Le Togo pleure son Roi du Rnb, Omar B

Alors que le pays est dans une fièvre électorale, Omar B s'en est allé, comme sur la pointe des pieds. Consternations sur les réseaux sociaux, hommages sur les médias. Ses fans sont dans l'émoi.

Et pourtant, le jeune chanteur venait de lancer son troisième album intitulé "Me, myself and I" en décembre 2019 à Lomé.

Omar BOmar B

L'homme, AHIANGBA Omar de son vrai nom, manille très aisément Rnb et leçons existentielles de la vie (l'amour du prochain, la vie et la mort, le bien et le mal, Dieu, la vie sociale...) combinant magistralement le français, l'anglais et principalement le mina (langue locale la plus parlée dans son Togo natal).

Omar B est venu très tôt à la musique, à 6 ans déjà. Mais c'est en 2009 que "ma préférée" le porte sur le sommet de l'arène musicale. Il enchaîne avec des titres très populaires et fredonnés partout dans le pays comme "Trova", "ogba"... pour sortir son premier album en 2010. Jusque-là, le décollage passe à merveille.

Son second album "Lonlonwa" connaîtra le même succès que le premier, entre de belles chorégraphies signées de l'auteur, de beaux textes et un message tout aussi perçant qu'enseignant, sans pour autant agresser. Omar b aura 9 trophées, soulevant des foules à travers le pays pour ses concerts. L'histoire retient qu'il fut l'un des rares artistes à faire salle comble au palais des congrès de Lomé à plusieurs reprises.

Percer le mystère de la vie n'est pas chose facile. Tu prendras beaucoup de coups, tu rencontreras beaucoup de problèmes, et même parfois des échecs mais ne te décourage pas et n'abdique jamais car c'est ainsi que tu parviendras à quelque chose .

Né en 1984, Omar B signe également le studio OB Connexion, qui a donné jour à des centaines de productions musicales au Togo tout en ayant le mérite d'avoir relevé le niveau de la culture musicale au 228. Très spirituel, le message véhiculé dans sa musique laisse de lui, l'image d'une jeune pétri de sagesse et soucieux de toucher le fond de la vie à travers des questions existentielles qu'on perçoit d'ailleurs dans l'une de ses chansons "Fikemisso" en mina pour dire "d'où venons-nous ?" . L'homme y relève les drames récurrents de la vie et pose la question "d'où venons-nous et où allons nous?" avec tout ça.

Mais c'est surtout "amessima dilagnon", "Tout le monde veut être bien" qui dénonce l'obsession ostentatoire de certains humains à s'arroger tous les privilèges de la vie à point faire d'en venir "à la quête du sang de leur semblable".
"Pourquoi mets-tu ton ventre en avant? Combien peux-tu manger? Combien d'années vas-tu vivre, pour ne pas laisser ton frère tranquille"? Pose Omar B dans "amessiame dilagnon".

Calme, posé avec une voix suave, un regard franc et perçant, le style vestimentaire d'Omar B a inspiré plusieurs jeunes et influencé l'élan de plusieurs artistes locaux pour enfin montrer qu'on peut chanter de la philosophie, rester engagé dans sa société et de son temps, tout en restant stylé et moderne. Cependant, le contexte du showbizz n'a pas été favorable à ce jeune talent qui, à l'occasion de la sortie de son 3ème album en décembre 2019 a révélé avoir été victime de bourdes et d’incompréhensions d'autant plus que plusieurs fans s'interrogeant sur son silence.

 « Il y a eu des trahisons, il y a eu des insultes, il y a eu des boycotts et ça a duré 7 ans, et pendant les 7 ans, j'avais 3 amis : Moi, moi et moi!» a confié l'artiste le 06 décembre 2019

De temps en temps, Omar B avait l'art comme passion, mais il est surtout maître dans l'arrangement musical. Aurait-il réussi à percer le mystère de la vie? Nul ne saura le dire. Omar B a quitté la terre ce jeudi 20 février au soir à la suite d'une crise et n'aurait pas trouvé à temps de l'oxygène dès son évacuation à l'hôpital.

"Ta mort m'énerve.Tu es mort silencieux envers certains...Tu avais ton monde, ta Vision.Que ton âme repose en paix, Légende!" regrette Elisabeth Apampa, Journaliste et Promotrice culturelle

Tout le monde du show-biz s'est mobilisé pour lui rendre un dernier hommage à Lomé où il est conduit à sa dernière demeure ce vendredi 21 février 2020 en présence de grands noms de tous les temps de la musique Togolaise. Un monde fou y était pour dire Au revoir au roi du Rnb Togolais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.