Ma sélection du 18 mai

Ardennes-éducation-culture : http://www.ardennes-culture.net/ - Toute l'actualité de l'éducation en France et dans le monde

18/05 - "SNPI-FSU" La réforme de l’évaluation des enseignants vue par les inspecteurs de la FSU

"En justifiant la réforme de l’évaluation des enseignant-es par un discours de nécessaire modernisation, le ministère de l’Éducation nationale cherche à minimiser les transformations fondamentales qu’elle engage. Une approche superficielle de la question pourrait se réjouir de la modification d’une procédure évaluative qui, en tout état de cause, mérite d’être réformée. ...
Certain-es enseignant-es pourraient être tenté-es de voir dans cette réforme de l’évaluation, l’arrivée de procédures moins contraignantes. (...) Qu’ils/elles ne se méprennent pas, la diminution du contrôle par un fonctionnaire de l’État investi de cette mission d’inspection, désigné et reconnu par l’institution pour assurer ce rôle entraînera d’autres instances de contrôle : les usagers, les pouvoirs locaux politiques et économiques. ..."

18/05 - "Educavox" L’école de l’intelligence

"J’étais aux Tuileries ce mardi 15 mai, invité par le Président de la République, pour l’hommage à Jules Ferry. Un beau discours sur l’école, profond, émouvant, en rupture avec les politiques mises en œuvre depuis 2007. Un discours de nature à redonner de l’espoir aux enseignants et à tous les citoyens attachés à l’école de la République. ...
L’école a toujours ignoré les savoirs extérieurs à elle-même et les ignore toujours alors qu’ils prennent des proportions de plus en plus fortes. Et pour les « ordonner », il faut délibérément faire évoluer les missions des enseignants et les conduire à donner une place centrale à l’intelligence. L’annonce de la reconstruction de la formation des enseignants tempère toutefois ma réserve, encore faudra-t-il qu’elle soit neuve et pas seulement restaurée telle qu’elle était. Vaste chantier."

17/05 - "Le Monde.fr" Les hommes de Vincent Peillon

"Vincent Peillon, le nouveau ministre de l'éducation nationale, a choisi de se composer un cabinet de "connaisseurs". Il a panaché les approches, les âges et les talents pour constituer son équipe rapprochée. Un trio complémentaire qui inclut la connaissance des rouages de la maison, mais aussi l'esprit visionnaire. Est-ce que ce trio alliera assez de sagesse et d'imagination pour permettre au philosophe Vincent Peillon de refonder l'école sans se prendre les pieds dans le tapis ? L'avenir le dira. ..."

17/05 - "BFMTV-Dailymotion" Passation de pouvoirs entre Chatel et Peillon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.