Hors série 1 - Recette infaillible pour la croissance

On entend partout des contre-vérités ou des explications partielles. C'est pourquoi j'ai créé quelques fiches pratiques. Chacune traite d'un seul sujet et l'explique de façon très synthétique et claire.

Voici une recette facile pour la croissance !

Prenez deux personnes, voisin/voisine, n'ayant pas d'emploi.

Déclarez-les autoentrepreneurs.

Demandez-leur d'aller chacun passer leur journée chez l'autre pour y faire ménage, repassage, cuisine, entretien, etc.

Proposez-leur de se payer chacun 1000 € par mois.

Et voilà 2000 € par mois de PIB supplémentaire !

Ne reste plus qu'à espérer qu'ils ne s'épousent pas ; ce serait dramatique pour la croissance !

On voit bien là toute l'incohérence du système capitaliste. N'est considérée comme productrice de richesse que la valeur économique* et seulement la valeur économique en occultant complètement la valeur d'usage**. Si ces deux personnes restent chez elles à entretenir chacune sa maison, le résultat sera le même en ce sens que le travail sera fait. Mais dans ce cas ça ne sera pas valorisé dans le PIB, ce qui, entre nous, est dommage (voir sur ce blog la fiche pratique 3 à propos de la définition du travail).

Quant à la création des richesses elle n'a aucun sens, chacun gagnant et perdant 1000 euros. En revanche, l'économie se portera tellement mieux !

 

*Valeur économique : prix de la marchandise ou du service déterminé par les coûts des matières premières et le temps de travail nécessaire à l’Homme pour les créer.

 

**Valeur d’usage : elle détermine l’utilité d’une marchandise ou d’un service. Elle n’est attachée qu’à la marchandise ou au service, indépendamment du travail nécessaire pour les créer. L’eau, le pain ou le travail d’un médecin ont des valeurs d’usage importantes parce qu’ils sont utiles au collectif. Pour le Rafale, le pesticide Monsanto ou le travail que fait un trader, leur utilité collective est peut-être plus discutable.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.