La liberté de la presse de plus en plus menacée en Afghanistan

Neuf journalistes ont été tués hier à Kaboul et un à Khost. Il n'y a pas de démocratie sans liberté de la presse. Nous devons informer le public pour qu'ils comprennent vraiment ce qui se passe dans le monde. Nous avons besoin de plus de jeunes journalistes, photographes et reporters. Le journalisme n'est pas un crime et nous luttons contre la censure, la violence et les menaces de mort.

Neuf journalistes faisaient partie de la trentaine de personnes tuées lors des explosions meurtrière de lundi dernier à Kaboul. L'attentant d'hier, revendiquée par Daech, a eu lieu dans une zone fortement fortifiée de la ville de Kaboul et vient seulement neuf jours après que le groupe ait revendiqué un attentat suicide contre un centre électoral dans la capitale afghane, tuant au moins 60 personnes. 

L'attentat suicide de Kaboul est le pire contre les médias depuis l'attentat de janvier 2016 qui a visé un bus de l'équipe de TOLO TV, tuant sept journalistes et et blessant 26 travailleurs des médias. 

Des rapports indiquent qu'un kamikaze se faisant passer pour un journaliste. Il a fait exploser ses explosifs alors qu'il se trouvait parmi un groupe de journalistes sur place au centre de Kaboul.

Les neuf journalistes victimes des attaques à Kaboul hier. © TOLO NEWS Les neuf journalistes victimes des attaques à Kaboul hier. © TOLO NEWS

Les neuf journalistes victimes d'hier sont les suivantes:

1. Shah Marai – Photographe de l'AFP 

Shah Marai Faizi était le photographe en chef de l'AFP à Kaboul. Marai a rejoint l'AFP en 1996 en tant que chauffeur, l'année où les talibans ont pris le pouvoir, et en 2002, il est devenu photographe à plein temps, gravissant les échelons pour devenir photographe en chef au bureau de l'AFP à Kaboul en Afghanistan. 

2. Yar Mohammad Tokhi - TOLOnews Cameraman

3. Ghazi Rasooli - Journaliste TV1

4. Nawroz Ali Rajabi - Journaliste TV1

5. Farishta Mahram Durani – Journaliste Radio Azadi (Liberté)

6. Sabawoon Kakar – Journaliste Radio Azadi (Liberté)

7. Ebadullah Hananzai – Journaliste Radio Azadi (Liberté)

8. Saleem Talash – Journaliste TV Mashal

9. Ali Saleemi – Journaliste TV Mashal

10. Ahmad Shah - Journaliste BBC victime à Khost (province d'Afghanistan)

Ahmad Shah, un journaliste de la BBC Pashto, est devenu le 10e journaliste à mourir lundi dernier quand il a été abattu dans la province de Khost. L'incident s'est produit vers 16h heure locale lundi 30 avril, confirmé les responsables télé de Khost. Des journalistes de la province de Khost ont déclaré qu'il avait été blessé par des hommes armés inconnus qui circulaient à moto. 

***

On se rappellera que le lundi 30 avril 2018 sera la journée la plus meurtrière de l'histoire des médias afghans. L’Afghanistan est classé 118e sur 180 dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2018 de Reporters sans frontières. 

Le journalisme n'est pas un crime et nous luttons contre la censure, la violence et les menaces de mort!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.