Ca y est, Balkany a fait caca dans son pantalon

J'écrivais il y a quelques jours que Mr Balkany après avoir joué les arrogants commençait a mouiller ses linges .C'est fait ! Balkany mouille ses linges.

Heureux qui sait attendre comme aurait dit Mme de Pompadour, grande amatrice de jolis mots , de café littéraire , et de roi tout a fait sémillant...

 

Un proc tout a fait rigolo aussi a mené tambour battant un procès on ne peut plus hilarant . Que c'est drôle tout ça ! Que c'est tordant ! Quel panier de crabe " homard toi donc...". Si on se bidonne en ces palais tout a fait de justice.

C'est vrai qu'il a le chic ce procureur pour vous faire cracher salamandres  et couleuvres que ces pourris réservent en général pour un électorat  débile et névrosé. Des gens qui votent sciemment depuis des années pour des gens que l'on sait voleurs , menteurs, tricheurs , félons.

Quelques jours plus tôt , Balkany avait déjà changé de couleur , s'apercevant que ces petites cachoteries pouvaient lui valoir dix ans de placard .C'est le genre d'informations qui calment même les plus vaillants défenseur du droit et de l'éthique toute française .Surtout pour ceux qui ont eu la chance de lire Houellebecq ( j'ai feuilleté sa "sérotonine " dans un grand magasin.. ).

On y apprend qu'en prison on peut se faire enculer ( textuel ) par des mecs a la tronche vachement patibulaire. C'est vrai que 7 mètres carrés a quatre avec chiottes  ouvert à tous les regards, ça change d'un Riad et autres demeures somptueuses sur des îles a peine sous le vent... Il est sympa quand même Houellebecq de nous informer  d'une horreur que tout le monde connait. Dans son prochain roman , il nous relèvera aussi le grand secret savoir : l'eau ça mouille et les filles aussi ( il se dit grand amateur de chattes , on le comprend , l'animal est on ne peut plus doux...)

Comme Balkany disait qu'il n'avait rien dit au Fisc pour ne pas gêner des copains qui faisaient la même chose, on peut penser que ça doit flipper grave de chez grave chez nos élus intègres.

Les juges , en condamnant Balkany a une lourde peine semble vouloir faire passer un message fort qui pourrait ressembler a ça : C'est fini Mrs, Mmes les politiques de faire joujou avec la démocratie et de la mettre en danger. Je peux penser que le message sera reçu 5 sur 5.

Pendant ce temps, Mme Balkany reçoit sa dose de benzodiazépines , de Norset, et peut être même de Tercian.

Ca va encore nous couter un pognon dingue toute cette pharmacie..

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.