NathanaelleAdvisio
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

Pas de vacances

NathanaelleAdvisio
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

24 janvier 2022

Intermarché

Je m’étouffe avec le café.

Bon c’est pas ce que j’avais prévu d’écrire à la base.

Comme quoi le futur arrive toujours plus vite qu’on ne le croit.

Bon. Ne pas penser.

Et en même temps ne pas penser ça veut dire y penser quand même.

Je suis dans une sorte de café, un café restaurant, il y a trois table assez étroite, en fait non y’a deux tables rondes, assez étroites, je sens que la taille de l’ordi est un peu trop mais bon ça va je peux quand même mettre l’ordi et écrire en même temps, avec le café et un livre à côté 1

C me fait un peu chier d’écrire je croit2, alors je met de la musique dans le casque3, Illusion, c’est l’illusion, dire qu’il y a des petit con partout qui circule, qui circule, qui sont dans les bouchons, qui sont dans les prisons blanches, dans les sommets, en haut, inverser la gravité, c’est beau, trouver le flow, il y a des oiseaux qui disent que c’est le vent, des images partout, des images et des bateau, têtes vers le bas c’est bourgeois4.

Je cherche une nuvelle forme de littérature, tu savais ça, il y a une pensée plastique, on peut passer d’un mode à l’autre, d’un monde à l’autre, trop de rationnel, manquer vers la cime des arbres bonjour, bonjour, dire bonjour.

Je suis dans un café, c’est un café dans un Intermarché.

Trop de café, pas assez à côté ca tourne autours, repenser, la musique redémarre, c’est la même, une mise à jour.

Je change de musique. 5

Que faire que penser Covid

Covid

Que faire que penser

l’écriture est l’espace où se dit ce qui est di, ce qui a à se dire, révolution, l’hypothèse Preciado, la ville les champs et la périphérie

retrouve de quoi nommer

de quoi nommer

no holidays

no holidays

état providence asile et système d

amour touojurs

vers la tradition du futur

des hivers vivant

des sables mouvant

le mouvement c’est juste le mouvement

le mouvement

no holidays

n

o holidays

no holidays

no holidays

n

o

h

o

l

i

d

a

y

s

c’est juste le mouvement

c’est juste le mouvement

Réécouter ça

NO HOLIDAYS

pas de vacances

si il n’y a pas de vacances il n’y a pas de travail

on passe en

V
E

R
T
I
C
A
L

c’est un travail vertical

t

r

a

v

a

i

l

v

e

r

t

i

c

a

l

écrire en vertical

des textes en vertical

sous traiter le travail

le travail no holidays

no holidays

no holidays

no holidays

no holidays

PAS DE VACANCES

PAS DE VACANCES
CODE OUVERTS
SYSTEME

SYSTEME

l’ALphA Et L Omega

No HoliDAYs

si g e pa fe y ro q zz

glisser danser sur le clavier

écrire cybord

la langue qui bouge qui écris au hasard

(1) Paul B. Preciado, un appartement sur Uranus, édition Point).

(2) ou alors c’est le café)

(3) illusion de digitalism sur deezer)

(4) sortir de la bourgeoisie)

(5) no holidays digitalism https://www.deezer.com/fr/album/270002502)

j’écris sur médiapart.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli