Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

1215 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 sept. 2022

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Intime s'est absenté

Intime se conjugue à tous les sexes et genres. Il ou elle. Comme bon vous semble. Identité et racines ne sont pas ses préoccupations essentielles. Son corps peut avoir tous les âges. Issu de toutes les classes sociales. Intime a toutes les nationalités, toute les  religions, tous les athéismes, du monde.D'ici et d'ailleurs. Soi et l'autre. L’unique et l’universel c’est Intime. Un être critiquable.

Mouloud Akkouche
Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© David Hockney

                                                        « Faites comme moi, mais ne m'imitez pas. »

                                                                                                    Jacques Lacan

                   Intime se conjugue à tous les sexes et les genres. Il ou elle. Comme bon vous semble. Lui inventer même un genre fluctuant au gré du jour et de la nuit. Identité et racines ne sont pas du tout ses préoccupations essentielles. Respectant toutefois les individus y attachant une grande importance. Intime tente le plus possible de ne pas donner de leçons de vie à l'autre. Ni de le juger à l'aune de sa propre histoire. Qui est Intime pour s'ériger en exemple à suivre ? Son corps peut avoir tous les âges. Issu de toutes les classes sociales. Intime a toutes les nationalités, toute les  religions, tous les athéismes, du monde. D'ici et d'ailleurs. L’unique et l’universel c’est Intime. Difficile de ne pas le croiser. Intime est ici et ailleurs. C’est soi. Et l’autre. Portant le pire et le meilleur. Critiquable.

Pourquoi l’évoquer ? Depuis quelque temps, Intime est soumis à rude épreuve. Notamment avec les nouveaux yeux numériques et la toile de regards accrochés à nos écrans de contrôle. Toujours un regard ou une oreille qui traîne. Intime ne peut plus passer inaperçu. Même quand c’est son souhait le plus fort. Sa solitude passée au scanner quotidien. Chaque jour, de nombreux exemples. Que faire ? Intime se sent souvent trahi. Déjà par ses proches voulant tout dévoiler. De leur histoire et la sienne. Comme une course à tout mettre à nu en public. Avec en plus des bons et mauvais points. L'ai-je bien dit ? Employer le bon mot ? Bien pensé ? L’impression d’être jaugé en permanence. De marcher et penser dans un gigantesque commissariat à ciel ouvert. 

Sa promenade débute. Intime s’absente dans la nuit. Évitant le plus possible les rencontres. Chaque individu porteur de son mouchard numérique. Nulle envie qu’on connaisse le parcours de sa promenade quotidienne. Quand les lumières sont moins fortes. Là où Intime a encore un peu de liberté. Celle d’être hors des regards des nouveaux juges et procureurs préférant la délation, les pelotons d’exécution numériques, à la justice. Une justice certes très perfectible. Mais encore le meilleur rempart pour ne pas basculer dans une société de l’autodéfense. Dialoguer avec eux ? Intime a renoncé. Comment converser avec des gens qui savent pour les autres ? Sûrs de détenir la vérité et d’en faire un nouvel étendard. La réponse c’est eux ou un membre de leur famille de pensée. Même Doute a pris ses distances. Intime et lui se croisent de temps en temps. Se saluant d’un bref geste. Tous les deux ont une interrogation commune. Et le même espoir.  Quand cessera l’ère de l’individu flic ou procureur de son contemporain ?

Intime n’a rien à se reprocher. Jamais frappé, violé, harcelé, humilié… Ou des humiliations sans s’en rendre compte. Pas tout à fait vrai: il a fait souffrir volontairement des proches. Difficile de ne pas faire de dégâts dans la proximité de l'autre. C'est ignoble et il faut éviter le plus possible les cruautés; facile à dire, plus dur à appliquer. Ce n'est donc pas  un être immaculé. Portant aussi sa part de pire de l'humanité. Intime le sait. Un individu aussi imparfait que sept milliards d’autres.

Ses zones d’ombre sont aussi une part de son être. Pas toujours que de la beauté et de l'élégance dans son sillage. Intime n'est pas fier du tout de certains de ses actes et propos. Même si s’améliorer ne lui rechigne pas. Un défi au quotidien d’être meilleur que le jour d’avant. S'élever plus haut que ses bas instincts. Sans pour autant en faire une obsession comme certains et certaines intégristes de la perfection et pureté. Ne jamais oublier non plus de se tromper pour avancer. Intime aime son chantier de vie. Avec ses hauts et ses bas. Sans oublier ses contradictions et excès. Sa douce folie. Toujours au bord du bord. Conscient de ses défauts.

Mais Intime refuse d’avoir à toujours se justifier ou rendre des comptes. Bien que les vrais débats et polémiques continuent de l'intéresser.  Ses oreilles et son regards ouverts sur les changement et progrès en cours indéniables.  Le vieux monde est en train de se casser la gueule. Et tant mieux. Certains et certaines seront  bientôt les nouveaux dominants du prochain vieux monde ? Affaire à suivre.... Mais Intime s'est éloigné peu à peu des joutes d'egos et de nombrils de l'époque. Des conversations sans issue ni intérêt - excepté pour celles et ceux cherchant le pouvoir. Pas du tout le profil d'Intime.  Préférant s'absenter.

Ne pas déranger Intime.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier