Ecole à la maison: à vouloir trop bien faire...

Les enseignants ne sont pas en vacances. Les parents reçoivent actuellement du travail pour les élèves afin d'assurer "la continuité pédagogique".

C'est parti pour l'école à la maison. La volonté de "continuité pédagogique" est fondamentalement louable mais elle a aussi ses écueils: 

Je suis enseignante et quand je reçois les injonctions des profs de mes enfants qui recommandent 3h d'enseignements par jour, je me dis que notre profession est vraiment déconnectée de la réalité.

1/ Etre enseignant est un métier et déléguer 3h d'enseignement par jour aux parents c'est probablement créer des situations compliquées à la maison '(culpabilisation, frustration, cris ).

2/ Si une famille de 3 enfants reçoit chaque jour l'équivalent de 3h de boulot pour chaque enfant, vous vous doutez bien de la difficulté engendrée.

3/ Etre à la maison implique de penser à l'intendance, au repas etc ce qui n'est pas le cas à l'école.

4/ L'inertie d'un groupe classe fait qu'on passe 6h en classe par jour. Si on avait 3 élèves en classe, la journée serait horriblement longue et il est fort probable que ce qui a été prévu pour une classe en 6h soit terminé bien plus rapidement.

5/ La France est appelée au confinement et je vois que certaines écoles invitent des parents à venir récupérer des photocopies : en plus de ne pas respecter le confinement, on les expose à des amendes de 135€.

6/ On le voit à la tv: les témoignages des familles qui s'impliquent énormément dans l'école à la maison ont le même profil: des catégories socio-professionnelles favorisées. La fracture au retour risque d'être monumental entre ceux qui n'auront pas réussi à suivre et ceux qui faute de moyens n'auront pas pu s'investir.

6/ 1 mois sans cours au regard de la catastrophe sanitaire c'est embêtant mais ce n'est pas non plus la fin du monde.

 

L'urgence est à la préservation de la cellule familiale d'un point vue sanitaire mais également psychologique. IL va falloir tenir un petit moment.

1h par jour d'instruction de manière sereine est à mon sens suffisant étant donné les circonstances. Le reste du temps pourra être passé à jouer ensemble, lire, discuter, prendre le temps de créer du lien. Certes ce n'est pas très scolaire mais c'est la moitié de notre travail: l'éducation. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.