Nous sommes tous malades et c’est tant mieux.

4e billet du fond de ma caravane dans les bois.

capture-d-ecran-2020-04-09-a-07-45-39
 

C’est notre rapport a l’environnement qui est en cause. Nous avons massacré , détruit , modifié la biodiversité par les guerres modernes , l’exploitation , la déforestation, la pollution , l’urbanisation. Ces virus c'est nous , sûr et certain.

Lorsque j’étais enfant, j’ai vu ce monde moderne arriver avec ses pesticides , ses sulfates , ses engrais , ses métaux lourds , son amiante. Trente ans plus tard , j’ai constaté les dégâts. Parkinson , Alzheimer , dépression , cancers , augmentation vertigineuse du nombre de suicides.

J’ai fait le tour de tous les morts de mon villages . Un drame s’était joué en sous sol . Nous ne chassons plus , nous ne cueillons plus , nos corps sont devenus des poubelles. Vous pouvez toujours courir sur les trottoirs dans vos villes-détritus-immondes croulantes sur ses pubs guirlandes bande de malboules :-)

Et n'oubliez pas de laver vos légumes , vos fruits et même si possible au bicarbonate de soude et au vinaigre . Mangez aussi cinq fruits et cinq légumes par jour tous pollués.... Si j'ai rigolé .

Même les abeilles tombaient folles . Les hérissons disparaissent , plus de serpents , abattages systématique des renards.J’ai vu les truites changer de couleur , les écrevisses devenir atrophiées . A 13 ans je constatais déjà l’horreur.

Rivières , étangs sont devenus des bouillons de cultures. Le vétérinaire a l’époque disait que le pire était a venir , et qu’il fallait s’attendre a de nouvelles «  pestes » .

Je suis allé en Afrique, j’ai vu les décharges a ciel ouvert des grands hôtels , du club Med. Tout était jeté dans l’indifférence la plus totale. Une eau noire s’écoulait dans la mer. Des sénégalais disaient stoïques : c’est si poison que même les vautours en crèvent .

En Thaïlande , j’étais plus que méfiant lorsque l’on me proposait ces merveilleux insectes et larves comme repas. Ils avaient tous bouffé notre chimie. Ailleurs , on me proposait de la viande sauvage venue de la jungle , équivalent chez nous du bio que l'on arrosait avec un vin de Loire....

Puis , j’ai entrepris un tour de France de nos rivières , toutes puaient , étaient malades de nos égouts , de notre agriculture intensive..

J’ai donc monté un laboratoire dans mon garage pour comprendre certains processus . Maintenant , je savais.

Je savais aussi que nos dirigeants ne comprendraient rien. Ils ne vivaient pas dans notre monde . Finalement , je suis arrivé aux même conclusions que H .Reeves : la vie est née de la mousse qui pousse sur certaines pierres .

J’attendais donc le résultat des courses . Je suis ravi. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.