Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

1094 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 mai 2022

Pourquoi seuls les blancs à « pouvoir » être racistes ?

Les métèques veulent aussi leur part de connerie humaine. Pourquoi en seraient-ils spoliée ?  On veut en être aussi. Avec notre pourcentage de cons plus bas que le front le plus bas. Ne pas être statufié dans le rôle de la victime ou de l'individu parfait. Dans la famille Métèque, je demande: le salaud ordinaire.

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Georges Moustaki - Le Métèque © FreeNeverSaid

Les métèques veulent aussi leur part 

De connerie humaine

Pourquoi en seraient-ils spoliée ?

 On veut en être aussi

Avec notre pourcentage de cons plus bas que le front le plus bas

Ne pas être statufié dans le rôle

De la victime,

De l'individu parfait

Si tu joues au foot,

Faut que tu gagnes la coupe du monde,

Si tu es à Sciences-po,

Faut que tu sois le meilleur,

Si tu es comédien,

Faut que tu rafles tous les prix d'interprétation,

Si tu es écrivain,

Faut décrocher le Goncourt,

Si tu es dans les affaires,

Faut que tu sois le mieux côté du CAC 40...

Si tu es une ordure,

Faut que tu sois la plus belle

Si tu es psy,

Faut que tu sois le meilleur thérapeute

Si tu es belle,

Faut que tu sois la plus canon,

Si tu as un rendez-vous,

Faut que tu sois tout le temps à l'heure

Si tu construis une maison

Faut qu'elle soit la plus solide

Si tu es mère,

Faut que tu sois parfaite

Si tu as des enfants,

Faut qu'ils soient les plus polis du quartier

Si tu es avocate,

Faut que tu sois la plus éloquente

Si tu es journaliste,

Faut que tes émissions soient au top

Toujours prouver quelque chose

Métèque, mais si brillant ou brillante

Toujours en haut de l'affiche

Plus d'accès à sa petite médiocrité

Comme la majorité

Même pas le droit de n'être rien

Le meilleur ou le pire.

À quoi rêve le métèque ?

Comme tous

Comme toutes

Le droit à l'imperfection.

Fort heureusement,

Nous sommes imparfaits

Dans la famille Métèque, je demande:

Le dictateur

Le terroriste

Le violeur

Le féminicide

Le harceleur

L'escroc

Le sans-gêne

Le pervers

Le raciste

L'homophobe

Le glauque

Le lèche-bottes

Le cupide

Le lubrique

Le non respectueux de la file à la poste

Le tricheur

Le mauvais père

La mauvaise mère

Le mauvais frère

La mauvaise sœur

Le mauvais perdant

L'arrogant

Le frimeur

L'égoïste

Le tortureur

Le salaud ordinaire

La liste n'est pas exhaustive.

Même proportion de cons que dans la famille Blanc

Excellente répartion de la connerie

Et de la subtilité

Dans la famille humaine

Quel que soit le sexe ou le genre

Pas un scoop

Rassurant.

Le métèque est un être normal

Ni parfait

Ni pourri jusqu'à la moelle

Semblable à tout individu

Dans son miroir

De passager éphémère sur la planète

Le métèque n'est pas qu'une icône.

À aimer

À désopprimer

À détruire

Juste un sac de nœuds à ciel ouvert

Parfois très bien

Parfois très nul

Parfois rien

Parfois présent

Parfois absent

Mortel de jour et de nuit

Que veut le métèque ?

Pourvoir aussi être détesté

Pour telle ou telle raison valable

Sans que le détesteur soit taxé de raciste.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida