Didier Raoult a raison d'enfoncer le clou

Il est contredit par des revues et alors ? Qui peut donner le nombre de vies sauvées grâce a lui ? A ce jour personne. Tout ce que ces revues savent dire c'est que cette molécule peut provoquer des malaises cardiaques ( tachycardie ). Le sel aussi ceci dit en passant... Pour ceux qui connaissent un peu le " milieu " de la cardio.

Et qui dénoncera les statines, le danger des IPP que l'on trouvera bientôt en vente libre dans les stations services ? Il a fallu attendre combien de temps avant de retirer de la vente libre des molécules comme l'ibuprofène , certains anti douleurs que les pharmaciens vendaient comme des bonbons et qui bouffaient le foie ?

Qui dénoncera tous ces anti acides bourrés d'aluminium et que la télé vante a grands coups de millions , et qui vous boufferont les reins et le cerveau sans vous guérir ?

Ces patchs qui provoquent aussi des malaises cardiaques , des cauchemars et même des dépressions ?

Ces béta bloquant a vie qui finissent par vous envoyer chez les fous ?

Les benzos , les neuroleptiques qui font dormir mais qui non seulement ne soignent rien mais  sont un ticket pour l'enfer .

Peut être que Raoult a été un peu vite en besogne mais il y a avait le feu. Qu'ont fait les grandes revues scientifiques a part regarder voler les mouches ?

... L'espoir fait vivre aussi mais l'analyse de cette complexité est difficile ...

Il y a une excellente médecine naturelle qui a fait ces preuves mais nous n'y avons pas accès car , il faut nous vendre toutes ces cochonneries de médicaments dont 75 % sont inefficaces et dangereux tout simplement .

Les médecins ne sont pas formés pour soigner mais pour vendre des molécules plus dangereuses les unes que les autres.

Pour ma part, si j'avais été atteint du Covid j'aurai pris de ce médicament simplement parce qu'il n'y avait rien.

Pourquoi les protocoles chimios ne sont pas les mêmes d'un pays a l'autre pour les mêmes atteintes?...

Mauvaise question, je sais...

Ps : coeur , foie , reins, cerveau peuvent être atteints en moins de 24 h, tout dépend des personnes et avant administration de cette molécule. 

Rien n'est simple, tout se complique lorsque l'on connait un peu le topo et encore une fois, leur étude est foireuse.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.