Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mai 2022

Fabienne m'aime...C'est dingue.

L'amour a le parfum de l'emprunt. Kheira Chakor

Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bon ! Je ne vais pas vous raconter où j'ai rencontré Fabienne, je l'ai déjà expliqué dans un billet. Sachant qui plus est que vous êtes tous et toutes des mauvaises langues vous allez encore me dire que je radote. 

Comme un blog c'est fait pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres, je délaisse l'information qui est toujours la même pour ouvrir d'autres voies. 

Car en général c’est “ moi je “ et pourquoi j’ai oublié de consulter un psychanalyste. Si ça me gonfle ces jérémiades narcissiques . Donc, aussi incroyable que cela puisse paraître , ( vu le mec ) , Fabienne m'aime. Je ne sais pas comment la chose est possible mais c'est comme ça. Déjà , elle n'à pas peur des indigènes. Un point pour elle. Elle est allée au Maroc et personne ne l’à agressé , elle en à déduit que les “ arabes” ne sont pas plus dangereux que les français de souche.Pourtant , dans l'imaginaire collectif , nous sommes tous des égorgeurs. 

Ce qu’elle préfère chez moi c’est ma gueule moitié marin grec , moitié pilote de ligne mais ça j’ai l’habitude ! Pour les dames je suis une friandise. Je suis beau , beau , beau et con en même temps. Hihihi !Une forme de sucrerie à suçoter doucement , ( n'y voyez pas malice bande de pornocrates au vils esprit )Ce qui prouve quand même et ceci dit en passant que les femmes supportent plus facilement la connerie que la laideur. 

J’ai fini d’ailleurs par accepter ce malheur qui me colle au derche depuis que je suis en mesure d’être consommé.Elle me dit qu’elle  aime aussi mon humour ,  mon humanisme et mon fort caractère. Elle est vraiment cinglée cette meuf parce que pour supporter mes délires en ligne , mes jeux de mots stupides, ma faconde , faut vraiment sortir de l'asile.

Bon ! J'espère que ce billet vous fera hurler face à tant de pédanterie sachant que je n’en demande pas plus. 

Ps : les tomates se trouvent en bas de cette page.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis