Humour²²² La mort dans la dignité et-et souffrance ou l’indignité !

En Turquie, Ebru Timtik meurt d’une grève de la faim protestataire. A La Réunion, c’est l’addiction. Dans l’Église, des suicides apparaissent. Etc.

A) Turquie : l'avocate Ebru Timtik meurt après 238 jours de grève de la faim contre son emprisonnement *** Mediapart a traité ce sujet ***

 

ebru-timtik
Des tas de journalistes se font descendre en Russie et ailleurs parce que cherchant trop à démystifier les ressorts des Systèmes corrompus …

Reporters sans frontières : Le nombre de journalistes tués ...

Accueil ; Monde ; Reporters sans frontières : Le nombre de journalistes tués en 2019 baisse de près de moitié. PRESSE En 2019, 49 journalistes ont été tués pour avoir exercé leur mission d ...

https://www.20minutes.fr/monde/2676875-20191217-reporters-frontieres-nombre...

B) Le phénomène d’addiction à la Réunion … qui nous attend dans la Métropole « Toujours plus » (T. p.) mais avec ses dérives raptag (Rien à perdre, tout à gagner …)

Sur notre île, les jeunes Réunionnais consomment des produits de plus en plus forts et addictifs. "L'addiction peut faire sombrer nos jeunes dans des spirales"

https://www.clicanoo.re/ 29/08/20

ADDICTIONS. Lutter contre les addictions chez les jeunes, c’est l’un des objectifs du Département, qui a présenté hier sa campagne de sensibilisation.

"Bien sûr qu’il y a la crise sanitaire mais il y a aussi des phénomènes de société qui malheureusement, frappent notre population : le problème des addictions", clame Cyrille Melchior, président du Département. Selon l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) Océan Indien, plus de 2 jeunes Réunionnais sur 10 fument du tabac tous les jours ; 5% des jeunes de 17 ans ont un usage régulier de l’alcool et 8% des jeunes de 17 ans ont un usage régulier du cannabis.

"L’addiction peut faire sombrer nos jeunes dans des spirales, spirales de l’échec scolaire, spirales du vol, de l’isolement ou encore la violence. Le jeune qui sombre dans l’addiction lance un cri de détresse silencieux, celui d’un accompagnement, d’une écoute, d’une main tendue", alerte Marie-Lyne Soubadou, vice-présidente du Conseil Départemental.

David Mété, chef du service addictologie du CHU explique : "Dans 80% des cas, les addictions démarrent avant 18 ans". A La Réunion, les problèmes d’alcool remontent quasiment au 17ème siècle, cette problématique très ancienne fait partie du paysage donc est vécue comme une fatalité. Mais il n’y a pas de fatalité sur ces questions d’addiction. On trouve des solutions", poursuit le docteur. Sur notre île, les jeunes Réunionnais consomment des produits de plus en plus forts et addictifs. S'ils consommaient déjà alcool, tabac et cannabis, de nouvelles drogues apparaissent depuis une dizaine d’années, avec la présence d’ecstasy, de LSD ou autres produits de synthèse. En 2019, 61 000 comprimés d’ecstasy ont été interceptés par les douanes, soit deux fois plus qu’en 2018 et six fois plus qu’en 2017 (cf notre édition du 27 juin 2020).

Alors pour y remédier, le Département a lancé une campagne "100% locale" de sensibilisation, d’information et de prévention, avec un budget de 150 000 euros. Orientée vers les jeunes, la campagne se décline en plusieurs phases, parmi lesquelles la pose de panneaux sur les grilles des collègues, une présence sur les réseaux sociaux ou encore la diffusion d’un spot télévisé. Dans celui-ci, le danseur réunionnais champion du monde Gary Techer incarne un jeune luttant contre un monstre représentant son addiction. Des évènements en présence de Gary Técher et son équipe sont également prévus dans des collèges, si le contexte sanitaire le permet. 

C) Émotion dans l’Église après deux suicides de prêtres en 3 jours !

En trois jours, deux prêtres quinquagénaires se sont suicidés en France, pour des raisons apparemment très différentes. L’un, Togolais, était incardiné dans le diocèse de Langres, l’autre était membre du conseil épiscopal du diocèse de Metz.

Claire Lesegretain, https://www.la-croix.com/ le 28/08/2020

D) Je ne suis pas un homme mais un homo sapiens puisque acceptant de vivre dans l’indignité régnant partout !

(*** Inutile de parler de l’indignité banale, courante, qui se retrouve partout, parfois plus qu’ailleurs : par ex en prison, etc.)

La cosmétique deuxième secteur exportateur de France - L ...

En 2019, l’industrie cosmétique française a de nouveau réalisé une belle performance à l’international : la filière a exporté près de 16 Mds€ de produits, soit une progression de plus 9 % par rapport à 2018. Cette progression, qui perdure depuis plus de 10 ans, fait de la cosmétique le deuxième secteur exportateur de France. L’analyse de la FEBEA. Temps de lecture ~ 4 ...

Le luxe est aussi, traditionnellement, un important pourvoyeur d'exportations. Cela a été le cas en 2019, puisque la contribution du secteur se monte à 54,6 milliards d'euros. Satisfecit pour les produits en cuir et les chaussures (+13,2%), les boissons et alcools (+5%), les parfums et cosmétiques (+8,8%), la joaillerie et les bijoux (+12,8%).

Tous ces gens qui se font plaisir, jouissent dans le luxe, atteignent l’orgasme en s’y vautrant, se payant des suites, des voitures haut-de-gamme, ne sont-ils pas ceux qui n’ont « rien à faire » des conditions de travail des ouvrier.e.s, des pauvres, des faibles, des « riens » ; encore moins du sort de la piétaille des pays essayant d’émerger tout en étant t. p. exploités …

Tous les bobos, aussi, ne sont-ils/elles pas aussi des miniatures de François Pinault qui a offert 100 millions concernant la restauration de Notre-Dame de Paris en tant qu’investissement moral et-et financier confirmant qu’il est de la Famille des Grands …

Accepter de vivre avec ces gens-là, c. à d. ne pas se suicider, n’est-ce pas tomber dans l’indignité ? !

Accepter de vivre avec le Roi des « riens », n’est-ce pas authentifier qu’on n’est qu’un.e homo sapiens, c. à d. une structure mentale dont le génome se distingue de celui du chimpanzé d’environ 1 % ? ! Une sorte de chimpanzé.e « boosté.e » ? !

Accepter de vivre avec le Roi des « riens » qui tient à ce que ses pions sachent qu’il est allé se bourrer la gueule au pastis avec un ministre néerlandais <M. Rutte> via Paris-Match du 23/07/20, cela ne confirme-t-il pas ? !

Le destin de cette espèce n’est-elle pas programmée à court terme ? !

Pierre Payen (Dunkerque)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.