Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

120 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

Baudelaire : florilège et habitus .

La sottise, l’erreur, le péché, la lésine,  Occupent nos esprits et travaillent nos corps,  Et nous alimentons nos aimables remords,  Comme les mendiants nourrissent leur vermine.

Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Publié le 21 juin 1857  le recueil scandalise aussitôt la société conformiste et soucieuse de respectabilité. Couvert d'opprobres, son auteur subit un procès retentissant. Le jugement le condamne à une forte amende , réduite sur intervention de l’impératrice  ; il entraîne la censure de six pièces jugées immorales.( Wiki )

Baudelaire n’aura de cesse a la façon de Freud , de Charcot , de Bourdieu , de Bataille , ( surtout de G.Bataille ),  d’analyser la souffrance d'ici-bas considérée selon le dogme du péché , qui implique l’expiation .Il comprend que c’est ce dogme qui en perdurant maintient la violence , le racisme colonialiste , la brutalité contre les auteurs libres , contre les pauvres , les femmes , les malades. L’église , les religions sont des monstres froids qui ne masquent même plus leurs sombres desseins..

Le plus faible peut être moqué, on peut rire de l’infirme le tout , c’est de trouver plus faible que soit .Il le symbolise dans  son poème l’albatros .Baudelaire est obsédé par la mort et cette obsession ne relève pas d  la perte de la vie qui est une torture mais , de la perte de toutes sensations physiques ( le café , l’odeur des femmes au lit , l’encens qui parfume et fait tourner la tête )

Il sait que mourir c’est perdre la mémoire. Cette mémoire qu’il aime tant. Il sait aussi que le paradis c’est l’alcool et la fumée , les femmes , le combat contre l’ignorance et l’injustice. 

Il avait sorti une longue  vue pour Hemingway (roman : le soleil se lève aussi  )

Baudelaire reste a jamais l’alchimiste du verbe en transformant la boue langage en parfum précieux.

A-t’il eu conscience d’être un enfant de l’Athanor , d'être un élu de notre nature vénérable et sacrée ,un récipiendaire du vrai divin ? 

J'achoppe .......

Ps : merci a la revue qui m'à contacté suite a mes publications.

Au Lecteur

La sottise, l’erreur, le péché, la lésine, 

Occupent nos esprits et travaillent nos corps, 

Et nous alimentons nos aimables remords, 

Comme les mendiants nourrissent leur vermine. 

Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches ; 

Nous nous faisons payer grassement nos aveux, 

Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux, 

Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches. 

Sur l’oreiller du mal c’est Satan Trismégiste 

Qui berce longuement notre esprit enchanté, 

Et le riche métal de notre volonté 

Est tout vaporisé par ce savant chimiste. 

C’est le Diable qui tient les fils qui nous remuent ! 

Aux objets répugnants nous trouvons des appas ; 

Chaque jour vers l’Enfer nous descendons d’un pas, 

Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent. 

Ainsi qu’un débauché pauvre qui baise et mange 

Le sein martyrisé d’une antique catin, 

Nous volons au passage un plaisir clandestin 

Que nous pressons bien fort comme une vieille orange. 

Serré, fourmillant, comme un million d’helminthes, 

Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons, 

Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons 

Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes. 

Si le viol, le poison, le poignard, l’incendie, 

N’ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins 

Le canevas banal de nos piteux destins, 

C’est que notre âme, hélas ! n’est pas assez hardie. 

Mais parmi les chacals, les panthères, les lices, 

Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents, 

Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants, 

Dans la ménagerie infâme de nos vices, 

Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde ! 

Quoiqu’il ne pousse ni grands gestes ni grands cris, 

Il ferait volontiers de la terre un débris 

Et dans un bâillement avalerait le monde ; 

C’est l’Ennui ! - l’œil chargé d’un pleur involontaire, 

Il rêve d’échafauds en fumant son houka. 

Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat, 

- Hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère ! 

Charles Baudelaire

Les Fleurs du Mal

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La majorité embarrassée par l’affaire Abad
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin