Cinq cent millions d'africains , et moi , et moi, et moi..

Parler sainement de migrations c'est déjà s'informer.

 

Les migrations d’individus perdus en mer font de plus en plus la une des journaux .Tous ces gens sont en quête d’un eldorado , d’un pays garant de l’espoir , d’une vie meilleure .

Quoi de plus normal me direz-vous ?!.

l’Europe compte un peu plus de 500 millions d’habitants , l’Afrique plus du double. L’Europe est une population vieillissante , l’Afrique connait au contraire une forte natalité. 

Nous savons que l’Afrique se trouve dans une trappe de pauvreté et qu’elle ne pourra jamais décoller de plus , c’est tous les jours que le néolibéralisme pille un peu plus ce continent déjà très pauvre.

Tous les éléments sont réunis pour une migration de masse.

Mais l’Europe et les mentalités de ses habitants ne sont absolument pas prêtes à ça. 

Nous n’avons ni les infrastructures pour accueillir tous ces gens ( transports, logements, usines, hôpitaux  etc ), et les populations rejettent de plus en plus ces migrations qu’ils ne veulent pas comprendre ( étymologiquement comprendre veut dire incorporer , mettre en soi )

Nous voyons le cas avec l’Italie , l’Angleterre , la Suède , le Danemark etc.

Cette situation favorise aussi la montée de l’extreme droite dans de nombreux pays qui trouve une grosse vague pour surfer , un immense appel d’air pour vendre sa doxa , son venin , son racisme , sa xénophobie , et sa névrose d’angoisse ( une névrose ne se soigne pas , on tente de la comprendre et on s’adapte pour éviter la souffrance ) Si vous comprenez …Cette migration est donc  une bombe de plus à venir et elle sera de taille.Tous ces maux ont un nom et ce nom c’est capitalisme triomphant : Ne pas le dire c’est pisser dans un violon .

Bien entendu nous n’avons pas de réponses . Nous n’avons plus d'ailleurs  de grande réponses sur ces grandes questions , nous n'avons plus rien, l'Europe est nue , c'est le vrai sens de la pornographie .C’est le déclin de l’occident , notre civilisation est mourante .Certes , je n’ai pas de solutions à proposer face à ce grand merdier mais je n’ai jamais voulu ça.

Les rescapés qui avaient réussis à prendre place sur  radeau de la méduse tranchaient à la hache les poignets des malheureux survivants en mer qui tentaient de s’agripper au radeau. Ne comptez pas sur moi pour faire ça . Je m’en lave les mains .

 

Mektoub .

 

Adelphiquement , Mustapha.Afr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.