Humour. Quel sera son programme judiciaire et-et ... en avril 2022 ? ! ! !

Combien de prisons et-et juges et-et tribunaux et greffier.es et-et ordinateurs et-et policier.e.s en plus ? ! ! ! Quant au nombre d'enseignant.e.s, de soignant.e.s ? ! ! !

A) LA SITUATION ACTUELLE.

UN TIERS DES PERSONNES SORTANT DE PRISON RÉCIDIVENT DANS L'ANNÉE QUI SUIT, SELON UNE ÉTUDE PUBLIÉE PAR LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE

Le taux de récidive varie fortement selon l'infraction initiale, les auteurs de vols simples (43%) ou de vols aggravés sans violence (39%) étant les plus susceptibles d'être à nouveau condamnés.

franceinfo avec AFP

France Télévisions Publié le 29/07/2021 20:13 Mis à jour le 29/07/2021 20:23

 

Un détenu retourne dans sa cellule dans la prison des Baumettes, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 13 février 2021. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Près d'un tiers (31%) des détenus sortis de prison en 2016 ont à nouveau été condamnées pour une infraction commise l'année suivant leur libération, selon une étude* publiée jeudi 29 juillet dans le bulletin d'information statistique de la justice. "Le risque de récidive est d'autant plus élevé que les personnes sont jeunes au moment de leur entrée en prison, et augmente avec le nombre de condamnations antérieures", écrivent les statisticiennes Frédérique Cornuau et Marianne Juillard dans le numéro de juillet du bulletin "Infostat justice", produit par la Chancellerie.

Le taux de récidive varie fortement selon l'infraction initiale, les auteurs de vols simples (43%) ou de vols aggravés sans violence (39%) étant les plus susceptibles d'être à nouveau condamnés. Les auteurs de violences sexuelles récidivent en revanche peu à court terme (12%) tout comme les auteurs d'homicide (9%).

Les infractions faisant l'objet d'un traitement judiciaire long peuvent toutefois ne pas avoir été pris en compte et "une sous-estimation de la récidive est donc probable", préviennent les statisticiennes. En outre, les hommes sont deux fois plus concernés que les femmes.

Les personnes présentant des troubles psychologiques et psychiatriques récidivent également davantage. Enfin, "le fait de travailler en prison réduit légèrement le risque de commettre une nouvelle infraction, de 1,8 point", précise l'étude.

*L'étude réalisée par le service statistique du ministère de la Justice porte sur 41 500 personnes majeures condamnées et incarcérées, qui sont sorties d'établissements pénitentiaires français en 2016.

INFORMATIONS GÉNÉRALES 03/06/2021     

LES PRISONS TOUJOURS PLUS REMPLIES 03/06/21

FRANCE.

Le nombre de personnes incarcérées dans les prisons a de nouveau augmenté en avril. Au 1 er mai, on comptait 65 384 détenus pour 60 799 places opérationnelles, contre 65 126 au 1 er avril, une hausse de 258 prisonniers en un mois. Entre le 1 er décembre et le 1 er mai, près de 2 500 personnes supplémentaires ont été incarcérées.

La densité carcérale dans les 188 établissements pénitentiaires s’établit à 108 %, contre 107 % le 1 er avril et 106 % le 1 er mars. Elle est de 125,2 % dans les maisons d’arrêt, où sont incarcérés les détenus en attente de jugement et ceux condamnés à de courtes peines, contre 120,2 % il y a six mois. Au 1 er mai, 850 détenus étaient contraints de dormir sur un matelas posé au sol.

Au 1 er mai, 80 417 personnes sous écrou

Près de 30 % des personnes incarcérées (18 568) sont des prévenus détenus dans l’attente de leur jugement. Le nombre de détenus mineurs est en légère diminution, avec 776 contre 805 il y a un mois. Ils représentent 1,2 % de la population carcérale totale. La part des femmes détenues (3,3 %) reste aussi stable. Au total, 80 417 personnes étaient placées sous écrou au 1 er mai, dont 15 033 non détenues et faisant l’objet d’un placement sous surveillance électronique ou d’un placement à l’extérieur.

DES ARTICLES DU FIGARO QUI …   …   …

 «Hausse de la violence et autorité liquide»

https://www.lefigaro.fr › Vox

il y a 2 jours — L'agressivité comme pratique sociale, la disparition du civisme, la progression galopante du sentiment d'impunité se vérifient désormais à ...

Violences en France: la note choc de Darmanin aux préfets

https://www.lefigaro.fr › Actualité › Société

7 juin 2021 — une «progression de 137% des interventions par le GIGN et le RAID sur ... de violences intrafamiliaux (cinq premiers mois de l'année 2021 ...

B) LES PROGRESSIONS et-et CROISSANCES NE FONT QUE COMMENCER DIRAIT PROBABLEMENT, lors d'un lapsus, M. LE MAIRE expliquant tous azimuts que tout redémarre "TOUJOURS PLUS" VITE ...

Effectivement, ce taux de croissance ne devrait-il pas considérablement augmenter dans les mois à venir et largement dépasser les prévisions !

Pierre Payen (Dunkerque)

 Tweet  + 8h :

tweet-programme-judiciaire-8-h

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.