La grippe 2018/2019: un désastre sanitaire.

Ça se chuchote dans les couloirs: la grippe a été particulièrement virulente cette année et pour cause: le vaccin n'avait pas ciblé la bonne souche.

Ça se chuchote dans les couloirs: la grippe a été particulièrement virulente cette année et pour cause: le vaccin n'avait pas ciblé la bonne souche.

Il y a quelques années apparaissait la grippe A. Horreur, commandes d'antiviraux, campagne de prévention. Dans les écoles au bout de 3 cas avérés, c'était la fermeture pour éviter une épidémie.

Et cette année ? 

Silence.. 

Dans les écoles, avant les vacances d'hiver, des taux d absences ont atteints des niveaux records. 15, 16 absents surtout chez les plus petits.

Aucune mesure de protection. Rien. Bilan: un virus qui s'est propagé dans les familles.

Un médecin m'expliquait qu' il était urgent désormais que les vacances arrivent pour stopper l'épidémie.

Combien de morts cette année?

Les chiffres risquent d'être particulièrement mauvais.

D'où ma question: hormis les publicités  à la télé nous invitant à nous laver les mains, pourquoi aucune mesure n'a été prise pour éviter la propagation?

Pourquoi ce silence?

De grâce, expliquez-moi pourquoi aucune mesure d'urgence n'a été prise pour éviter ce qui apparaît aujourd'hui être un vrai désastre sanitaire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.