Baroin, Larcher, Ferrand, ces élus qui demandent un retour a la démocratie.

 

Baroin, Larcher, Ferrand et de nombreux autres tartufes se servent encore une fois de la presse et de la télé  pour fustiger les tags des permanences LREM , les menaces et autres amuse-bouche de certains individus.

Qui sont gens qui sont ( bis ) pour la mutilation lors des manifestations, qui savent très bien qui vole dans les caisses, qui organisent et favorisent des lois iniques, et qui viennent maintenant nous faire la messe ?

C’est justement parce que ces mêmes individus n’ont pas respecté les règles , et par là même le contrat social que des signifiants démocratiques au contraire apparaissent .

Ils estiment qu’il y a trop de violence pour ma part , compte tenu de ce que le peuple subit , c’est l’inverse qui m’étonneComment se fait-il que la violence ne s’installe pas plus , et durablement ?

Si la démocratie c’est laisser ces gens s’empiffrer de homard , de mouton cadet Rothschild , d’épuiser des chauffeurs sans les payer,  de prendre des avions gratuitement pour aller voir des courses de vélos ou du foot alors oui ! Je ne suis pas un démocrate.

Qui sont ces gens qui signent des traités sachant qu’ils ne les respecteront pas ?

Que veut dire travailler 35 h, lorsque des gens sont absent 14 h et plus de chez eux pour leur travail  ? La notion d'amplitude c'est pour les chiens sans doute , et après ces gens caricatureront le burn.out.

C’est logique qu’un pauvre qui touche parfois moins de 1000 euros, paie 300 euros de carburant pour aller engraisser des entreprises ?

C'est logique de payer 6 mètres carrés a Paris sous les toits 650 euros pour que ces gens puisent laver les chiottes des Mac do, et autres empoisonneurs ? 

Si oui, ben je n'ai rien compris a la justice, a la probité, à la démocratie .

Ca suffit de se payer de mots.

 

Ps : Plus tard ( quand je serais grand ), je veux être Mediapart, et je serais encore plus vilain que lui.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.