Brigitte Bardot dit encore des conneries.

Le racisme est une névrose.

 

Elle aurait traité ( paraît-il), les Réunionnais de dégénérés parce qu’ils maltraiteraient les animaux. Parce que nous en France on est doux comme des agneaux avec les bêtes sans doute ?

Et bien pas du tout donc, issue fatale, nous sommes des dégénérés aussi. C’est moche, j’en ai la larme à l’oeil .Moi qui pensais ( à tort, j' avoue )    si bons, si altruistes, si St François d’Assise en quelque sorte. Nous serions donc d’infâmes brutes, des bourreaux consentants du capitalistes de l’immonde. Des barbares ? Non ! Je n’ose y croire.

Pourtant, il suffit pour s’en rendre compte de voir ces élevages où des milliers d’animaux agonisent dans des hangars sur des sols en béton où sur des grillages, et qui meurent dans les pires conditions de souffrances. Il suffit aussi de voir les images de ces abattoirs ces animaux sont écorchés vifs, déchargés des camions avec des pelles hydrauliques. 

Ces poissons que l’on élève avec leurs propres déjections et qui meurent de souffrances horribles dévorées par des puces, et autres prédateurs des eaux.Ces laboratoires par exemple ou d'aucuns font des essais de mascara où , des essais capillaires sur les lapins qui finissent les yeux, et la peau rongées par des acides. 

Elle était belle la Brigitte , c’est vrai, mais qu’est-ce qu'elle est conne.

Ce ne serait pas du racisme niveau taré encore une fois ? Ces névrosés qui sont la mort des civilisations. Cette  paranoïa meurtrière des extrémistes  nazis , et autres thuriféraires des encens ?

Certes ! Vous me direz que mes billets sont méchants mais, que voulez-vous, comme certains insectes d’eau, j’ai le rhéotropisme négatif.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.