Edwy Plenel envoie Patrick Cohen dans les cordes

Quand Cohen tombe sur Plenel , une bête de combat.

 

Je ne sais pas si vous avez vu ce moment de télévision mais EPlenel a donné une magistrale leçon de journalisme à Cohen et à son acolyte au féminin.

Il a rappelé des vérités essentielles et indispensables. L’obligation pour la presse de dénoncer toutes les sales affaires et se faisant , défendre la démocratie et  l’état de droit .

Il a dénoncé le journalisme de complaisance envers les puissants, envers les états, envers les intérêts privés néfastes à tous .Cohen a tenté de noyer le poisson en lui demandant ou commence en très gros le droit de divulguer des informations qu'il estimait privées , et l’autre renard de lui répondre : - A partir du moment au cela met la société en danger . Evident me semble-t’il.

C’est encore une fois la réponse de Marx aux libéraux et sa métaphore du renard libre dans le poulailler libre .

En gros Cohen propose a certains journalistes de combattre des puissants planqués dans des tanks avec un sabre ce , a l'image de la Cavalerie Polonaise qui chargera les panzers Allemands a cheval et au sabre . Une boucherie a l'arrivée. Les journalistes que je sache n'ont pas a se sacrifier mais bien au contraire a rester vivant pour capitaliser de l'expérience.

Cohen encore une fois pour essayer  de sauver sa peau a tenter de renvoyer la question vers la prêtrise . Le secret de la confession doit-il être absolu ou doit-il être levé en cas de mise en danger de la vie d’autrui ? La preuve que ces gens font la messe a la télé . Bravo Mr Cohen de tant bassesse journalistique .Pour ma part , Mediapart  connait bien les règles , c'est donc forcer le mépris , la redondance , la ruse de langage que de claironner une telle absurdité sur les ondes. ( coup classique des tricheurs )

Cohen fin comme du gros sel oublie simplement que justement la presse n’est pas l’église, et que c’est tout à son honneur.

Si des journaux comme Mediapart , le canard sont si apprécié c'est  justement parce qu'ils font du journalisme quitte à se ramasser des coups, à se heurter à toutes les violences. Qui reprocherait a une plombier d'avoir fait une installation sans fuites ? Un idiot , un débile , un fou .

Si des femmes laminées par le comportement sexuel d’un type comme Baupin ont choisi de se livrer à Mediapart c’est qu’il y a une bonne raison, et cette raison c’est tout simplement que Mediapart allait  forcément plonger ses deux mains dans l’acier brûlant.

Mediapart fait peur, c'est parfait .

Encore bravo Mr Plenel pour votre intégrité et votre pugnacité.J’ai toujours fait comme vous, et je n’en suis que plus riche. Remarquable leçon.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.