Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

1117 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2022

Lettre à Doliprane

Un ami très fidèle de centaines de millions de corps. Présent sous nombre de toits et dans tant de sacs. Sans la moindre distinction. Jamais à demander les origines, la couleur de peau, le sexe, le genre, sa religion ou son athéisme, à tous les corps que tu croises. Plus qu'un simple croisement en réalité. Puisque tu les apaises de leurs maux. Fidèle amitié à toute heure.

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

               

Serge Reggiani "La java des bombes atomiques" de Boris Vian | Archive INA © Ina Chansons

                     Un ami très fidèle de centaines de millions de corps. Pour ne pas dire de milliards. Tu es présent sous nombre de toits et dans tant de sacs. Pourquoi te tutoyer ? Difficile de te vouvoyer alors que tu as une place depuis si longtemps dans mon intimité. Et intime de nombreux autres. Sans la moindre discrimination. Jamais à demander les origines, la couleur de peau, le sexe, le genre, sa religion ou son athéisme, à tous les corps que tu croises. En réalité, c'est  bien plus qu'un simple croisement. Un moment très important puisque tu les apaises de leurs maux. Disponible de nuit ou de jour. Une amitié à toute heure. 

          Qui remettrait tes qualités en cause aujourd'hui ? Même les plus obtus (tous ne le sont pas.) des anti-vax ne le feraient pas. Pourtant, toi aussi, tu es issu de labos pharmaceutiques. À ce propos, j'en profite pour te raconter une anecdote. Il y a plusieurs décennies, tu m'a permis de vivre. Gagner ma vie pour remplir mon frigo et alimenter mes rêves. " C'est une molécule pas si sûre que ce que vous prétendez. Peut-être que ça va créer des nouvelles maladies. C'est très dangereux à terme. Moi, je n'en veux pas. " La réponse de certaines pharmacies quand on leur proposait du " Paracétamol". Dans des cabines vitrées en lignes, nous étions plusieurs vendeurs par téléphone a essayé de convaincre de ton efficacité et de désamorcer les craintes. Doliprane ou un autre produit ? À moins que ma mémoire me joue des tours, mais j'ai bien l'impression que c'était ton nom. Dafalgan ou Efferalgan ?  En tout cas du Paracétamol : un terme que je venais d'apprendre pour l'occasion. Que de mots au téléphone pour te placer auprès des pharmacies partout en France. Aujourd'hui plus besoin de convaincre de ta nécessité et efficacité. Tu es une des stars de l'anti-douleur.

           N'en déplaise à certains, le progrès a du bon. Et tu en administres la preuve au quotidien. C'était mieux avant ? Les migraineux du Moyen Âge auraient aimé bénéficier de ton passage apaisant dans leur corps.Sans oublier toutes les  douleurs bien plus importantes qu'un mal de crâne passager que les hommes, les femmes, et les enfants, ont dû subir avant les progrès de la médecine. Indéniable que tu as manqué à des milliards d'individus n'ayant pas eu la chance de t'avaler pour se soulager. Dieu - pour ceux qui y croient- et les politiques ne me semblent pas avoir rendu autant de service que toi.Prier ou voter n'ont jamais apaisé une souffrance physique. Contrairement à toi et d'autres du même genre. Tu n'es pas le seul à apporter du bien. Tes génériques y parviennent aussi. Mais ton nom, celui d'Efferalgan et Dafalgan, sont les plus souvent cités. Comme frigidaire pour réfrigérateur. Peu importe le nom si on a l'apaisement.

         Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. La citation d'un amateur de "dive bouteille" et autres plaisirs de la vie est très vraie. Rabelais aurait sûrement apprécié de te rencontrer à certains moments douloureux de son existence. Qu'est-ce qu'il avait raison de vouloir jumeler science et conscience. Prévoyait-il déjà le gaz moutarde des tranchées ? Le Zyklon B dans les camps de la mort ? L'atome barbare à Hiroshima et Nagasaki ? Le napalm Au Vietnam ? La chimie tueuse en Syrie et ailleurs ? La liste n'est pas exhaustive des crimes de masses commis grâce à l'instrumentalisation des progrès techniques. Le 20eme et 21 ième siècle ont été de grands exemples de la science sans conscience. Ça continue. Et pas que dans le domaine militaire.

        Le ciel, les océans, la flore et la faune, en voie d'extinction à cause de cette absence de conscience. La science doit d'abord rapporter beaucoup d'argent, le plus vite possible Soigner passe après l'armement. Des armes pour se défendre ou détruire. En général, c'est plutôt pour envahir des pays dotés de ressources en énergie monnayables. Rien de nouveau sur la planète entre des mains cyniques dont la devise est chacun mon tour. Se foutant que des populations entières du globe soient en train de crever de soif et de faim. Je suis mauvaise langue, car ils vont sûrement produire des millions de ventilateurs pour les vendre au prix fort sur toute la surface du globe. Dédaignant aussi les populations les plus précaires de leurs propres pays. D'abord le business. Puis un nouveau business. Jusqu'à épuisement des stocks. La conscience convoquée uniquement en période d'élection ou pour vendre un nouveau produit bio ?

           En fait, les cyniques destructeurs du vivant pour leur profit ne sont pas tant que ça. " Que quelques merdeux qui font du bruit et crament des bagnoles. Une poignée bousillant la vie de tout un quartier." Qui dit ça ? Des habitants de quartiers populaires. Leurs propos peuvent s'élargir à toute la planète. Une poignée de cyniques dominent le monde. Et pas uniquement des blancs. Même s'ils sont plus nombreux et ont pris de l'avance depuis des siècles en termes de domination. Tout n'est pas si simple. La majorité de blancs est exploitée par une minorité de blancs. Mais certains noirs, arabes, font partie des cyniques faisant verser le sang des autres. Comme au Yémen dont la population est massacrée par des dirigeants saoudiens avec des armes françaises vendues par nos dirigeants. Sans oublier tous les massacres en Afrique orchestrés par les dirigeants des États africains. La cupidité et le cynisme ont toutes les couleurs et les sexes. Le pouvoir et l'argent sont de grands caméléons ? Encore un constat impuissant. Mais se taire ne change rien non plus. Autant parler. La parole même impuissante a plus de chance de réveiller la conscience. Naïveté ? Sans doute. Toujours mieux que le néant du cynisme ?

         Revenons à toi. Pourquoi ce courrier ? D'abord pour te remercier pour cette nuit. Sans toi, je n'aurais pas pu dormir. Certes des douleurs bénignes et classiques. Mais ton intervention les a très largement réduites. Merci surtout pour tous les autres individus avec d'énormes souffrances. Celles et ceux soulagés par toi au quotidien. Parfois avec plusieurs prises. Contrairement à certains politiques, tu tiens tes promesses. Même s'il s'agit d'un apaisement mineur. Les religions vendent un hypothétique paradis après avoir souffert plus ou moins sur terre. Une vente sans montrer la moindre image de ce lieu si beau. Faut croire sur parole tous les prêcheurs. Demain c'est le paradis, propose Dieu. Les politiques disent que ça ira mieux demain. Ce qui n'est pas ton cas. Le paradis que tu proposes, c'est peu de temps après chaque prise. Même si ce n'est qu'un peu moins d'enfer sous sa peau. Toujours ça de pris sur la souffrance.

          Remercie aussi celles et ceux qui t'ont créé. Des petites mains anonymes dans des labos. Des chimistes sans aucun doute moins bien payés qu'un footballer ou une youtubeuse. Nous revenons toujours à la conscience et au cynisme. Certes pas un petit courrier qui pourra renverser la table des quelques joueurs se partageant le tapis mondial. En plus, cette lettre a surtout comme objectif de saluer ton énorme boulot. Et celui de tes collègues comprimés sous une autre appellation. Sans vous les médicaments de toutes sortes, notre existence serait nettement plus dure. Comme sans le travail de toutes les mains de la médecine. Ce n'était pas mieux avant pour les corps en souffrance. Notamment pour les ventres des femmes. Longue vie à l'un des plus importants duos de notre humanité.  Avec lui, la garantie de progrès pour tous et toutes. Sans oublier la faune et la flore. Et bien sûr la planète. Quel est ce duo ?

          Science et Conscience.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié