Humour. Combien de temps encore avant l’atterrissage ? Après le raté de 2005 ? ! ! !

Puis pour celui compensant l'échec de 2011-12 ? ! ! ! (V. génome et-et néocortex !)

Retenu dans les Alertes Google Humour du 30/10/20

humour-le-commandant-du-titanic-2-et-quand-la-date-de-latterrisage-v-le-proc-civid

Jamais !

Un homo sapiens est comme un islamiste !

Le conditionnement à mort est à 100 %, voire plus ! ! !

Et c’est ainsi que l’évolution de l’Univers, notamment de la petite planète Terre put se poursuivre nettement avant la fin du 21ième siècle !

Tout va très bien Madame la Marquise Brigitte !

Bonne fin de quaternaire ! vive le quinternaire !

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. En passant, une future expression qui remplacera l'actuelle qui n'a jamais été vérifiée !

"Plus con, on meurt" restait de valeur aléatoire ...

Dans la prochaine ère, les historiennes relèveront l'évidence : "Aussi con, on meurt" !

En passant, si les islamistes sont directs, les humanistes prennent leur temps mais vont « toujours plus » (soi-disant) vers le paradis terrestre en passant vers l’apocalypse !

http://www.letribunaldunet.fr/

Cette « bombe virale et bactérienne » serait à l’origine du Coronavirus et pourrait libérer d’autres virus similaires…

Selon des chercheurs, le permafrost qui dégèle au nord de la Russie pourrait être la raison de cette pandémie de Covid-19. D’après eux, ce phénomène pourrait, dans le futur, libérer d’autres virus dangereux semblables au Covid.

Quel lien entre Covid-19 et permafrost ?

Alors que le Covid-19 était complètement méconnu de tous, il est arrivé en provenance de Chine, dans des conditions qui restent, encore aujourd’hui, assez troubles. D’où pourrait-il provenir ? Selon Jean-Michel Claverie, un biologiste français, le Covid-19 serait issu du permafrost sibérien. En 2014 et 2015, ce chercheur de l’université d’Aix-Marseille a notamment démontré que des virus vieux de 30.000 ans exhumés au nord de la Russie pouvaient conserver intact leur pouvoir infectieux. Stupéfiant !

Ces virus restaient gelés à 20m de profondeur dans le permafrost, une terre glacée. Pour le scientifique, « on est en présence d’une bombe à retardement virale et bactérienne« . Pour lui nul doute, la pandémie de Covid-19 serait bien la conséquence du réchauffement climatique. « Il n’y a pas meilleur réfrigérateur naturel pour la vie microbienne que le permafrost. Dedans, la vie microbienne est parfaitement à l’abri de toute agression, celle de la lumière, de l’oxygène…« , a-t-il précisé.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.