Ce ne sont pas les immigrés qui ont pollué le pays.

 

C’est encore et toujours le capitalisme et sa sainte croissance.

C’est de la faute aux étrangers si les gens crèvent de cancers à Fos-sur-Mer, à St-Nazaire, à Brest ?

C’est de la faute aux étrangers si le mercure, le plomb, la dioxine, l’arsenic, l’amiante sont partout ?

C’est encore de leur faute si on crève aux urgences dans les hôpitaux, si les loyers dépassent la raison ?

C’est de la faute aux étrangers si le plastique tue faune et Flore ?

C’est sans doute aussi la faute aux Autochtones amérindiens si la forêt crame en Amazonie…

C’est de la faute aux Africains si nous avons pillé leurs pays depuis des siècles , et pratiqué la torture physique et psychologique a grande échelle  ?

Logique me direz-vous, c’était des sauvages qu’il fallait civiliser à grands coups de ranchers dans la gueule  . Tiens ! prends ça sale bougnoule * ( mot qui vient de bonne gnole ).

Qui parlera des souffrances qu’on subit ces immigrés à commencer par ma famille qui a vécu des années dans un bidonville-poupelle dans le 93 ?

Qui parlera des refus de ventes, des refus de locations , des attaques dans les rues parce que ces gens ont parait-il des gueules moins pâles que l’ostrogoth de base ?

Le Fhaine qui distille sa haine quotidiennement auprès de ses troupes incultes et racistes, apporterait sans doute la sécurité, la non-pollution, du travail pour tous, sans oublier une immense prospérité économique aussi.

capture-d-ecran-2019-09-18-a-05-15-11

 

Le discours est facile , et chaque gouvernement va vite a son tour  s'abreuver a cette infâme  barrique . C'est comme ces pauvres arbres en pot dans ces villes pollués ! Ca fait de l'effet , ça coute pas cher , et ça peut rapporter gros.

Ceci dit , je ne demande pas à voir la Marine et ses ouilles* a l’oeuvre, puisque nous savons que ces voleurs, ces médiocres, ces nazis ne laissent toujours derrière eux que plaies , tortures , morts et désolation. 

Nous ne sommes plus en 1923, 

*le mot vient de panse de brebis , ça donnera les ouailles .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.