Education nationale: fais ce que je dis...

L'égalité hommes-femmes à l'Education Nationale.

Joie, bonheur, une formation pour contribuer à sensibiliser les enseignants envers la problématique de l'inégalité actuelle hommes/femmes.

Des chiffres, statistiques qui démontrent que les petites filles accèdent moins aux postes à responsabilités en comparaison à leurs homologues masculins.

Des actions pour tenter d'encourager les petites filles dès le plus jeune âge à rêver plus grand, à lever leurs inhibitions.

Génial, non?

Si l'Etat et la grande Institution qu'est l'Education Nationale se préoccupent d'un sujet aussi important, tous deux sont censés être des exemples en matière de mises en pratiques des conseils préconisés.

Hors, malheureusement, c'est encore loin d'être le cas.

Si vous souhaitez accéder à un quelconque poste à responsabilités et vous êtes une femme, c'est de prime abord mal parti.

En effet, une majorité de femmes connaissent une ou plusieurs périodes de maternités très souvent accompagnées d'une période à temps partiel.

Ce n'est pas une fatalité diront certains. Je leur répondrais que porter et mettre au monde un enfant incombe à la gente féminine et que dans le couple, le "sacrifice" de salaire se fait très souvent au dépend de la femme pour la simple et bonne raison que leur rémunération est souvent le plus faible, y compris dans l'Education Nationale.

De plus, 58% des aidants de personnes dépendantes se révèlent être des femmes. Idem, cette contrainte familiale nécessite souvent une demande de temps partiel.

Revenons en à nos fameux postes à responsabilités.

C'est très simple: ils sont tout bonnement refusés aux personnels exerçant à temps partiel. Sans aucun motif recevable.

Résultat: alors que la profession est largement féminisée ( 82% de femmes dans le professorat des écoles), on retrouve une proportion bien plus importante d'hommes sur des postes de direction complètement déchargée, de conseillers pédagogiques ou d'inspecteurs.

Force est de constater que l'égalité n'est pas encore pour demain..

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.