Carlos fait des petits : la doxa d'un scolopendre

Une Renault sinon rien.

Le sémillant ex pdg de Nissan, Renault semble entrainer dans sa chute des français bien comme tout.

Le parquet ouvre des enquêtes à la demande des Japonais pour éluder les mystères de ce bonhomme qui se prenait pour louis XIIII.

Si Versailles m'était compté...

Dati ( la Rachida ) , semble déjà en course pour postuler comme la plus belle et la plus avide fille du bled. Elle voulait dynamiter la campagne de Fillon..D'autres se sont chargés de le faire pour elle. Elle aurait eu la vertu cardinale de lire Dostoievki , qu'elle l'aurait enregistré le minimum social.

" Demander de l'argent est une  très sale histoire ; même un salaire, si l'on sent quelque part qu'on ne l'a pas gagné ( l'adolescent )

Curieux quand même tous ces élus qui hurlent justice, probité, honnêteté ; qui réclament promptement dans tous les médias qu'ils faut incarcérer les gosses de banlieues pour une roue arrière en scooter ou le vol d'une babiole, et qui sont l'incarnation même des sept plaies d'Egypte. 

Ciotti est rapide aussi pour demander le retrait des allocations familiales à des parents aussi désoeuvrés que leur progéniture , et qui vivent dans des appartements pourris qui leurs tombent sur la gueule.

Ils ne sont au courant de rien.Ils ne savent rien, ils sont l'innocence même , ils le jureront devant le juge.Pas question d'ailleurs de dénoncer les copains, cela porte un nom : délation..Balzac en savait quelque chose lorsqu'il imbrique si bien le juridique et le judiciaire dans les affaires d'état.

Nous savons tous que les nationalismes, les racismes, les xénophobies , font leur lit sur les miasmes de ces démocrates des fluctuations bancaires,  des "copains" mafieux, des Mandrins , des renégats, et des princes de la cuistrerie.

C'est l'expérience récente des gilets jaunes, de l'Algérie, du Venezuela qui ouvre à nouveau le champ de la démocratie , nous n'avons rien à attendre de toute la mafia politique.

Il est venu l'heure d'un retour à la démocratie. Aux européennes , je vais voter pour mon chien. Il aboie, il pue, il pète mais au moins,  il ne pique pas dans les caisses....Lui !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.