés de leur objet initial entre 2003 et 2014. Révélations sur un « casse » inédit.

...   ....     .........

·  Des juges parisiens instruisent ce dossier depuis plus de deux ans avec l'appui de la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA). Je n'ai cependant jamais consulté la moindre pièce tirée du dossier judiciaire. Cet article est le fruit d'entretiens menés entre 2014 et aujourd'hui, ainsi que de l'exploitation de documents comptables issus du groupe UMP lui-même. Plusieurs élus, dont Jean-Claude Gaudin, patron des sénateurs UMP entre 2011 et 2014, ont toujours refusé de répondre à nos questions.

 N. B. 2) Les dits progrès « libéraux » t. p. encouragés par le capitalisme croîtront t. p. tous azimuts, apparemment (Selon une post-vérité) comme chez les plantes.

En réalité, à l’inverse de ce qui se passe chez les végétaux où tout est « calculé ou étudié pour » !

Les Services de Santé, de Justice (Tribunaux, police, prisons, réinsertion, etc.), d’éducation, de protection sociale, etc., seront t. p. débordés et à court d’argent, de crédits ! T. p. à la merci de bugs, de la défaillance du nouveau matériel installé au minimum !

Les prédateurs, délinquants (D’abord masculins), t. p. opérationnels (V. par ex. leurs ouvertures des voitures modernes en quelques secondes par des systèmes électroniques) se sentiront t. p. à l’aise au milieu de la défaillance de la Police t. p. saturée, donc inefficace !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.