Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

1213 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 sept. 2022

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Intime s'est absenté

Intime se conjugue à tous les sexes et genres. Il ou elle. Comme bon vous semble. Identité et racines ne sont pas ses préoccupations essentielles. Son corps peut avoir tous les âges. Issu de toutes les classes sociales. Intime a toutes les nationalités, toute les  religions, tous les athéismes, du monde.D'ici et d'ailleurs. Soi et l'autre. L’unique et l’universel c’est Intime. Un être critiquable.

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© David Hockney

                                                        « Faites comme moi, mais ne m'imitez pas. »

                                                                                                    Jacques Lacan

                   Intime se conjugue à tous les sexes et les genres. Il ou elle. Comme bon vous semble. Lui inventer même un genre fluctuant au gré du jour et de la nuit. Identité et racines ne sont pas du tout ses préoccupations essentielles. Respectant toutefois les individus y attachant une grande importance. Intime tente le plus possible de ne pas donner de leçons de vie à l'autre. Ni de le juger à l'aune de sa propre histoire. Qui est Intime pour s'ériger en exemple à suivre ? Son corps peut avoir tous les âges. Issu de toutes les classes sociales. Intime a toutes les nationalités, toute les  religions, tous les athéismes, du monde. D'ici et d'ailleurs. L’unique et l’universel c’est Intime. Difficile de ne pas le croiser. Intime est ici et ailleurs. C’est soi. Et l’autre. Portant le pire et le meilleur. Critiquable.

Pourquoi l’évoquer ? Depuis quelque temps, Intime est soumis à rude épreuve. Notamment avec les nouveaux yeux numériques et la toile de regards accrochés à nos écrans de contrôle. Toujours un regard ou une oreille qui traîne. Intime ne peut plus passer inaperçu. Même quand c’est son souhait le plus fort. Sa solitude passée au scanner quotidien. Chaque jour, de nombreux exemples. Que faire ? Intime se sent souvent trahi. Déjà par ses proches voulant tout dévoiler. De leur histoire et la sienne. Comme une course à tout mettre à nu en public. Avec en plus des bons et mauvais points. L'ai-je bien dit ? Employer le bon mot ? Bien pensé ? L’impression d’être jaugé en permanence. De marcher et penser dans un gigantesque commissariat à ciel ouvert. 

Sa promenade débute. Intime s’absente dans la nuit. Évitant le plus possible les rencontres. Chaque individu porteur de son mouchard numérique. Nulle envie qu’on connaisse le parcours de sa promenade quotidienne. Quand les lumières sont moins fortes. Là où Intime a encore un peu de liberté. Celle d’être hors des regards des nouveaux juges et procureurs préférant la délation, les pelotons d’exécution numériques, à la justice. Une justice certes très perfectible. Mais encore le meilleur rempart pour ne pas basculer dans une société de l’autodéfense. Dialoguer avec eux ? Intime a renoncé. Comment converser avec des gens qui savent pour les autres ? Sûrs de détenir la vérité et d’en faire un nouvel étendard. La réponse c’est eux ou un membre de leur famille de pensée. Même Doute a pris ses distances. Intime et lui se croisent de temps en temps. Se saluant d’un bref geste. Tous les deux ont une interrogation commune. Et le même espoir.  Quand cessera l’ère de l’individu flic ou procureur de son contemporain ?

Intime n’a rien à se reprocher. Jamais frappé, violé, harcelé, humilié… Ou des humiliations sans s’en rendre compte. Pas tout à fait vrai: il a fait souffrir volontairement des proches. Difficile de ne pas faire de dégâts dans la proximité de l'autre. C'est ignoble et il faut éviter le plus possible les cruautés; facile à dire, plus dur à appliquer. Ce n'est donc pas  un être immaculé. Portant aussi sa part de pire de l'humanité. Intime le sait. Un individu aussi imparfait que sept milliards d’autres.

Ses zones d’ombre sont aussi une part de son être. Pas toujours que de la beauté et de l'élégance dans son sillage. Intime n'est pas fier du tout de certains de ses actes et propos. Même si s’améliorer ne lui rechigne pas. Un défi au quotidien d’être meilleur que le jour d’avant. S'élever plus haut que ses bas instincts. Sans pour autant en faire une obsession comme certains et certaines intégristes de la perfection et pureté. Ne jamais oublier non plus de se tromper pour avancer. Intime aime son chantier de vie. Avec ses hauts et ses bas. Sans oublier ses contradictions et excès. Sa douce folie. Toujours au bord du bord. Conscient de ses défauts.

Mais Intime refuse d’avoir à toujours se justifier ou rendre des comptes. Bien que les vrais débats et polémiques continuent de l'intéresser.  Ses oreilles et son regards ouverts sur les changement et progrès en cours indéniables.  Le vieux monde est en train de se casser la gueule. Et tant mieux. Certains et certaines seront  bientôt les nouveaux dominants du prochain vieux monde ? Affaire à suivre.... Mais Intime s'est éloigné peu à peu des joutes d'egos et de nombrils de l'époque. Des conversations sans issue ni intérêt - excepté pour celles et ceux cherchant le pouvoir. Pas du tout le profil d'Intime.  Préférant s'absenter.

Ne pas déranger Intime.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André