nasserderome
Expert international et auteur
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 août 2022

nasserderome
Expert international et auteur
Abonné·e de Mediapart

MENU BANTOU

Lors de ma dernière mission en République Démocratique du Congo, une kinoise et sa maman m'ont initié à la cuisine locale et m'en ont fait découvrir tous les secrets.

nasserderome
Expert international et auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Makako

petit singe, à la saveur succulente, prononcée et un arrière-goût fumé, est dégusté, encore brûlant, après avoir mijoté, des heures durant, dans son onctueuse sauce tomate. Parfois il est braisé ou bien boucané à l’arachide. Le macaque c’est la star de la cuisine africaine et il s’adapte à tous les goûts

Le chimpanzé

arrive en deuxième position à une courte distance.

Le gorille

au pondu ou au saka-saka est un délice. Il existe pratiquement autant de recettes de pondus que de cuisinières africaines (comme le mélange savant d’épices, Ras el hannout, pour le couscous kabyle ou celui des bords du Gange, le fameux Curry). Il faut faire bouillir, piler et mijoter des feuilles de manioc fraîches que l’on agrémente de laurier, de piment, d’oignons et d’autres légumes broyés, genre aubergines ou poireaux. On y rajoute des miettes de poisson séché et un cube de bouillon spécifique pour le pondu. C’est là la préparation mythique de la cuisine bantoue.

Le caïman

excellent et délicat, reste difficile à trouver, parce que ses frères ont presque tous fini en ceintures, en chaussures ou en sacs à mains. Il est mangé avec un peu de Lituma, purée de bananes plantains, cuites à la vapeur avant d’être mélangées à de l’huile de palme et découpées en rondelles.

Le crocodile

parait-il, exquis, se raréfie dans presque tous les cours d’eau ! Les braconniers lui réservent un destin identique à celui de son cousin supra. Le seul exemplaire que j’ai pu voir est l’unique locataire du Parc zoologique de Mbandaka (capitale de la province de l’Equateur, R D Congo). Seul et triste, immobile au fond d’une cage en fosse, il y végète depuis 1953 (!), année de sa capture. Tableau si touchant, à faire verser quelques larmes de c…

Le léopard

se vend extrêmement cher. Quasi introuvable et rarissime, ce félin ne sort jamais des profondeurs de la jungle équatoriale, un habitat impossible d’accès, hormis pour les Pygmées, peuple autochtone. Cette perle rare se meut avec grande élégance dans la mystérieuse et luxuriante forêt équatoriale qu’il connait comme ses poches.

La chauve-souris géante

ne fait pas l’unanimité. Elle est réservée aux connaisseurs et aux gourmets. Elle se marie bien avec le Madesu : haricots d’abord cuits à l’eau, et ensuite frits dans de l’huile de palme ou d’arachide et de la tomate concentrée.

La tortue

petit plat coquet de saison sèche, s’accompagne d’une liqueur de palme, Ici, elle est consommée dès tôt le matin, en guise de petit-déjeuner. On l’entoure souvent de tranches de mangues aspergées de lime, citron vert d’Afrique.

Le porc-épic

en sauce “ bloquée ” est un plat assez courant dans le coin. Mijotée dans un mix d’huile d’arachide et de palme avec de l’ail et des oignons, une fois expurgé de ses épines, of course.

Le boa

reste un délice et…un classique. Il se prépare au liboké, maboké au pluriel. C’est certainement le mode de cuisson le plus original, une papillote de feuilles. Disposées hermétiquement, elles retiennent la chaleur et le jus de cuisson; technique hautement sophistiquée qui distingue les meilleures cuisinières.

La couleuvre

possède une viande savoureuse tout à fait singulière. Mais comme elle sait qu’elle risque à tout moment d’atterrir dans une casserole pygmoïde, elle ne s’aventure plus comme autrefois sur les bords de pistes pour se dorer au soleil. Ce serpent, non venimeux, rappelons-le, est présenté avec du riz, du chikwangue, agrémenté de bananes plantains, d’ignames ou de manioc, comme la plupart des plats d’ici.

L’escargot

ne requiert aucune préparation. Il est consommé nature, en brochettes grillées à la braise. De toute façon, en RDC, toute la nourriture est naturellement bio et ne se consomme jamais crue mais toujours cuite, le plus souvent au feu de bois dans un makala, brasero.

La chenille

ah la chenille, au goût unique et légèrement amer de champignon et de poivre, à la texture tendre ! Si le singe est le roi de la gastronomie bantoue, la reine en est évidemment la chenille dont tous, grands et petits, raffolent. Très désirée, elle se laisse consommer de plusieurs façons : grillée et croquante ou carrément rôtie, en sauce, plat peu fréquent car difficile à préparer, ou alors encore vivante et grouillante.

La consommation des insectes issus de la forêt apporte des protéines ; sa commercialisation génère des revenus. Son exploitation atténue la pression sur les ressources naturelles. Sa fonction rend des services éco-systémiques essentiels, sachant qu’un tiers de l’alimentation mondiale doit son origine à la pollinisation. Enfin, selon des scientifiques, les 250 espèces d’insectes pourraient aussi servir à l’avenir à nourrir le bétail, la volaille et le poisson.

Considérés comme de véritables friandises, en Afrique de l’Ouest, centrale et australe, on en mange autant qu’on peut lorsqu’ils sont disponibles : le scarabée, qui représente à lui seul un bon tiers de la consommation mondiale d’insectes, l'abeille, la guêpe, le frelon, le bourdon, la sauterelle, le criquet, le grillon, la libellule, la cigale et la fourmi.

Et si l’insecte était l’avenir de l’Homme ?

Nasser

La faim du monde

Editions Balland

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan