Humour. Ce que notre Père Macron va nous offrir, tel BoJo !

Sa technique est toute simple. Il suffit de confier aux Régions, aux départements, la maintenance en bon état de l’infrastructure ! Le réchauffement, les inondations, éboulements, etc. CHUT ! ! ! LA FRANCE SE RÉINVENTE ! ! ! (Attention aux nids de poule en voiture au Royaume-Uni !)

Retenu dans les Alertes Google Humour du 29/12/20

notre-pere-macron-va-nous-offrir-des-routes-a-nids-de-poule-comme-en-angleterre
A) Royaume-Uni : Les nids-de-poule, ce fléau national

Publié le 28/12/2020 - 06:14

Un nid de poule attend patiemment d’être comblé, dans le sud-est de l’Angleterre.  REUTERS/Suzanne Plunkett

Le piètre état du réseau routier britannique, dû en partie à la météo, a fait l’objet de 700 000 plaintes auprès des collectivités locales en 2019. Mais le plan de relance Covid-19, couplé à l’innovation, pourraient régler le problème. Pour de bon ? 

Article réservé aux abonnés Offrez-le gratuitement à un ami

Nos services

En décembre 2019, les conseillers municipaux Bob Smytherman et Martin McCabe ont organisé une fête d’anniversaire – pas pour un ami, un proche ou une célébrité, mais pour un nid-de-poule. À Worthing, dans le sud de l’Angleterre, cela faisait alors deux années tout juste que les voitures rebondissaient dessus, en dépit de multiples appels à le combler. Leur coup a marché. Le lendemain, il était bouché, et une deuxième fête – bien plus ambitieuse, avec gâteau et bougies – a célébré sa disparition. Mais nombre de ses camarades sont toujours là. D’après Smytherman, il y a tellement de cratères dans la ville qu’on a l’impression de “marcher sur la Lune”.

Moins d’argent, moins de réparations

Au Royaume-Uni, les nids-de-poule attisent les passions – ce qui n’a rien d’étonnant, sachant que le pays est 37e au classement mondial de la qualité des routes, entre la Slovénie et la Lituanie. L’an dernier, les conseils municipaux auraient reçu 700 000 plaintes au sujet de nids-de-poule, selon la Fédération des petites entreprises. La faute en revient avant tout à la météo, un sujet encore plus populaire que les nids-de-poule chez les autochtones. Les nids-de-poule apparaissent quand de l’eau s’infiltre sous la surface de la route, et qu’elle décompose le tarmac en se répandant ou en se contractant. La situation a été aggravée par les réductions budgétaires dans le sillage de la crise financière.

L’Association des collectivités locales (ACL) signale que le budget de l’entretien des chaussées a chuté de 1,1 milliard de livres (1,2 milliard d’euros) en 2009 à 701 millions de livres (778 millions d’euros) en 2017 – soit l’équivalent de 8 millions de nids-de-poule. D’après l’Asphalt Industry Alliance, le retard dans les réparations se monterait à 11 milliards de livres (12 milliards d’euros).

Conservateurs et belles voitures

Toutefois, que les suspensions des voitures britanniques se rassurent. Et ce notamment grâce à la politique. Les conservateurs traditionnels – qui adorent les voitures, surtout celles qui vont vite, et qui ont tendance à vivre à la campagne et ont donc besoin des routes – sont en effet très en colère. Les sièges qu’ils ont arrachés aux travaillistes aux dernières législatives se situent souvent dans les zones rurales, où les routes sont plus cahoteuses et le temps moins clément.

Le Nottinghamshire, qui abrite plusieurs de ces sièges contestés, est la capitale britannique des nids-de-poule, où l’on en a recensé 253 290 entre 2017 et 2019. D’où la promesse, dans le manifeste conservateur, de mettre en œuvre le “plus grand programme de réparation de nids-de-poule jamais entrepris”, d’un montant annoncé de 2,5 milliards de livres (2,75 milliards d’euros) sur cinq ans.

Des pansements en caoutchouc

Le Covid aussi joue un rôle dans cette offensive anti-ornières. Le ministre des Finances Rishi Sunak a besoin de raisons de dépenser des fonds à la pelle afin de justifier ce qu’il affirmait dans le rapport sur les dépenses du 25 novembre, à savoir qu’il accorderait “la priorité à l’emploi”. La pelle en question, les nids-de-poule, l’attendent avec impatience – aussi s’est-il engagé à y consacrer 1,7 milliard de livres (1,87 milliard d’euros) cette année.

L’innovation devrait aider. Le bitume caoutchouc se répand sur les routes du pays. En ajoutant des vieux pneus déchiquetés au bitume qui sert à la fabrication de l’asphalte, on obtient une élasticité qui permet au revêtement d’être moulé sur les routes existantes tout en les empêchant de se fissurer aussi facilement. L’entreprise Tarmac en fournit à plusieurs collectivités locales. Le conseil municipal de Sheffield est en train de tester une version plus simple, développée par une autre société, Roadmender Asphalt. La Cumbrie, dans le nord du pays, expérimente le plastique recyclé en guise de substitut au goudron, et dans l’Oxfordshire et le Kent, le Gipave, un matériau obtenu à l’aide d’un additif à base de graphène dans l’asphalte, sert à revêtir des routes entières. Il coûte entre 15 et 20 % plus cher que l’asphalte, mais dure deux fois plus longtemps.

Mettre des ronds dans des carrés

Les méthodes de réparation peuvent également avoir leur importance. D’ordinaire, on répare les nids-de-poule en découpant des carrés dans le bitume autour d’eux, mais les coins favorisent l’infiltration de l’eau. Roadmole, une petite société de réparation des routes, commercialise une machine télécommandée qui découpe plutôt des trous circulaires. Ses responsables affirment qu’il n’a été nécessaire de refaire aucun des nids-de-poule réparés par leurs soins au cours des huit dernières années.

Mais pour innover, les collectivités locales ont besoin d’argent. David Renard, porte-parole du département des transports de l’ACL, déclare que le bouche-trou promis par le gouvernement devrait permettre de combler le retard. Mais les candidats aux réparations sont légion. À Worthing, Smytherman explique que son nid-de-poule tant célébré commence à se reformer. Une nouvelle fête s’annonce.

B) FRANCE : ELLE CHUTE AU CLASSEMENT MONDIAL !

etat-des-routes-en-france-en-2018

C) 67 % du réseau routier national des Hauts-de-France, comme les autoroutes, nécessitent des travaux d'entretien.

Le constat est similaire du côté des 1.138 ponts gérés par la DIR : 47 % ont besoin de travaux Hauts-de-France : près de la moitié des ponts gérés par les départements ont besoin de travaux

  •  Publié le 30 août 2018 à 14h33

crédit photo : DR / Illustration

Suite à l'effondrement du pont Morandi en Italie, la fédération régionale des travaux publics alerte sur l'état des infrastructures dans les Hauts-de-France.

Le réseau routier de la région est au cœur des débats. Suite à l'effondrement du pont Morandi en Italie, la fédération régionale des travaux publics alerte sur l'état des infrastructures dans les Hauts-de-France. Le président de l'institution, Bernard Duhamel, avance quelques chiffres alarmants. 67 % du réseau routier national des Hauts-de-France, comme les autoroutes, nécessitent des travaux d'entretien. Le constat est similaire du côté des 1.138 ponts gérés par la DIR : 47 % ont besoin de travaux.

Ne serait-ce que les nouveaux flux imprévus des eaux de pluie, les variations et-et les réchauffements des températures dilatant les sols au-delà des normes de sécurité d’avant, tout va s’effilocher, se dégrader, se désagréger ! ! !

Infrastructures Près de 70% des routes des Hauts-de-France ...

Infrastructures Près de 70% des routes des Hauts-de-France auraient besoin de travaux C’est une étude passionnante commandée par la fédération régionale des entreprises de travaux publics : nos...

ponts-en-haut-de-france

 

D) MEME TOPO POUR LE RÉSEAU FERRÉ !

État du réseau ferré : un rapport accablant pour la SNCF

État du réseau ferré : un rapport accablant pour la SNCF Un rapport interne fuité de l’Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) fait état de dizaines d’anomalies sur les voies ferrées,...

https://www.consoglobe.com/etat-du-reseau-ferre-un-rapport-accablant-pour-la-sncf-cg

E) QUANT AU RÉSEAU FLUVIAL ! 

Courrier commun pour une régénération des infrastructures ...

La CNBA, l’association Agir pour le fluvial, l’ADIPSB, l’ANPEI et La Glissoire ont envoyé vendredi 1er juin 2018 un courrier commun à Monsieur Édouard Philippe, Premier Ministre, consacré à l’état du réseau fluvial national et à la revitalisation de celui-ci. Vous trouverez le contenu de ce courrier ci-dessous.

www.cnba-transportfluvial.fr/cnba-news/699-recolte-cerealiere-desastreuse-les-demandes...

« Tout va très bien Madame la Marquise !» n’est-elle pas la conséquence fondamentale du « TOUJOURS PLUS » et-et « TOUJOURS MOINS » (LA DÉFINITION DE L’ADDICTION DE NOTRE JUPITER « ET-ET » toujours plus content de lui-même et-et toujours moins efficace, compétent, crédible ; toujours plus désireux de plaire à sa Déesse et toujours moins à la hauteur d'un vrai président de la République)

Une référence supplémentaire qui ne fait que confirmer l’évidence : Emmanuel Macron : une journaliste fait une hypothèse sur le secret de son couple

December 27, 2020 | par Eteme Severine Celestine   https://amomama.fr/

Le couple Macron se particularise aussi bien par sa complicité que par sa longévité. Alors que beaucoup de personnes se demandent quel est leur secret, Corinne Lhaïk a donné ses hypothèses à ce propos.

Le 17 décembre 2020, la journaliste était conviée sur Europe 1 pour présenter son livre ʺPrésident cambrioleurʺ (Fayard). Elle en a profité pour se pencher sur un aspect précis d’Emmanuel Macron : son rapport avec les femmes.

ʺ PRÉSIDENT CAMBRIOLEUR ʺ

Selon la journaliste qui s’entretenait avec Anne Roumanoff, le président n’a qu’une seule femme dans son cœur : Brigitte Macron. D’après ses dires :

*** "Il est en permanence en train de rechercher son approbation sur tous les sujets qui ne relèvent pas de la politique stricto sensu".

IL EST DÉPENDANT comme un enfant de sa mère ...

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Attention si vous allez vous balader en voiture au Royaume-Uni ! Par ex. comme moi, en Écosse ! Les pièces de rechange françaises n’arriveront plus rapidement !

 Un ajout post-sélection du 29 : A propos de notre « Et-Et », ne serait-il pas temps que les psy.e.s prouvassent qu’ils/elles existassent (Ne fussent pas comme nos intellectuel.le.s et philosophes qui, eux/elles, ne peuvent plus rien annoncer de positif au 1ier degré) en confirmant qu’il est resté bloqué à l’état d’amoureux de 16 ans, qu’il n’est donc pas terminé (V. son Œdipe) ? !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.