Sauver les interprètes afghans de l’armée française

« Les ambassades et les soldants étrangers quittent l'Afghanistan. Les talibans tuent tous ceux qui ont travaillé pour les forces étrangères. Je suis à Kaboul mais je demande à tous les français de nous soutenir. Les talibans occupent déjà plus de 80% du pays et ils vont nous tuer en premier. » Nasrat, ancien interprète de l'armée française.

Les anciens traducteurs afghans pour l'armée français à Kaboul © Mortaza Behboudi / 28 mai 2021 Les anciens traducteurs afghans pour l'armée français à Kaboul © Mortaza Behboudi / 28 mai 2021

Des médailles, des certificats et des contrats de travail, plus de 60 anciens interprètes de l'armée française vivent cachés à Kaboul depuis l'abandon par la France.

Un ancien auxiliaire afghan de l’armée française, Abdul Basir, a été tué le 20 juin dernier par les talibans. Il allait rentrer chez lui. Des anciens traducteurs et PCRL « personnel civil de recrutement local » afghans pour l’armée française sont en danger de morts.

Abdul Basir était père de cinq enfants et marié. Il avait travaillé pour l'armée française en tant que cuisiner dans le camp l'OTAN de Warehouse, à Kaboul. Depuis plusieurs années, il avait demandé un visa pour lui et sa famille. L'ambassade de France à Kaboul a rejeté sa demande plus de trois fois.

C'est la deuxième fois qu'un ancien employé de l'armée française en Afghanistan est assassiné par les talibans. 

Cette pétition est pour demander à Monsieur le Président Emmanuel Macron : il faut sauver la vie des interprètes afghans qui ont aidés la France pendant des années. 

Ils sont une soixantaine et on peut aider ces interprètes de l'armée française avec leurs familles. Merci. 

Vous pouvez soutenir ces auxiliaires de l'armée française en Afghanistan : http://www.change.org/franceaide

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.