Enfumage lexical - Terme 10 : Êtes-vous pour le travail au noir ?

On entend partout des contre-vérités ou des explications partielles. C'est pourquoi j'ai créé quelques fiches pratiques. Chacune traite d'un seul sujet et l'explique de façon très synthétique et claire.

Il est évident que tout le monde, gens du peuple, élus, ministres et même présidents de la république, vont crier à juste titre qu'il faut lutter contre le travail au noir. Mais d'abord, c'est quoi le travail au noir ?

Le travail au noir est le fait qu'un employeur ne déclare pas un salarié à l'administration. Ainsi, les cotisations sociales qui servent à financer les retraites, la santé (dont le personnel soignant), le chômage et les allocations familiales ne sont pas payées.

Bon... Vient maintenant la question qui fâche : quelle est la différence entre le travail au noir et les exonérations de cotisation sociale que nos chers gouvernements octroient à coups de milliards depuis plusieurs décennies ?

Ben techniquement il n'y a aucune différence. Les conséquences sont exactement les mêmes. Enfin si il y a quand même une différence : c'est que dans le cas des exonérations, le gouvernement rend légitime une forme de fraude fiscale.

Donc quand quelqu'un va devant vous critiquer (à raison) le travail au noir, demandez-lui ce qu'il pense des exonérations de cotisation sociale. Peut-être que ça le fera réfléchir.

Dans la fiche pratique numéro 10 je pose la question suivante : une loi peut-elle être illégale ? La preuve que oui.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.