Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

1050 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mai 2022

Tuer ma mort

Je suis morte. Me tuer encore. Arracher tous mes mots. Les empêcher de germer. Parole en fleurs dans ma dépouille. Grenades de signes. Nulle inquiétude. Ma bouche close. Plus de son. Mes yeux clos. Fin des images.

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ecran noir pendant 10 heures © 2Hot

Je suis morte

C'est fait

Ça ne vous suffit pas

Me tuer encore

Encore me tuer

Me tuer encore

Nouvelle mort en direct

Arracher tous les mots

Les empêcher de germer

Mots en fleurs

Dans ma dépouille

Grenades de signes 

Parole de chair

Chair à parole

Mon cadavre dégoupillé

Urgence

Vite

Ne pas laisser ouvert

Le moindre regard

Sur vos actes

Que l'horreur de l'autre au journal TV

Elle existe

L'autre n'est pas un saint

Nul peuple sans haine

Ni folie humaine

Et votre haine à vous ?

Votre barbarie ?

Vous la cachez

Pire encore; certains l'ignorent

Persuadés d'avoir raison

Propriétaires de la  vérité

La seule indiscutable

Jamais de doute

Incritiquable

L'autre

Toujours l'autre

Barbare

Criminel

Jamais vous

Vous avez peur du cadavre d'une femme ?

Aucune inquiétude

Ma bouche close

Plus de son.

Mes yeux clos.

Fin des images

Mon reflet sur l’écran

Ne blessera plus vos consciences

Ni votre regard

Ecran noir

Ma langue figée

Dans ma bouche

Mes yeux rivés 

Sur un horizon de bois

Mon cercueil qui tangue

Sous la houle haineuse

Incapable de respecter

Le dernier voyage d'une femme

Vous voulez quoi de plus ?

Essorer mon cadavre

Jusqu'à la dernière goutte

Pas de sang

Inoffensif dans mes veines

Mon sang ne vous intéresse plus

Que cherchez-vous encore ?

Vider ma dépouille de son sens

Avant qu'elle repose en terre

Ici-bas

Sous le ciel

La nuit des impasses

Dans cette terre

Je vais rentrer

Ne plus en sortir

Là où vous m'avez fait taire

Femme tue d'une balle

Plus que l'éternité du silence

Le silence de l'éternité

Vous avez réussi

Ma voix est perdue

Langue inutile

Mais l'éternité a de la mémoire

Elle sait la vérité

Celle que personne ne peut travestir

L' éternité vous regarde

Avec mes yeux

L'éternité a ma bouche

Mes mots sont les siens

Elle continuera de parler

D'autres mots

Les mots de toutes les langues

Refusant de mourir

Nouvelles bouches

Pour dire

Crier

Rire

Jouir

Nouveaux corps

Pour avancer

Courir

Danser

Continuer d'être

Ma parole à jamais ouverte

On ne peut tuer les mots

Ma parole d'éternité

.
.

NB:   Ce texte a été  écrit à chaud en voyant l'inhumation de Shireen Abu Akleh. Choqué et révolté comme nombre d'internautes. La mort d'une femme journaliste ne suffit pas ? Toujours une marche de plus dans l'horreur ? Des images qui ne peuvent que révolter n'importe quel humain digne de ce nom. Quel que soit son camp. L'horreur est inscrite dans le tissu de tous les drapeaux du monde. Même dans sa patrie tant aimée.

Je me suis permis de me glisser un instant dans la dépouille d'une femme. Un texte qui ne changera rien. Constat toujours impuissant face à la folie humaine. Sans doute aurait-elle eu d'autres mots. Meilleurs et plus forts que les miens car c'était une femme de terrain. Mais on lui a arraché ses mots. Sa voix continuera. Les mots ne meurent jamais. Ils reviennent dans d'autres bouches.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo