Humour. Formidable, ce jugement : 4 ans/sursis et 90 000 € (Seta/Mediator) !

Comme les arrivées de Jupiter, du Covid, du porte-conteneurs à Suez, etc.  !

A) M. Seta (Le second du labo Servier n’est-il pas en train de sabler le champagne ? !

*** ! ! ! Il a appris qu’il devrait changer de « realpolitik » pour éviter la prison !

Quant à son amende (J’ai entendu à la radio 90 000 € !), les quelques sites contactés n’en parlent pas ! (Probablement parce que cette somme est plus que dérisoire par rapport à son salaire mensuel ! ! !)

La condamnation des laboratoires Servier est moindre que celle demandée ! ! !

Au moment où j’écris ce billet, Mediapart n’a pas encore publié …

Internet : Procès Mediator : des condamnations insuffisantes pour une ...

Les laboratoires Servier sont reconnus coupables de tromperie aggravée et d'homicides et blessures involontaires dans le scandale du Mediator, médicament jugé responsable de centaines de morts.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/proces-mediator-des-condamnations...

Tout ne se termine-t-il pas bien pour eux !

Cela n’évoque-t-il pas l’affaire du Rainbow Warrior ? !

Affaire du Rainbow Warrior — Wikipédia

L'affaire du Rainbow Warrior désigne le sabotage du navire amiral de l'organisation écologiste Greenpeace, le Rainbow Warrior, par les services secrets français le 10 juillet 1985, ainsi que ses suites médiatiques, politiques et judiciaires. Le navire, à quai en Nouvelle-Zélande, était paré à appareiller pour l'atoll de Moruroa afin de protester contre les essais nucléaires français.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Rainbow_Warrior

Ou celle du chalutier Bugaled Breizh en 2004 ? !

Bugaled Breizh — Wikipédia

Le Bugaled Breizh (« Enfants de Bretagne ») est un chalutier de Loctudy, Finistère (commune voisine du Guilvinec). Il a coulé subitement le 15 janvier 2004, causant la mort de ses cinq marins.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bugaled_Breizh

B) LES JEUNES N’ONT-ILS/ELLES PAS TOUT LE TEMPS, actuellement, de par la grâce du Covid, DE RÉFLÉCHIR SUR L’INJUSTICE DE LADITE JUSTICE? ! 

*** ! ! ! Pourront-ils/elles ne pas comparer les sorts des « riens » qui vont en prison pour des petits larcins/vols et celui de M. SETA qui gagne des millions par mois ? ! Qui va être obligé de verser 90. 000 € à l’État ? ! ! ! Qui, surtout, va devoir modifier ses techniques ? ! ! !

C) Qu’on le veuille ou non, l’addiction et-et notamment celle de notre Jupiter (« ET-ET TOUJOURS PLUS ») ne conduit-elle pas au suicide par overdose ? !

# # # # # # L’overdose ne prendra-t-elle pas la forme de la « toujours plus » grande désagrégation des normes, des civilités ? !

 

Pour la énième fois, je souligne une expression que j’avais présenté en 1992 à la revue Express !

Mon utilisation de l’expression « raptag » en 1992 !

Quant à son origine, peut-être existe-il depuis avant 1992… mais j’ai cru l’inventer lors d’un article publié dans l’Express du 20/02/92 sous le titre « Signes signaux » :

« Ne vous semble-t-il pas que les termes « rap-tag », si jamais la société persistait trop longtemps encore à vouloir garder des œillères, à se boucher les oreilles, pourraient (si ce n’est déjà fait ?), eux, évoluer et se transformer en logo et devise des exclu(e) s de tout bord et toute nationalité : « Rap-tag » : rien à perdre, tout à gagner » ?

PIERRE PAYEN, Dunkerque. »

J’avais ensuite utilisé fréquemment cette expression ...

Dans une synthèse présentée dans la revue POLITIS le 27 juin 1996 !

par PIERRE PAYEN, Des commentaires d'un "bonobo boosté" ...

 (Elle précédait mon désabonnement parce qu’elle croyait que tout irait pour le mieux) !

Dans un article publié par la revue écolo SILENCE n° 202 Mars 1996.

Ci-joint :

« Génération RAP-TAG

Pourriez-vous honnêtement me signaler un événement récent qui ait été franchement illogique, imprévisible, inconcevable ?

J’aimerais connaître.

Je n’en vois qu’un. Alors que dans toute l’histoire, des guerres épisodiques ont toujours rythmé la vie des tribus puis des pays, remis momentanément les pendules à l’heure, apuré les comptes ou plus précisément les mécomptes, voilà plus de cinquante ans qu’aucun conflit mondial majeur ne s’est manifesté. Bizarre ! Bizarre !

Et pourtant les mentalités sont toujours conditionnées, imprégnées par notre système compétitif de domination. Tout est bloqué.

Ma conclusion est évidente. Il me semble seulement que cette fois- ci l’on parlera d’implosion, de générations « rap-tag » (rien à perdre tout à gagner). C’est déjà commencé.

(…) À l’échelle de la planète, nous ne pourrions être que des enfants accumulant les bêtises avant la crise…

Pour les bouddhistes, la vie sera toujours souffrance, condamnation, prison…

L’objectif devenant alors d’échapper à la réincarnation…

Personnellement, plus modeste, me basant sur la Logique (avec un grand L inaccessible), je me dis qu’il doit y avoir des choses cachées, que la suite ne peut être que mieux, que les gens sont d’abord des victimes en manque (c’est-à-dire jouant à l’être libre, au matamore, ou « positif »)

Si l’enfer existe, il est vécu par certain(e)s sur Terre.

Vive la suite !

Pierre Payen Pas-de-Calais » (Ndlr inscription erronée : c’est Nord ! Peu importe Pi )

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.