Un petit coup de pouce aux fonctionnaires modestes.

Le point d'indice est gelé depuis des lustres et le pouvoir d'achat fond comme neige au soleil. Sans avoir un débourser un copec, le gouvernement pourrait donner un coup de pouce à ses agents parents d'au moins 2 enfants. Ma proposition.

Nouvelle répartition.

Voici mon levier pour donner un coup de pouce aux bas salaires de la fonction publique.

Vous en avez forcément déjà entendu parler : le SFT ou le supplément familial de traitement.

En soi, une sorte de prime familiale pour donner un coup de pouce au fonctionnaire qui fait des bébés pour payer (ou pas) les futures retraites (ou pas).

Je vous vois venir, on se calme. 

Pour 1 enfant, le "coup de pouce" s'élève à...( attention roulement de tambours ) 2€29 cts.

Gloire, merveille, merci l État.

Ce supplément ne devient intéressant qu'à partir du second enfant.

En effet, à ce moment là le montant est calculé selon une part fixe ( très faible, 15€ maximum) mais également selon une part indexée sur le traitement brut.

Pour résumer, plus un fonctionnaire est rémunéré plus son SFT est élevé.

Paradoxal non? 

Même si le montant est plafonné, on note quand même des différences mensuels de montants variants entre 47 et 100€ selon un bas et un haut traitement.

La différence s accentue davantage à partir de 4 enfants.

 

sft

 

Nul besoin d'avoir fait l'ENA pour formuler ainsi la proposition:

Le SFT devrait être inversement proportionnel au montant brut du traitement. Plus le traitement est élevé, plus le SFT devrait être bas.

A bon entendeur...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.