Mortaza Behboudi
Journaliste Franco-afghan
Pigiste Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2017

La « Mère de toutes les bombes » américaine a tué 94 combattants de Daesh

13 avril 2017, Les États-Unis ont largué la plus grande bombe non nucléaire utilisée dans le combat dans la province Nangarhar en Afghanistan. Cette bombe est largement connue au sein de l'armée américaine comme la « Mère de toutes les bombes ».

Mortaza Behboudi
Journaliste Franco-afghan
Pigiste Mediapart

"Les États-Unis prennent le combat contre ISIS très sérieusement", a déclaré Spicer lors de la conférence de presse quotidienne.

La Maison Blanche n'a pas répondu aux questions des journalistes sur ce qui a conduit à la frappe et ce qui a conduit à une autre frappe militaire en Syrie la semaine précédente.

La "mère de toutes les bombes", d'environ 10.000 kilos

Le général John Nicholson, chef des forces américaines en Afghanistan, a déclaré que la bombe était utilisée contre les grottes et les bunkers utilisés par ISIS en Afghanistan.

Aucun civil n'a été tué dans un bombardement de MOAB: Officier de l'armée

Un porte-parole de l'armée afghane à Nangarhar, Jawed Saleem, a déclaré qu'aucun civil n'avait été tué lors de l'attentat de jeudi soir contre un bastion de Daesh dans la province de Nangarhar. Il a dit qu'il y avait entre 40 et 70 combattants de Daesh entièrement équipés dans leur bastion au moment du bombardement.

Le chef d'état afghan, Abdullah Abdullah, a également déclaré sur sa page Twitter que «beaucoup de familles avaient longtemps été déplacées de la région en raison de la brutalité d'ISIS (Daesh). Le gouvernement a également pris grand soin d'éviter les dommages civils ".

Que fait l'armée américaine en Afghanistan?

L'invasion initiale et les conflits subséquents en Afghanistan ont débuté en mission non seulement pour trouver Oussama ben Laden dans les jours qui suivent le 11 septembre, mais aussi pour supprimer les talibans qui hébergeaient et autorisaient ses activités dans les provinces comme Nangarhar et Helmand en Afghanistan. 

Parallèlement à ces objectifs, on a aussi eu le désir de démocratiser et de stabiliser le pays. Cependant, étant donné que les États-Unis ont fait la même erreur que les Soviétiques et les Britanniques en ne reconnaissant pas les défis importants associés à la région et aux populations, leur succès était limité. 

Des forces spéciales américaines opèrent toujours dans le pays, en ciblant les dirigeants terroristes et talibans en coordination avec l'ANA (Armée nationale afghane).  

USFOR-AFG Déclaration des affaires publiques

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu