Lettre ouverte aux élus corrompus

 

Mrs , Mmes les corrompus

 

Depuis des dizaines d’années, beaucoup d’entre vous pillent les caisses sans scrupules , et malgré de nombreux rappels a l’ordre par la presse, les associations, les particuliers, vous continuez sans vergogne à vous enrichir de l’argent public.Parallèlement, vous accusez le peuple d’être faquin, torcol, meseaux, bredin, ouille, étron , idiot-bête , et j’en passe.

Votre mépris devenant insupportable, des gens vêtus de jaune vous ont rappelé pendant quelques mois les principes qui régissent la cité organisée en démocratie. Cette même démocratie dont vous n’avez cure d’ailleurs.Le soleil ayant fait son apparition, beaucoup de ces gens sont allés en bord de mer glaner des coquillages afin de fortifier leur progéniture privées pendant onze mois des précieux minéraux marins.

Pourtant, malgré la sérieuse mise en garde d’une grande majorité du peuple, vous continuez à pâturer comme si rien n’était ès homard et Sauterne. Nous le savons, le traitre abonde dans vos rangs

Il est pourtant( bis ) de mon devoir de vous avertir que très vite , grenades et flash-ball risquent de se retourner contre vous.

Si le cas devait se produire, ne venez pas par la suite pleurer dans vos studios de télévision que nous sommes de vilains émeutiers. 

Il se pourrait que "  vous ne fussiez cru ".

Ma retraite de 900 euros à augmenté de 6 euros mois uniquement cette année , et rien d’autre . Depuis trois ans je faisais tintin .Compte tenu des augmentations plus débiles les unes que les autres afin de renflouer les caisses que vous pillez si allègrement, et pour compenser ces vols , vous avez tout augmenté. De fait , la perte totale se chiffre à environ 90 euros mois me concernant. Pour vous ce n’est rien , pour moi c’est énorme.

Conclusion : A l’impossible nul n’est tenu, mettez-vous bien ça dans la tête.

Recevez, etc., etc.

 

Ps : N’ayant plus les moyens de faire corriger  mon courrier par du personnel , je vous abandonne le privilège de le faire faire par votre nombreuse domesticité .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.